Malaga retrouve le Top 5

Malaga retrouve des couleurs. Le club entraîné par Pellegrini s’est imposé ce samedi sur le terrain de Getafe (1-3) et retrouve une place dans le Top 5 plus conforme à ses ambitions de début de saison.

Le bilan désastreux du mois de janvier (une seule victoire, quatre défaites) est partiellement soldé pour Malaga. Dorénavant provisoirement quatrième à trois points seulement de Valence, le club andalou peut de nouveau rêver de décrocher une place en Ligue des Champions.

Au Coliseum Alfonso Pérez de Getafe, les choses avaient pourtant mal commencé pour le nouveau riche du championnat d’Espagne. Diego Castro avait ouvert le score (42e) pour le club de la banlieue madrilène, abonné aux exploits contre les « gros » cette saisons (victoire contre le FC Barcelone et belle résistance contre le Real). Mais Eliseu a rapidement égalisé en deuxième mi-temps (57e) puis Jérémy Toulalan a donné l’avantage à Malaga (82e). Santi Cazorla a aggravé le score en toute fin de rencontre (90e).

Osasuna en embuscade

Sans faire de bruit, le club de Pampelune continue son chemin dans le championnat d’Espagne. Une route qui le mène tout droit vers l’Europe. Au sortir d’un mois de janvier compliqué, sans la moindre victoire, Osasuna avait sonné le réveil par un succès magistral face au FC Barcelone (3-2), le 11 février dernier. Succès non confirmé la semaine suivante, avec cette fois une défaite à Séville (2-0), mais immédiatement effacé par une rencontre gagnée contre Grenade (2-1), huit jours plus tard. Ce samedi, Osasuna a été chercher le point du match nul à Majorque (1-1). Le club de Pampelune avait même ouvert la marque en toute fin de première mi-temps par Alvaro Cejudo (45e). Mais Nsue a égalisé pour les Majorquins (71e). Osasuna occupe une intéressante sixième place qualificative pour l’Europa League.


Le Rayo se relance

Pour voir du spectacle cette année en Espagne, il faut se rendre au stade du Rayo Vallecano. Le « troisième » club de Madrid a dominé Santander avec panache (4-2) grâce à deux buts de Michu (45e, 64e), un but de Tamudo (67e) et un autre de Piti (72e). Un score fleuve comme le Rayo les affectionne. Il y a deux semaines, le promu s’était imposé 5-3 à Levante et fin décembre c’est sur le score de 4-3 qu’il avait battu Santander (déjà) en Coupe.

Au tableau, le club retrouve une très bonne 8e place et reste à portée de fusil de l’Europe.

A suivre, Barça-Gijon puis Séville-Atlético.