Bordeaux est prêt à rapatrier Chamakh en janvier !

Depuis plus de deux saisons, l’attaquant marocain Marouane Chamakh se morfond sur le banc d’Arsenal et serait prêt à quitter les Gunners. Son ancien club, Bordeaux et son président, Jean-Louis Triaud, voudraient le rapatrier dès le prochain mercato hivernal rapporte The Mirror.

Marouane Chamakh

Triaud, “Il peut revenir, mais”

Un retour de Chamakh en Gironde ? La rumeur se répand, à chaque inter-saison, tel un serpent de mer. De son côté, le joueur a toujours clamé son envie de revenir en Ligue 1, uniquement à Bordeaux, son club formateur, avec lequel il a remporté le titre en 2009. Du côté de la direction de la formation au scapulaire, le bruit persistant d’un retour de la star marocaine, âgée de 28 ans, serait en train de devenir une éventualité sérieuse. “Il peut revenir. Il y a une réelle possibilité. Si il n’est pas heureux à Arsenal, nous serons prêts à l’accueillir. Le seul inconvénient est d’ordre économique”, a déclaré le président des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Triaud, au quotidien britannique The Mirror.

Orphelin de sa paire Chamakh-Gourcuff depuis deux saisons, nul doute que les fans de Chaban-Delmas seraient prêts à lui faire un accueil triomphal. Outre sa côte de popularité intacte, Chamakh pourrait profiter de la bonne santé économique du club, qui n’a pas fait de folies l’été dernier sur le marché des transferts. De plus, le natif de Tonneins évoluerait au sein d’un groupe au début de saison plutôt réussi (sixième de Ligue 1) et relancerait une carrière au point mort.

Chamakh en pleine déroute

A l’été 2010 et après des saisons au plus haut niveau avec Bordeaux, Marouane Chamakh a rallié la Premier League et Arsenal. Chez les Gunners, il a connu une première saison prometteuse (13 buts en 51 matches toutes compétitions confondues) avant de tomber dans un quasi-anonymat. Cette saison, avec les arrivées de Podolski et Giroud, conjuguées aux présences de Gervinho et Walcott, Chamakh n’est apparu qu’à une seule reprise sous le maillot d’Arsenal en Carling Cup. En sélection, l’athlétique avant-centre marocain (1,85m, 70 kg) n’a pas donné suite à la convocation de son nouveau sélectionneur, Rachid Taoussi, pour défier le Mozambique dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2013. Et Chamakh aurait pu s’y refaire une santé tant son équipe, battue (2-0) à l’aller, paraît en délicatesse. Quoi de mieux pour se remettre sur de bons rails que de revenir au sein d’un club qui lui a toujours fait confiance ?

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)