L’Espagne défie le Portugal avec sa gauche “caviar”

L’Espagne affronte le Portugal ce mercredi à l’occasion de la demi-finale de l’Euro 2012. Si la Roja pratique un jeu moins attrayant que par le passé, elle pourra toutefois compter sur son point fort. L’aile gauche, composée de Jordi Alba et Andrés Iniesta, un tandem explosif qui aura déjà causé beaucoup de soucis durant la compétition.

Jordi Alba

A gauche toute! Si l’équipe d’Espagne n’est pas si étincelante que les années précédentes, elle reste toutefois impressionnante de maîtrise. La démonstration infligée à l’équipe de France en est la preuve irréfutable (2-0). Si les Xavi, Xabi Alonso ou autres Ramos ne forcent pas leur talent actuellement, il y a pourtant un tandem qui fait fureur. Sur l’aile gauche, Jordi Alba et Andrés Iniesta se trouvent les yeux fermés. Les deux joueurs, qui pourraient se retrouver prochainement sous les couleurs du FC Barcelone, représentent le réel danger de la Roja. Inutile de préciser d’où est venu le seul but “dans le jeu” espagnol du quart de finale contre la France. Infatigables, les deux compères apportent le danger devant et savent très bien défendre. Alors qu’il n’est pourtant pas un expert du genre, Iniesta effectue le premier pressing et permet à son partenaire d’assurer tranquillement le reste du travail. Avec un tandem aussi complice, le jeu espagnol penche inévitablement à gauche. Il faut dire que la faiblesse offensive d’Arbeloa et son manque d’automatismes avec David Silva ne permet pas pas à la sélection ibérique de créer le danger à droite.

Joao Pereira et Nani vont avoir du travail

“Nous avons notre propre style de jeu, il nous a apporté beaucoup de succès. On a écrit l’histoire du foot espagnol. Ça nous suffit.” Dans les colonnes de L’Equipe, Andrés Iniesta a réagi aux critiques concernant le jeu espagnol, bien moins attrayant que dans le passé. Le Barcelonais a d’ailleurs concédé que son équipe jouerait de la même manière contre le Portugal, à l’occasion de la demi-finale de l’Euro 2012. Ainsi, le duo de feu qu’il compose avec Jordi Alba croisera la route du tandem Joao Pereira-Nani. Bien moins impliqué dans les tâches défensives, le Mancunien ne devra pourtant pas laisser son compatriote seul face aux deux feux-follets de la Roja. Le double duel s’annonce intéressant mais pourrait vite tourner en humiliation si les deux Lusitaniens sont trop laxistes dans leur replacement. Depuis le début de la compétition, tous les assauts (ou presque) espagnols sont venus de la gauche. Contre le Portugal, il devrait en être de même. Les joueurs de la Selecçao sont prévenus. Alba-Iniesta, c’est du lourd.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)