Cris et tous les enjeux importants pour l’OL

Pour le moment, Cris est incapable de dire si oui, ou non, il sera toujours à l'OL la saison prochaine. Interrogé par Le Progrès, le défenseur central des Gones a évoqué plusieurs sujets importants pour le club rhodanien.

Cris

La finale de la Coupe de France contre Quevilly. “Quand tu retrouves des adversaires de National, tu dois t'adapter à un adversaire dont tu sais qu'il va se donner à fond, Et s'ils sont là en finale, c'est qu'ils ont la capacité de jouer à un bon niveau, ce sont des joueurs qui ont fait aussi des centres de formation de L1 et de L2, donc c'est la chance de leur vie de montrer qu'ils ont des qualités.”

Un objectif prioritaire clairement identifié. “La Coupe ! Parce que c'est le prochain match et que je veux toujours gagner le match qui arrive ! Et puis on serait au moins qualifié en Ligue Europa, ce serait déjà ça d'acquis.” Il est vrai que si les Gones parviennent à finir à la troisième place de la Ligue 1, ils devront encore disputer un tour préliminaire de Ligue des champions toujours aléatoire.

Son avenir à Gerland. “En France, c'est très bizarre, mais un joueur qui a moins de 25 ans est jeune, s'il a plus de 30, il est vieux. Ça veut dire que tu as cinq ans pour jouer au foot en France (rires) !” Le footballeur âgé de 34 ans est sous contrat jusqu'en juin 2013 mais il pourrait prendre le large lors du prochain mercato estival s'il sent que les décideurs de l'OL ne comptent plus vraiment sur lui en vue de la saison à venir.

Un regard particulier sur le mercato. Cris considère que le président Jean-Michel Aulas et ses collaborateurs doivent mettre le paquet afin de recruter un meneur de jeu car, à ses yeux, personne n'a réussi à remplacer son compatriote brésilien Juninho. “Il faut l'acheter. Le joueur qui aurait pu nous apporter ça, c'est Yoann (Gourcuff), mais malheureusement il a été embêté par ses blessures, Clément (Grenier) est très jeune, et il n'est pas fixé sur le poste de meneur.”