Milan s’empare des commandes

Malmené pendant une bonne partie du match, l'AC Milan s'est finalement imposé sur la pelouse de l'Udinese ce samedi à l'occasion de la 23ème journée du championnat italien. Les Frioulans voient donc leur série d'invincibilité à la maison s'arrêter. Si Di Natale avait ouvert le score (18ème), Maxi Lopez (77e) et El Shaarawy (85e) lui ont répondu et permettent aux Rossoneri de reprendre la 1ère place à la Juve.

Cette année, s'imposer au stade Friouli, c'est mission impossible. Seule la Juventus Turin est parvenue à ramener un point (0-0, première journée en retard jouée le 21 décembre). Au moment de recevoir le Milan AC, les Frioulans ne sont donc pas plus inquiets que cela. Même si les Milanais ont la meilleure attaque de Serie A cette année (43 buts), ils devaient se passer de leur principal artilleur, Zlatan Ibrahimovic (15 réalisations), suspendu trois rencontres pour avoir giflé Salvatore Aronica lors du match contre le Napoli. Disposé dans son habituel 3-5-2, l'Udinese peut, lui, compter sur le meilleur buteur de Serie A, Antonio Di Natale (16 buts).

Plus entreprenant, l'Udinese prend rapidement le jeu à son compte. Empruntés, les Rossoneri ne semblent pas avoir le jus nécessaire pour accélérer. Leur match en Coupe d'Italie cette semaine contre la Juventus Turin (1-2) pèse dans les jambes des Rossoneri. Fort logiquement, les Frioulans ouvrent le score au sortir du premier quart d'heure. Au terme d'une très beau relai entre Di Natale et Fernandez, “Toto” voit sa frappe, contrée par un défenseur, tromper Amelia (18e, 1-0). Le Friouli explose, Francesco Guidolin aussi. Le coach des Zebrette ne tarde pourtant pas à exhorter ses défenseurs. L'ancien monégasque ne sait que trop bien que le danger rode toujours lorsque l'on joue contre le Milan AC. C'est pourtant bel et bien les locaux qui mènent. Et qui continuent même à mettre en danger la défense adverse. Très efficace en contre, l'Udinese aurait pu corser l'addition sur un énième aussaut si Di Natale avait réussi à mieux cadrer sa reprise de volée du droit (34e). Dominés au score et dans le jeu, les Milanais n'ont pas dit leur dernier mot pour autant.

Revenus à la pause avec de bien meilleures intentions, les protégés de Massimiliano Allegri démarre la seconde mi-temps avec la ferme intention de ne plus subir la loi de l'Udinese. Maladroits dans le dernier geste, les attaquants de l'AC Milan ne parviennent pas à trouver la faille. La faute à une défense très sereine du côté des Frioulans. Sans paniquer, les Rossoneri continuent à mettre la pression sur le but d'Handanovic. Rentré en jeu dix minutes auparavant, Maxi Lopez, une des recrues hivernales milanaise, réussit à égaliser en surgissant parfaitement sur un ballon relâché par le gardien adverse (77e, 1-1). Le coup est rude pour l'Udinese, qui avait jusque là réalisé le match parfait. Il va même devenir fatal peu avant la fin du temps réglementaire. Déjà buteur contre la Juventus Turin cette semaine, El Shaarawy fait finalement plier le club du Frioul en détournant astucieusement le ballon sur un centre d'Ambrosini (85e, 1-2). Sans Ibrahimovic, le Milan AC parvient tout de même à mettre fin à la série d'invincibilité de l'Udinese. Grâce à cette victoire, les Rossoneri prennent provisoirement les commandes du championnat italien au détriment de la Juventus, qui compte néanmoins deux matchs en mois. Di Natale et ses coéquipiers restent donc au pied du podium (quatrième) suite à la victoire de la Lazio (3-2 contre Cesena) en match avancé jeudi.