Les Espoirs français au fond du gouffre

On est en droit de se poser des questions au sujet du niveau des Espoirs français. Pour la quatrième fois de suite, les Bleuets ne participeront pas à l’Euro suite à l’élimination lors du barrage qualificatif contre la Norvège mardi (hier).

Erick Mombaerts

Un nouveau fiasco pour Erick Mombaerts. En prenant les rênes de l’équipe de France Espoirs en lieu et place de René Girard il y a un peu plus de quatre ans, le technicien tricolore devait insuffler un nouveau souffle aux Bleuets et parvenir à les guider lors des compétitions majeures. Mais une fois encore, Erick Mombaerts et son staff ont lamentablement échoué… Après avoir battu la Norvège en barrage qualificatif aller pour l’Euro 2013 vendredi dernier (1-0), Sébastien Corchia et ses coéquipiers ont sombré à Drammen mardi soir (5-3). Sur le plan défensif, les Espoirs ont affiché une fébrilité digne d’une équipe… de poussins et encore. Le réveil tardif de la ligne d’attaque (buts signés Lacazette et Griezmann aux 84e et 87e minutes) a tout juste permis d’éviter une humiliation.

Après la rencontre, Erick Mombaerts a laissé entendre qu’il s’agit de “la fin d’un cycle” pour bon nombre d’éléments. “Je suis prêt à analyser froidement et reconnaître qu’on n’a pas atteint l’objectif numéro 1 qui était la qualification au Championnat d’Europe. Il faut que les échecs profitent, sinon on n’avancera pas”, a-t-il analysé. A la question de savoir s’il pourrait laisser sa place à quelqu’un d’autre et donc démissionner, le coach des Bleuets a exclu cette possibilité. A ses yeux, personne à la Fédération n’est “dans cette logique-là”. Si la logique des dirigeants de la FFF est de garder un entraîneur qui échoue sans cesse, on comprend mieux pourquoi les Espoirs se plantent à chaque fois !

Le Graët a besoin de recul

Pour sa part, le président Noël Le Graët était abasourdi après le flop norvégien. “Je suis très déçu. Encaisser cinq buts, on ne l’aurait pas imaginé. C’est une déception parce qu’on tenait vraiment à cette compétition.” Pour défendre Erick Momberts, l’ancien président de Guingamp a rappelé que les Bleuets ont “fait une phase de poules exemplaire”. Il considère que le maigre avantage d’un but acquis lors de la première manche était “un peu juste” étant donné que “la Norvège n’est pas une équipe facile à jouer”. Au sujet de l’avenir du sélectionneur, Noël Le Graët a expliqué qu’il est hors de question pour lui de trancher à ce sujet dans l’immédiat.

En ce qui les concerne, les joueurs tricolores ont vraiment pris une claque qu’ils n’oublieront pas de sitôt. Le milieu Yann M’Vila, par exemple, a carrément parlé “d’erreur professionnelle” au moment d’évoquer les trois buts encaissés en 25 minutes durant la première période. “On a joué aux cons : on n’a pas été attentifs, c’est impardonnable. On a du talent, mais on manque de rage, d’agressivité pour passer.” Le son de cloche est le même pour Sébastien Corchia qui estime que lui et ses partenaires se sont “fait avoir comme des idiots”. “On avait notre destin en mains et on n’a pas su le gérer”, a-t-il ajouté. Depuis déjà de nombreuses années, l’équipe de France Espoirs est sur une mauvaise pente. Le changement, c’est maintenant… ou après la prochaine déculottée ?