Le PSG et De Rossi, ça se précise !

Outre les dossiers Ashley Cole et Neymar, le Paris-SG semble s’être décidé à passer la seconde sur le dossier menant au milieu défensif de l’AS Rome, Daniele de Rossi, 29 ans, à en croire La Gazzetta dello Sport.

Daniele de Rossi

De Rossi fait l’unanimité au PSG

Courtisé depuis plusieurs mois par les plus grands clubs européens (Manchester City, Real Madrid), le nom du milieu défensif de l’AS Rome et de la Squadra Azzurra, Daniele de Rossi, revient avec insistance du côté du Paris-SG. Après l’appel du pied de l’ancien prodige de Pescara, Marco Verratti, c’est l’entraîneur de la formation francilienne lui-même, Carlo Ancelotti, qui s’était essayé, à coup d’arguments, au jeu de la séduction à l’égard du Romain. “C’est un joueur excellent (…). C’est un grand milieu de terrain, et je pense qu‘il est normal qu’il soit associé au Paris Saint-Germain, puisque le PSG est l’un des rares clubs qui peut dépenser beaucoup d’argent lors du mercato, mais pour l’instant, le mercato est fermé. Si besoin, on verra ça en janvier. Zeman lui a reproché un manque d’engagement ? Ce n’est qu’un son de cloche, il faudrait entendre d’autres opinions. Je ne pense pas que De Rossi soit d’accord avec ce jugement”, avait déclaré en début de semaine le technicien italien dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport. En froid avec son entraîneur, Zdenek Zeman, du côté de l’Olimpico, De Rossi n’en reste pas moins fidèle au club de son coeur, pour lequel il défend les couleurs depuis plus d’une décennie. Cependant, le joueur, âgé de 29 ans, et qui reste sur un excellent championnat d’Europe des nations avec la sélection de Cesare Prandelli, pourrait relever un autre gros challenge et ce, avant la trentaine.

Le PSG sait parler aux joueurs de Serie A

Au-delà des effets d’annonce, le Paris-SG a échafaudé un plan financier pour attirer la star italienne du côté du Parc des Princes. Ainsi, le quotidien transalpin, La Gazzetta dello Sport, assure, dans son édition du jour, que le club de la capitale serait sur le point de formuler une offre à hauteur de 26 millions d’euros à ses homologues de l’AS Rome. De plus, la puissance économique du PSG n’est plus à démontrer de l’autre côté des Alpes après les achats, l’été dernier, d’Ezequiel Lavezzi (Naples), de Marco Verratti (Pescara) ou encore du duo Thiago Silva – Zlatan Ibrahimovic (Milan AC). Cependant, trois obstacles pourraient se hisser devant l’ambitieux dessein du Paris Saint-Germain.

Vers une lutte au sommet entre le PSG et City ?

Ainsi, en février dernier, Daniele de Rossi avait décidé d’écrire son avenir du côté de Rome en prolongeant son bail avec les Gialorossi jusqu’en 2017. Mais depuis, l’entraîneur tchèque, Zdenek Zeman, a succédé à Luis Enrique sur le banc de touche et les deux hommes ne sont plus du tout sur la même longueur d’ondes. Autre inconvénient pour les vice-champions de France, l’international italien (82 capes) avait refusé un juteux contrat de 9 millions d’euros annuel en provenance de… Manchester City l’été dernier. Des Citizens qui n’ont absolument pas l’intention de renoncer sur ce dossier.

Ainsi, le tabloïd britannique, The Sun, rapporte que le board des Skyblues serait prêt à jouer la surenchère avec un chèque de 35 millions d’euros. Enfin, à l’instar de son compatriote, Carlo Ancelotti, Roberto Mancini multiplie les éloges à l’encontre de l’enfant chéri du club de la Louve. Qui du PSG ou de City remportera la mise ? L’influence d’Ancelotti sera t-elle plus forte que celle de Mancini ? La Ligue 1 va t-elle mettre KO la Premier League ? L’AS Rome ne peut que miser sur l’amour du maillot de son protégé.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)