L’Espagne et l’Italie accrochent les quarts

Respectivement vainqueurs de la Croatie (1-0) et de l’Irlande (2-0), l’Espagne et l’Italie sont qualifiées pour les quarts de finale de l’Euro 2012. Pour les deux formations, le succès aura été plus que compliqué à aller chercher.

L’Espagne passe par la petite porte. En tête du groupe C avant le coup d’envoi de leur troisième et dernier match de poule ce lundi soir, les champions d’Europe et du monde en tire pouvaient se contenter d’un match nul face à la Croatie pour atteindre les quarts de finale de l’Euro 2012, et c’est bien ce qu’ils ont assuré pendant quasiment toute la rencontre. Evitant toute prise de risque, ne se procurant quasiment pas la moindre occasion, la Roja n’est venue à bout de la sélection au damier (1-0) que dans les tous derniers instants de la partie, profitant d’une équipe croate qui se jetait corps et âme vers l’avant pour placer un contre décisif. Cecs Fabregas, tout juste entré en jeu, pique une petite louche au dessus d’une défense centrale croate impériale pendant toute la rencontre et trouve Andres Iniesta à la limite du hors-jeu, lequel n’a plus qu’à annihiler la sortie de Pletikosa par une passe en retrait vers Jesus Navas qui conclut dans un but vide.

L’Espagne se qualifie dans la difficulté pour les quarts de finale, en terminant première de son groupe devant l’Italie, mais ne méritait pas grand-chose ce lundi soir. Car c’est bien la Croatie qui s’est procurée les meilleures occasions de la rencontre, et notamment une tête de Rakitic repoussée par Casillas alors que le service de l’extérieur du pied droit de Luka Modric était splendide. Un penalty flagrant pour un tirage de maillot effectué par Sergio Busquets aurait également pu sauver les hommes de Slaven Bilic, mais l’arbitre n’a rien vu. Les Espagnols s’en sortent vraiment bien, mais ne pourront surement pas aller au bout de la compétition en rééditant ce genre de performances.

L’Italie arrache la deuxième place

Ca passe aussi pour l’Italie, qui profite donc de la victoire de l’Espagne contre la Croatie. La Nazionale l’a emporté contre l’Irlande (2-0), mais que ce fut dur ! Séduisante en 3-5-2 lors des deux premières rencontres, la Squadra Azzurra, disposée en 4-4-2 pour cette rencontre, a été brouillonne et trop peu inspirée offensivement. Très en vue en début de match, Di Natale allumait les première mèches alors que l’ouverture du score intervenait à la demi-heure de jeu. Trouvé au premier poteau sur un corner, Cassano détournait le ballon astucieusement pour tromper Given (35e). Dominateurs mais très imprécis dans les trente derniers mètres, les Transalpins ont géré leur avance tranquillement face à des Irlandais limités techniquement. De moins en moins tranchants au fil de la partie, les hommes de Cesare Prandelli auraient pu être punis si Andrews avait été plus précis. Dans l’ensemble, l’Italie n’a jamais été inquiétée par l’Irlande, mais c’est bel et bien sa propre suffisance qui aurait pu lui jouer des tours. Balotelli scellera le sort de la rencontre dans les dernières minutes. Le Citizen, suite à un corner, trompait Given d’une reprise acrobatique aux six mètres (90e). Convaincants lors des deux premières rencontres, l’Italie n’avait pas gagné. Face à l’Irlande, la donne est inversée. La Nazionale l’emporte sans briller mais assure sa qualification. C’est bien l’essentiel.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)