Santos : le torchon brûle avec Ganso !

Depuis plusieurs semaines, Paulo Henrique Ganso négocie sa prolongation de contrat avec le club de Santos. Mais la gourmandise du jeune joueur agace la direction pauliste et le divorce est aujourd’hui consommé.

Paulo Ganso


Un départ est désormais la meilleure solution pour le meneur de jeu auriverde comme l’a confirmé le président du club, Luis Alvaro de Oliveira Ribeiro, aux micros de TV Cultura . « Ganso est revenu vers nous avec une contre proposition impensable pour les standards brésiliens et j’ai dit que je n’acceptai pas. Alors, il a dit qu’il voulait partir. Avec ce qu’il demandait, j’aurais pu recruter la sélection argentine et deux remplaçants uruguayens. La volonté du joueur est toujours prédominante. Cela n’avance à rien d’avoir un joueur fâché. Le fait est qu’il a un contrat, avec une clause libératoire. S’il ne résilie pas son contrat, il doit jouer. S’il ne joue pas bien, il ira sur le banc. S’il va sur le banc, il ne partira jamais et il sera obligé de rester jusqu’en 2015 », a déclaré l’homme fort de Santos. Le président de l’équipe de Neymar en appelle aux autres clubs pour clore ce chapitre. « Qu’on m’amène des offres. Le minimum raisonnable, qui est sa clause, je l’accepterai. » La clause libératoire du numéro 10 est de 24 millions d’euros pour un club brésilien et de 50 millions pour les autres. A ce prix là, pas sûr que ça se bouscule au portillon.