Cavani, l’homme qui valait 100 millions !

Pisté par les plus grands clubs, Edinson Cavani ne serait pourtant pas à vendre par Naples. Pour cela, le président du club Aurelio de Laurentiis serait prêt à calmer les ardeurs des prétendants avec une somme mirobolante !

Edinson Cavani

“Je peux confirmer que Cavani n’est pas à vendre, peu importe le prix. Le président a clairement fait savoir à tout le monde quel est son point de vue pour un tel transfert.” Voilà ce qu’avait déclaré il y a quelques jours le directeur sportif Riccardo Bigon auprès des médias italiens. Présent au Napoli depuis 2010, le joueur lui-même se sentait prêt à poursuivre l’aventure malgré l’intérêt réel des plus grands.

Alors que le club transalpin vient de perdre Ezequiel Lavezzi, qui a signé lundi un contrat de quatre saisons avec le PSG, pas sûr que Naples soit en effet disposé à lâcher également son compatriote cet été, d’autant que la formation de Walter Mazzarri aura besoin de toutes ses forces lors du prochain exercice pour tenter de se qualifier pour la Ligue des champions. Cinquième du championnat, Naples doit se contenter de la Ligue Europa.

Pour bloquer le joueur de 25 ans, 26 buts en 2010-2011 et encore 23 lors du dernier exercice, Aurelio de Laurentiis a parlé auprès des médias italiens d’une somme… de 100 millions d’euros ! Si des clubs comme la Juventus Turin ou Manchester City, qui suivent de près la progression de l’ancien attaquant de Palerme (2006-2010), réussissent à mettre autant d’argent, Edinson Cavani deviendrait du jour au lendemain l’homme le plus cher de toute l’histoire du football. “Si je correspond à une telle valeur, de Laurentiis va s’asseoir dessus s’il reçoit cette offre.” Sauf qu’à ce niveau, le boss napolitain ne prend pas beaucoup de risques.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)