Bisevac est déjà un vrai leader à l’OL

Lors du mercato estival, les dirigeants de l'OL ont seulement déboursé 2,7 millions d'euros afin de recruter Milan Bisevac. Les Gones ne regrettent pas d'avoir fait venir le défenseur central car ce dernier est déjà un élément clef de l'équipe entraînée par Rémi Garde.

Milan Bisevac

“Je n'aime pas trop parler de moi.” Dans la vie, Milan Bisevac est une personne plutôt discrète et exemplaire au niveau de l'attitude. Lorsqu'il est dans un vestiaire ou qu'il entre sur un terrain de football, le défenseur central met de côté la première qualité citée et devient un vrai lion dans l'arène. A 29 ans, l'international serbe qui évoluait auparavant au PSG, à Valenciennes, à l'Étoile Rouge de Belgrade ou encore à Lens apporte toute son expérience à l'OL. “J'ai confiance en mes qualités. Cela fait sept ans que je suis en France, j'ai beaucoup appris et je vais apprendre encore jusqu'à la fin de ma carrière”, a-t-il souligné selon Le Progrès. Milan Bisevac assure que sa tête “n'a jamais gonflé”. Le roc rhodanien sait que chaque adversaire en Ligue 1 ou en Ligue Europa est redoutable. “Quel que soit le match, je suis vigilant et je m'adapte aux attaquants adverses, aux grands et aux petits.”

Bien entendu, Milan Bisevac n'hésite pas à pousser une gueulante lorsqu'il sent qu'un de ses coéquipiers est mal positionné ou a commis une erreur. “J'ai une voix forte et grave, chez nous (en Serbie), on est comme ça, mais je suis très gentil !, a-t-il assuré. Je veux seulement aider mon équipe, être un exemple. J'ai été capitaine à l'Étoile Rouge, à Valenciennes, j'ai côtoyé de grands joueurs, cela m'a donné de la force.” A contrario d'autres footballeurs, le Serbe essaie de bien s'entendre avec tout le monde car cela est très important à ses yeux. “Dans un vestiaire, il doit y avoir de la vie, une relation entre joueurs jusqu'au terrain. S'il y a des clans, il faut les effacer. Moi, je dis les choses en face, dans les yeux, comme ça, on sait. Après si l'on n'est pas amis dans la vie, ce n'est pas grave.”

Un duo spécial avec Lovren

Par ailleurs, Milan Bisevac a confirmé qu'il s'entend très bien avec Dejan Lovren. “Ah, c'est intéressant ce sujet, le Serbe et le Croate (rires) ! Qu'est-ce que je peux dire ? On est amis, on parle la même langue, et on ne pense pas à l'histoire de nos deux pays. Je suis content de jouer avec lui, il est jeune et va encore progresser”, a-t-il prédit. Même s'il aime beaucoup jouer aux côtés de Dejan Lovren, le natif de Kosovska-Mitrovica apprécie aussi le fait d'être aligné avec Bakary Koné ou encore Samuel Umtiti qui ont un potentiel intéressant. “On parle beaucoup de notre duo, et on a la pression parce qu'il faut prendre moins de buts. Mais d'autres joueurs peuvent jouer.”

Pour conclure, force est de constater que Dejan Lovren a les crocs afin de propulser l'OL le plus haut possible cette saison. Même si le PSG est “le favori” logique en Ligue 1, Milan Bisevac croit dur comme fer que l'OL “fera une bonne saison” grâce à un “fort collectif”. Ajoutez à cela qu'il n'écarte pas certains clubs susceptibles de figurer dans le Top 3. “Le championnat est difficile, Lille va revenir, Marseille est là, Bordeaux est solide. Mais moi quand je joue une compétition, c'est pour la gagner. Pour essayer au moins”. Le guerrier serbe est en train de devenir un vrai leader au sein de l'arrière-garde lyonnaise. Ce n'est pas un hasard si après son arrivée dans le Rhône, il a “contraint” Cris à rejoindre Galatasaray (Turquie).

Laisser un commentaire