Eric Gerets, le lion de Rekem ne rugit plus au Maroc

Sur la sellette depuis la défaite contre le Mozambique (0-2) dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2013, dimanche dernier, le sélectionneur du Maroc, Eric Gerets, a été démis de ses fonctions.

Eric Gerets

Gerets victime d’un lynchage général

Arrivé à la tête de la sélection marocaine en 2010 avec beaucoup d’espoir, l’icône Gerets a vite été écornée. Balbutiante, rarement convaincante, son équipe a subi une défaite aussi lourde que surprenante dimanche dernier, face au Mozambique (0-2), au 3e tour aller des qualifications pour la CAN 2013. Dès lors, le technicien belge fait l’objet d’une cabale de la part de la presse nationale. “Gerets… dégage!” avait titré le quotidien As-Sabah alors qu’Al Mountakhab affichait un immense “Débarrassez-nous de lui” au lendemain de la déroute du Maroc en Afrique Australe. Pour Le Matin, les compétences de l’ancien coach du PSV Eindhoven et de l’OM étaient directement remises en cause. “Présenté à son arrivée à la tête de la sélection nationale comme le Messie tant attendu pour redorer le blason du football national, Eric Gerets a prouvé depuis deux ans qu’il était tout sauf un grand entraîneur”, pouvait-on lire dans ce journal marocain. Au niveau des supporters, même son de cloche : Gérets n’était plus l’homme de la situation.

Qui pour remplacer Gerets ?

Après une semaine de critiques véhémentes, la Fédération marocaine de Football a décidé de se séparer de l’entraîneur belge, âgé de 58 ans, sans pour autant communiquer les modalités de ce licenciement. Gerets, qui était sous contrat jusqu’en 2014, devrait toutefois percevoir une importante somme d’argent. Son adjoint sur le banc du Royaume, Dominique Cuperly, assurera l’intérim avant la désignation d’un successeur. Trois noms reviennent avec insistance du côté de Rabat pour conduire le Maroc vers la Coupe du Monde 2014 au Brésil. L’ex-gardien international marocain et sélectionneur de la Libye, Badou Zaki, l’entraîneur du FAR Rabat, Rachid Taoussi, et celui de l’ancien sélectionneur du Niger, aujourd’hui consultant radio, Roland Courbis. Ce dernier n’a pas caché son envie de prendre en main la sélection marocaine. “Un méditerranéen normalement constitué serait fou de refuser une offre d’une sélection comme le Maroc. Bien sûr que cela m’intéresse !”, a déclaré samedi soir… un autre ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille, sur les ondes de RMC. De son côté, Eric Gerets jouera sans aucun doute les trublions dans les semaines à venir, dès qu’un club (ou une sélection) montrera quelques signes de faiblesse.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)