L’offre de la Juve pour Cavani que Naples ne peut refuser !

Les dirigeants de la Juventus Turin ont échafauder un plan quasi-imparable pour convaincre leurs homologues napolitains de céder leur attaquant uruguayen, Edinson Cavani, dès cet été. Décryptage.

Edinson Cavani

La Juve est-elle trop forte pour ses concurrents en Serie A ? La saison dernière, sur le terrain, la Vieille Dame a mis tout le monde d’accord en restant invaincue à l’issue des 38 matches de championnat. Cette saison, les Bianconeri ont la ferme intention de conserver leur titre national tout en renouant avec les joutes européennes. Pour briller sur les différents tableaux, la Juve doit corriger un secteur qui lui a posé quelques tracas lors de l’exercice 2011-2012 : l’attaque. Et le grand attaquant de classe mondiale, tant convoité, se trouve un peu plus au Sud de la grande botte, plus précisément à Naples. Son nom : Edinson Cavani qui, selon son président, Aurélio De Laurentiis, ne quitterait pas San Paolo pour moins de 70 millions d’euros. Et la Juve pourrait, tout bonnement, s’approcher de cette somme…

Des noms, mais pas un nom !

Quel pouvait bien être le défaut de la Juve version 2011-2012? Championne d’Italie toute en étant invaincue, la Vieille Dame a connu une seule petite contrariété : l’absence d’un grand buteur. Et pourtant, les noms ne manquaient pas dans son secteur offensif : Alessandro Del Piero, Mirko Vucinic, Alessandro Matri, Marco Borriello, Fabio Quagliarella. Le premier, auteur de 3 buts en 24 matches de Serie A, a quitté le club après 20 ans de bons et loyaux services. Le second, Vucinic, a été le plus efficace la saison passée avec 8 buts et 9 passes décisives en 32 matches de championnat. Pour le reste, le bilan est famélique : Quaglirella (4 buts), Matri (10 buts) et Borriello (2 buts). Et pourtant, il n’est pas si loin le temps ou des Del Piero (1998, 2003) ou Trezeguet (2002, 2004, 2006) inscrivaient pas moins de 30 buts par saison. Pour Edinson Cavani, ce ratio est monnaie courante ces deux dernières saisons du côté du SSC Napoli avec 39 buts lors de sa première saison, 35 lors de la seconde toutes compétitions confondues. De quoi faire fondre les responsables turinois…

Matri + Giovinco + 20 millions = Cavani ?

Depuis quelques mois, la Juventus Turin multiplie les approches à l’égard de l’avant-centre uruguayen, Edinson Cavani, âgé de 25 ans. Mais à l’instar de Manchester City ou de Chelsea, la Juve s’est toujours heurtée à la volonté du joueur de rester dans la baie de Naples, où il est le chouchou incontesté et incontestable des supporters napolitains, mais aussi, et surtout, à son président, le fantasque Aurélio De Laurentiis. Souvent interrogé sur l’éventualité d’un départ de sa star, le réalisateur de cinéma italien a toujours répondu qu’il n’entamerait des discussions qu’à partir d’une offre d’au moins 70 millions d’euros. Un chiffre astronomique qui ferait tout simplement de l’international uruguayen (40 sélections) le deuxième joueur le plus cher de l’histoire du football, derrière Cristiano Ronaldo. Qui peut donc se rapprocher de ce montant ? La Juve, qui a prouvé l’été dernier qu’elle n’avait pas froid aux yeux au moment d’investir sur le marché des transferts [le club du Piémont avait déboursé pas moins de 91 millions d’euros lors du précédent mercato estival, ndlr.], a imaginé une opération financière pour la moins osée.

En effet, les responsables turinois seraient prêts à proposer un chèque de 15 à 20 millions d’euros, auquel s’ajouterait deux avant-centres, tous deux internationaux italiens, Sebastian Giovinco et Alessandro Matri. Le premier, qui dispute actuellement l’Euro avec la Squdra Azzurra, est devenu ses derniers jours un joueur à part entière de la Juventus Turin. Sa valeur marchande est estimée à 20 millions d’euros. Pour Matri, écarté de la sélection pour le championnat d’Europe des nations, le prix serait fixé à 15 millions d’euros minimum. Il est, qui plus est, le meilleur buteur bianconero de la saison dernière (10 buts). 20 + 20 + 15 = 55 millions d’euros. Nul doute que le big boss des Partenopei, Aurélio De Laurentiis, qui s’apprête à perdre son milieu offensif Ezequiel Lavezzi (PSG), va réfléchir à deux fois à cette offre turinoise…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)