Milan – Juve, le choc de la polémique !

Samedi soir, dans l’antre de San Siro, le Milan AC a été tenu en échec par la Juventus Turin dans le choc de la 25e journée de Serie A (1-1). Une rencontre au cours duquel les Rossoneri ont été victimes d’une erreur d’arbitrage majeure, avec un but parfaitement valable refusé alors que les Lombards menaient 1-0.

Milan AC; Juventus Turin

Cette erreur peut décider du Scudetto, c’est clair et net !” Robinho et, plus généralement, le Milan AC ne s’en remettent pas. Et les Rossoneri ont de quoi. Alors que tous les regards étaient rivés vers la “cathédrale” de San Siro pour assister au choc au sommet entre le Milan, leader de la Serie A, et son dauphin la Juventus Turin, la rencontre a été entachée d’une énorme erreur d’arbitrage. Rappel des faits : on jouait la 24e minute de jeu, les hommes de Massimiliano Allegri menaient alors 1-0 grâce à une réalisation d’Antonio Nocerino. Les Rossoneri croyaient doubler la mise à la 24e minute de jeu après un coup de tête de la nouvelle recrue Muntari, la balle franchissant clairement la ligne de but de “Gigi” Buffon, images à l’appui (voir notre page Facebook).

Seulement voilà, l’arbitre de la rencontre Paolo Tagliavento – guère aidé par ses assistants – a refusé le but du Ghanéen alors que tout San Siro avait vu le cuir franchir la ligne ! “Je ne sais pas s’ils avaient dessiné la ligne de touche plus épaisse“, a ainsi pesté non sans ironie l’entraîneur lombard Massimiliano Allegri, “mais on a été pénalisé car ça aurait été le 2-0, et le match aurait été différent…” De son côté, l’entraîneur Bianconero Antonio Conte a reconnu à demi-mot que “le Milan AC mérite plus qu’un point“, arguant : “Ce sont des choses qui arrivent, l’arbitre a encore fait deux grosses erreurs ce soir (samedi, ndlr), que voulez-vous que je vous dise…

Un but qui changeait la physionomie du match puisque la rencontre s’est finalement terminée par un partage des points, grâce à une réalisation d’Alessandro Matri (83e), permettant à la Juventus de rester invaincue cette saison. Mais qui a aussi chauffé les esprits avec une échauffourée en fin de match dont les deux formations auraient pu se passer. Au classement, ce match nul n’arrange pas les Milanais qui aurait pu prendre quatre points d’avance sur leur homologues turinois. Privés de Zlatan Ibrahimovic, les Rossoneri ont toutefois prouvé qu’ils n’avaient pas volé leur première place et que la lutte pour le Scudetto sera acharnée jusqu’à la 38e journée. Avec, les Tifosi l’espèrent, plus aucune erreur d’arbitrage de cet acabit…

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement