Chamakh va-t-il rugir à Tottenham ?

La situation de Marouane Chamakh à Arsenal est toujours aussi compliquée. Face à une importante concurrence (Podolski ou Giroud), l’attaquant marocain n’a que très peu de temps de jeu. D’après le Daily Mirror, il pourrait se relancer chez l’ennemi des Gunners : Tottenham.

Marouane Chamakh

Un horizon bouché à Arsenal

Arrivé à Londres lors du mercato estival 2010, Marouane Chamakh avait bien débuté son aventure anglaise. Lors de sa première saison, il avait profité de la blessure de Robin van Persie pour obtenir un temps de jeu conséquent (51 matches, 13 buts). Mais les choses se sont gâtées la saison passée. Dans l’ombre d’un Robin van Persie au sommet de son art (60 matches, 45 buts), l’international marocain n’a pris part qu’à onze rencontres de Premier League. Même si le Néerlandais a quitté le navire durant l’été, les arrivées d’Olivier Giroud et de Lukas Podolski devraient encore le pousser sur le banc de touche. A 28 ans, l’ancien joueur de Bordeaux ne peut plus se satisfaire de son statut de remplaçant. Un départ semble être la meilleure option. Il pourrait tenter de se refaire la cerise chez les ennemis jurés des Gunners, autrement dit les Spurs !

Tottenham cherche un buteur

André Villas-Boas souhaite recruter un attaquant de pointe, il l’a encore rappelé samedi après la défaite de son équipe sur la pelouse de Newcastle (2-1). “Nous ne sommes pas encore une équipe. Nous devons rester attentifs au marché des transferts. Nous cherchons un attaquant et j’espère que nous pourrons enregistrer une signature dans la semaine”, a déclaré le manager des Spurs en conférence de presse. Tottenham n’a pas réussi à conserver Emmanuel Adebayor après son prêt d’un an, c’est donc Jermain Defoe qui occupe la pointe de l’attaque pour le moment. Insuffisant selon le technicien portugais. D’après le Daily Mirror, les Spurs seraient en discussions avec Arsenal afin d’obtenir le prêt de Marouane Chamakh. Une option qui permettrait aux Gunners de se délester du lourd salaire de leur joueur (75.000 euros par semaine). En revanche, la formation présidée par Daniel Levy devra faire face à deux principaux obstacles. D’une part, la concurrence de clubs espagnols et de la Fiorentina sur ce dossier et d’autre part, la rivalité qui existe entre les deux clubs. L’affaire est donc loin d’être conclue…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)