Une fin de carrière en France pour Silvestre ?

A 34 ans, Mikaël Silvestre sait que l’essentiel de sa carrière est derrière lui. Mais le défenseur polyvalent du Werder Brême n’a pas envie de ranger les crampons définitivement au vestiaire en fin de saison s’il n’est pas retenu par le club allemand. Il n’exclue pas de faire son retour en France !

Mikaël Silvestre


Avis aux amateurs ! Après avoir pas mal circulé durant sa carrière de footballeur professionnel (Rennes, Inter Milan, Manchester United et Arsenal), Mikaël Silvestre a posé ses valises à Brême pendant le mois d’août 2010. La saison dernière, le défenseur a pas mal joué au sein de l’équipe première du Werder (30 apparitions, 1 but) mais ce n’est pas le cas depuis l’été dernier. En raison d’un problème de cartilage au niveau du genou contracté pendant la préparation, l’ex-international français a dû subir une opération. Résultat, Mikaël Silvestre a été éloigné des terrains pendant plusieurs mois et il a seulement repris l’entraînement à la fin du mois de novembre.

Le 21 janvier dernier, le gaucher a fait son grand retour à l’occasion du match entre le FC Kaiserslautern et le Werder Brême (0-0, 18e journée de Bundesliga). Mikaël Silvestre a remplacé à la 29e minute de jeu Sebastian Prödl. Après cette entrée en jeu encourageante, le Français pensait franchement qu’il allait glaner du temps de jeu et pourquoi pas redevenir titulaire. Mais l’entraîneur Thomas Schaaf ne s’est plus appuyé sur lui depuis cette date ! Résultat, le natif de Chambray Lès Tours se pose forcément des questions au sujet de la suite de son parcours étant donné que son contrat expirera à l’issue de la saison.

Un come-back en Ligue 1 ?

« C’est un peu frustrant mais je fais avec, et je continue de bosser (…) Je fais partie des éventualités pour le futur. Mais à 34 ans, je ne suis pas une priorité », a-t-il reconnu pendant une interview publiée par RMC. Mikaël Silvestre pense qu’une qualification européenne pourrait lui permettre de rempiler au Weser Stadion car d’autres joueurs sont dans la même situation que lui. « Il y a plus d’une dizaine de gens en fin de contrat à Brême. Les discussions n’ont pas encore commencé. Le ticket européen décidera du budget du club, donc des prolongations de contrat. »


Si finalement il est contraint de quitter les Werderaner et la Bundesliga, Mikaël Silvestre aimerait bien boucler la boucle dans l’Hexagone. « Ce serait pas mal. J’ai toujours mon coeur qui bat pour la France. Je suis attentivement le championnat de France, et Rennes surtout (le club où il a débuté sa carrière). » Nul doute que le footballeur qui a disputé 560 matches officiels depuis ses débuts le 23 mars 1996 lors d’un match Rennes-Bordeaux pourrait rendre de nombreux services à une écurie française.