Ganso, le joli coup signé Arsenal ?

Actuellement en désaccord avec son club, Santos, pour prolonger son contrat, le milieu brésilien, Paulo Henrique Ganso, 22 ans, pourrait être approché par Arsenal dans les heures à venir révèle le quotidien britannique Daily Mail.

Ganso


Depuis plusieurs mois, et à l’instar de son compatriote Neymar, Paulo Henrique Ganso est annoncé dans les plus grosses écuries européennes. Agé de seulement 22 ans, Ganso est considéré par de nombreux observateurs comme le futur très grand milieu offensif de la Seleçao. Une reconnaissance que partage bien volontiers Arsène Wenger, le manager d’Arsenal, qui aurait plus d’un tour dans son sac pour attirer, au sein de l’Emirates Stadium, le magicien Ganso.

L’amour est pourtant dans le pré…

Arsenal connaît, depuis l’ouverture officielle du mercato début juin, une véritable mutation dans son animation offensive. Ainsi, les premiers recrutements se sont résolument portés vers l’attaque avec les arrivées de l’attaquant international allemand, Lukas Podolski (26 ans, FC Cologne) et le néo-tricolore Olivier Giroud (25 ans, Montpellier). A ceux-ci s’ajoutent les hypothétiques départs d’Andrei Arshavine (Zénit Saint-Pétersbourg?) et de Robin Van Persie (Manchester City?). Et c’est justement avec ce dernier, âgé de 28 ans et à qui il ne reste plus qu’une année de contrat avec les Gunners, qu’Arsène Wenger et ses employeurs pourraient financer la venue de la star montante du football brésilien, Ganso.

Robin Van Persie


En effet, le technicien français a fixé un ultimatum à Robin Van Persie, qui prendra fin la semaine prochaine. Dans ce « pacte » informel, Wenger souhaite que son buteur néerlandais (45 buts en 60 matches toutes compétitions confondues la saison dernière) tranche entre prolonger l’aventure avec les Gunners (ce qui serait la volonté du coach londonien) ou partir (et probablement renforcer un adversaire, Manchester City). Ces dernières heures, différentes voix se sont levées à l’intérieur de la formation londonienne, assurant qu’une issue « à la Rooney » serait préférable. En somme, que l’avant-centre des Oranje, un temps vivement annoncé sur le départ, fasse un pied de nez à la concurrence pour se rengager, durablement, avec le club qui l’a révélé au plus haut niveau. Dans l’expectative, Arsène Wenger prend les devants et échafaude des plans de secours pour ne pas se retrouver dépourvu quand le choix de Van Persie sera venu…

A la recherche de la nouvelle star

Auteur de deux jolis coups avec les venues de Podolski et Giroud, nul doute qu’Arsenal frapperait un grand coup en enrôlant Ganso. L’international auriverde (8 sélections), âgé de 22 ans, est convoité par les plus grandes équipes européennes, de Manchester City au Milan AC, de Chelsea au FC Barcelone en passant par le Paris Saint-Germain. Et depuis l’entame du marché des transferts, la filière brésilienne a de nouveau la côté sur le Vieux Continent. Ainsi, Thiago Silva s’est engagé en faveur du PSG, l’Inter Milan et Manchester United se livrent une lutte à coup de millions pour attirer la pépite de l’Internacional, Lucas Moura, les Nerazzurri sont sur le point d’enrôler Paulinho, Leandro Damiao est sur la liste d’une bonne demi-douzaine de clubs alors que Chelsea est prêt à miser une grosse somme d’argent sur Oscar.

Neymar et Ganso

Simple effet de mode ? Athlétique (1,85m) et véritable métronome dans l’entrejeu, Ganso n’est pas le plus spectaculaire des Brésiliens. Mais avec lui, c’est l’équilibre d’une équipe qui se joue. Et ce dernier est souvent dans les bons coups, aussi bien en sélection qu’en club, avec son ami à la crête, Neymar. Enfin, la question financière ne poserait pas de problème particulier à Arsenal qui pourrait tout simplement réinvestir l’intégralité de la revente de Robin Van Persie pour finaliser la venue de la pépite brésilienne (soit environ 25 millions d’euros). Se dirige t-on vers un étonnant trident Podolski-Ganso-Giroud sur le front de l’attaque des Gunners? Réponse dans les prochains jours.