Les Tops du week-end en pagaille !

Après chaque week-end, Top Mercato essaie de définir quels joueurs/clubs ont fait fort sur le terrain. Ce lundi, nous avons choisi de mettre en lumière Kévin Gameiro, Valenciennes, certains gros clubs anglais le duo Barça-Real, la Juventus et Dortmund.

Cristiano Ronaldo


Tops du week-end

Gameiro a fait de l’ombre à Ibrahimovic !

Pour affronter Sochaux au Parc des Princes, l’entraîneur du PSG Carlo Ancelotti avait décidé d’aligner un duo d’attaque Gameiro-Ibrahimovic. Une fois n’est pas coutume, le Suédois n’a pas réussi à être le héros du club de la capitale. C’est l’ex-buteur de Lorient qui a fait parler la poudre à deux reprises en première période (succès final 2-0). Nul doute que ce doublé va faire beaucoup de bien à Kévin Gameiro qui a clairement engrangé de la confiance après avoir souvent dû se contenter d’une place de joker. Très mobile et inspiré au niveau de ses déplacements, le joueur francilien a prouvé qu’il n’a pas perdu son flair devant le but adversaire. Le gardien Simon Pouplin peut en témoigner…

Valenciennes a assommé l’OM

Après avoir remporté leurs six premiers matches de la saison en Ligue 1, les joueurs de l’OM abordaient le déplacement à Valenciennes prudemment mais avec des certitudes. Dans le Nord, les joueurs d’Élie Baup se sont pris les pieds dans le tapis en encaissant pas moins de trois buts en première période (Danic, Le Tallec et Kadir). Lors du second acte de cette rencontre, les Phocéens ont pris un quatrième pion (Le Tallec) avant de réduire l’écart pendant les arrêts de jeu (J. Ayew). Il sera intéressant de voir si oui, ou non, ce revers cuisant face à VA (4-1) peut avoir une incidence pour la suite des évènements. Cette semaine est importante avec la réception de l’AEL Limassol en Ligue Europa avant de goûter au Clasico face au PSG en Ligue 1.

Des succès probants à l’extérieur en Premier League

Cette 6e journée de Premier League laissera une trace indélébile lors de cette saison 2012/2013. En effet, plusieurs victoires à l’extérieur ont donné le ton : Chelsea a dominé Arsenal (1-2), Manchester City a gagné contre Fulham (1-2), Liverpool a atomisé Norwich (2-5) et Tottenham a réalisé un exploit face à Manchester United (2-3). Ces résultats ont vraiment changé la donne en haut du classement. Chelsea occupe la place de leader avec trois points d’avance sur… Everton ! Grâce à leur succès contre Southampton (3-1), les Toffees occupent la deuxième place du classement avec un bilan flatteur (13 points sur 18). Ensuite on retrouve les deux clubs de Manchester, United et City (12 points) et le duo Tottenham-WBA (11 points). La pilule est difficile à avaler pour Arsenal (9 points) qui a perdu du terrain.


Le Barça a du coeur, le Real a sorti le grand jeu

Samedi dernier, le FC Barcelone a vraiment eu chaud ! Menés à la mi-temps par une équipe du FC Séville solide (2-0), les Blaugrana ont réagi en seconde période par l’intermédiaire de Cesc Fabregas. A la 71e minute de jeu, l’expulsion du milieu Gary Medel a changé la donne… surtout que cette dernière n’était pas méritée. En toute fin de match (89e et 90e minutes), les joueurs de Tito Vilanova ont réussi à égaliser puis à prendre un avantage décisif grâce à, encore une fois, Cesc Fabregas et l’attaquant David Villa. Ce succès contesté en Andalousie permet au Barça d’occuper la première place du classement en Liga (18 points sur 18) et laisser à distance respectable le Real Madrid.

Les Merengue, justement, ont profité de la réception du Deportivo La Corogne au Stade Santiago Bernabeu afin d’offrir un vrai feu d’artifice aux socios. Douchés après l’ouverture du score d’Ivan Riki à la 16e minute, les Madrilènes ont ensuite sorti le grand jeu pour l’emporter au final (5-1). Au passage, on retiendra que l’attaquant portugais Cristiano Ronaldo a inscrit un triplé ce qui lui permet de revenir à hauteur d’un certain… Lionel Messi, autrement dit son grand rival catalan. Malgré cela force est de constater que le Barça possède toujours huit points d’avance sur le Real ce qui est bien évidemment un écart conséquent.

La Juve est irrésistible

En Italie, on se demande vraiment qui va pouvoir empêcher la Juventus Turin de remporter un deuxième titre consécutif … à part peut-être Naples qui tient le coup pour l’instant. Contre l’AS Rome (4-1), les Bianconeri ont encore une fois prouvé qu’ils sont les maîtres de l’autre côté des Alpes. Au bout de 25 minutes de jeu, les Turinois menaient déjà 3-0 (Pirlo, Vidal, Matri) avant la réduction du score en seconde période (Osvaldo). En fin de match, le lutin Sebastian Giovinco a ajouté le quatrième but de la Vieille Dame qui caracole en tête du classement en compagnie de Naples (16 points sur 18).

Dortmund a retrouvé la bonne carburation

Ces derniers temps, on avait bien du mal à reconnaître le Borussia Dortmund sacré deux fois champion d’Allemagne consécutivement. En effet, les Borussen avaient subi la loi de Hambourg (3-2) avant d’être piégés par Francfort (3-3). Après ces couacs à l’extérieur, l’entraîneur Jürgen Klopp a remobilisé ses troupes et cela a très bien marché ! Au Westfalenstadion, le Borussia a fait voler en éclats la défense de Mönchengladbach (5-0) avec, retenez le, un doublé signé Marco Reus. Désormais, les Borussen vont tenter de combler l’écart avec le Bayern Munich (7 unités) avant la trêve hivernale.