Les 5 pistes offensives de luxe de l’Inter Milan

Avec sa seule paire Milito – Palacio en attaque en ce début de saison, l’Inter Milan n’est pas à l’abri d’une blessure dans ce secteur. Pour mettre fin à ce risque, le président Moratti aurait une liste de 5 attaquants en vue du prochain mercato rapporte Il Corriere dello Sport.

Jordi Alba et David Villa

David Villa, le choix numéro 1

Petit à petit, David Villa refait parler de lui. Victime d’une fracture du tibia en décembre 2011, lors du match du Mondial des clubs contre Al-Sadd, l’attaquant espagnol a retrouvé le chemin des terrains ces dernières semaines. Pas encore au top de ses capacités, Villa a montré, lors de ses dernières sorties, qu’il n’avait rien perdu de sa vitesse et de son sens du but. Deux facteurs qui ne peuvent que séduire l’Inter Milan, actuel 4e de Serie A, qui tente de jouer des muscles avec les plus grosses écuries italiennes avec son duo de trentenaires argentins, Diego Milito et Rodrigo Palacio. Pour le président Moratti, l’intérêt porté au buteur blaugrana n’est pas nouveau et pourrait se concrétiser de part la situation du club catalan. En effet, depuis près d’un an, le Barça a fait sans lui, composant avec l’omniprésence de Lionel Messi et avec la mise en place d’un certain 4-6-0. De plus, l’un des rivaux de Villa en Catalogne, Pedro, affiche actuellement une forme olympique, avec notamment un triplé inscrit avec la Roja contre la Biélorussie (4-0) lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014. Et s’l veut voir le Brésil, nul doute que Villa, 30 ans, devra être un titulaire indiscutable.

Alexis Sanchez, l’autre catalan ciblé

Outre David Villa, l’Inter Milan garde un oeil sur un autre joueur offensif de l’effectif du FC Barcelone, Alexis Sanchez. Auteur d’une première saison prometteuse (11 buts et 5 passes décisives en Liga), l’international chilien (52 capes), âgé de 23 ans, a du mal à s’imposer depuis la reprise du championnat (0 but et 2 passes). Acheté pas moins de 26 millions d’euros à Udinese à l’été 2011, nul doute qu’Alexis ne serait pas retenu pas ses dirigeants. Conscient de cette donne, le big boss de l’Internazionale, Massimo Moratti, aurait fait de l’ancien prodige de River Plate son plan B en cas d’échec d’éventuelles négociations avec son partenaire chez les Blaugrana, David Villa.

Fernando Llorente, un joli pied de nez à la Juve ?

Pour réussir à glaner une place sur le podium de la Serie A cette saison, l’Inter Milan doit aussi contrarier ses principaux rivaux. Ainsi, les Nerazzurri sont bien inspirés en s’intéressant au profil de l’avant-centre espagnol de l’Athlétic Bilbao, Fernando Llorente. Courtisé l’été dernier par la Juventus Turin, le géant basque (1,93m) est en froid avec son entraîneur, Marcelo Bielsa, qui l’aurait invité à se trouver un autre club dans les plus brefs délais. Cependant, l’Inter a-t-il les moyens de jouer la surenchère avec la puissante Vieille Dame ? Du côté de Bilbao, un chèque de 25 millions d’euros minimum serait attendu rappelle le quotidien transalpin, Il Corriere dello Sport.

Giuseppe Rossi ou la nécessité économique

A l’instar de bon nombre de ses rivaux dans le championnat italien, l’Inter Milan doit composer avec ses difficultés économiques. Ainsi, sur le front de l’attaque, la formation lombarde pourrait opter pour un attaquant “low cost” en la personne de Giuseppe Rossi. Totalement oublié par le sélectionneur italien, Cesare Prandelli, Rossi (27 capes) – qui est actuellement blessé – se morfond en Liga Adelante (D2 espagnole) avec son club de Villarreal. Acheté 10 millions d’euros à l’été 2007, l’Italien de 25 ans, passé par Manchester United et Parme, pourrait être la bonne affaire hivernale pour les Nerazzurri.

Moratti et le rêve “Super Mario”

Enfin, le président Moratti est un doux rêveur. Outre son souhait de retrouver un jour l’entraîneur qui a fait de son club un Champion d’Europe, José Mourinho, l’homme d’affaires italien n’oublie pas le fantasque avant-centre des Citizens et de la Squadra Azzurra, Mario Balotelli. Révélé du côté de Giuseppe Meazza où il a porté les couleurs de l’Inter Milan entre 2007 et 2010, “Super Mario” est l’un des chouchous – malgré ses frasques – de son entraîneur en Premier League, Roberto Mancini. En concurrence avec Agüero, Dzeko et Tévez, Balotelli est un joueur aussi talentueux qu’onéreux, aussi bien en termes d’indemnité de transfert [les Citizens avaient déboursé pas moins de 28 millions d’euros à l’été 2010, ndlr.] que de salaire. Cependant, le board des Skyblues aurait, lui aussi, son doux rêve, en attirant l’été prochain le puissant attaquant de l’Atlético Madrid, Radamel Falcao et pourrait être amené à se séparer d’un ou deux attaquants de son incroyable armada.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)