Le PSG doit se dépêcher d’agir pour Ganso !

Si les dirigeants du Paris Saint-Germain souhaitent vraiment recruter Paulo Henrique Ganso, alors ils doivent rapidement passer à l’action lors de ce mercato ! En effet, le milieu offensif a plus que jamais envie de quitter Santos.

Paulo Henrique Ganso


Un conflit qui sent le souffre. Durant la semaine passée, le président de Santos Luis Alvaro Ribeiro est monté au front si on peut dire ! En effet, le dirigeant du club brésilien a fait savoir par le biais des médias auriverde qu’il est hors de question pour lui de prolonger le contrat de la star Paulo Henrique Ganso qui expirera en juin 2015. « Je ne ferai pas d’autres propositions. J’en ai déjà effectué trois, ça suffit ! Ses salaires ont été versés et il n’y a pas de raison pour qu’on lui accorde ce qu’il réclame », a lâché Luis Alvaro Ribeiro qui a horreur de se faire marcher sur les pieds. Un des agents du milieu offensif qui possède 55% des droits du gaucher, Delcir Sonda, a effectué une sortie médiatique qui fait jaser au pays de la samba.

En effet par le biais de Zero Hora, il a entamé un bras de fer qui s’annonce terrible avec les décideurs de Santos. « Ganso ne jouera plus jamais pour le compte de Santos. C’est définitif », a-t-il lâché. En plus de cela, Delcir Sonda a fait savoir que son client pourrait choisir de rester au Brésil. « Il y a une possibilité de le voir jouer à l’Internacional Porto Alegre. » Après avoir découvert ces déclarations explicites, le président Luis Alvaro Ribeiro a répété une nouvelle fois qu’il est hors de question pour lui de lâcher du lest. « Son agent peut dire ce qu’il veut. Ganso a un contrat jusqu’en juin 2015 et c’est comme ça. »

Essayer de faire diminuer son prix

Aujourd’hui, force est de constater que l’international auriverde qui est âgé de 22 ans s’éloigne quand même considérablement de Santos. D’après La Gazzetta dello Sport, trois clubs aimeraient obtenir la signature de Paulo Henrique Ganso prochainement. Il s’agirait d’Arsenal, du Milan AC et du Paris Saint-Germain. Problème : les clubs européens qui voudront passer à l’action pour le natif d’Ananindeua devront probablement mettre sur la table une somme globale d’environ 50 millions d’euros. A ce tarif, pas sûr que des courtisans même très fortunés se pressent afin de déloger le prodige de la Seleção.


La question est de savoir si le manager du PSG, Leonardo, pourrait convaincre Luis Alvaro Ribeiro de lâcher Ganso à un prix nettement inférieur. Si la réponse est négative, alors le footballeur qui souhaite à tout prix disputer le Mondial 2014 pourrait rejoindre l’Internacional Porto Alegre contre « seulement » 24 millions ! Cas échéant, on ne le verrait sûrement pas à l’oeuvre sur le continent européen avant au moins deux ans… tout comme peut-être son coéquipier et compatriote Neymar qui veut rester à Santos jusqu’au rendez-vous planétaire attendu par tout le peuple brésilien.