Avec Makoun, le Stade Rennais a redressé la barre

Prêté avec option d’achat par Aston Villa, Jean II Makoun n’a pas mis longtemps à se fondre dans le moule rennais. Mal en point avant sa venue, le club breton réalise depuis une belle remontée au classement, à l’image d’une dernière victoire contre Montpellier (2-1) avec un but… du joueur camerounais.

Jean II Makoun

Tout sauf un hasard. Battue quatre fois en championnat lors des cinq premières journées, l’équipe de Frédéric Antonetti a depuis réagi de belle manière. Invaincu depuis plus d’un mois, le Stade Rennais a obtenu le nul à Toulouse (2-2) puis enchaîné avec trois succès d’affilée en Ligue 1. Sans compter une qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue acquise face à l’AS Nancy-Lorraine (3-2). Soit cinq matches sans la moindre défaite toutes compétitions confondues : qui l’eut cru après un début de saison totalement raté.

De retour dans la première moitié du classement, Rennes occupe le neuvième rang avec 13 points, à trois longueurs seulement de Toulouse, quatrième. Comment l’expliquer ? L’arrivée de Jean II Makoun y est sans doute pour quelque chose. Titulaire pour la première fois contre Lorient (défaite 2-1), l’ancien joueur de Lille et Lyon a connu face aux Merlus son seul accroc depuis que le technicien breton lui fait confiance dans l’entrejeu. Mieux, c’est lui qui ouvre la marque samedi dernier contre Montpellier, à la 13e minute sur un service de Romain Alessandrini. Buteur, Jean II Makoun a donc largement contribué au nouveau couac du champion de France en titre… et au redressement de son club.

Pourtant, le joueur de 29 ans ne veut pas y voir une coïncidence. “Non, c’est toute l’équipe qu’il faut féliciter, car on a un état d’esprit extraordinaire depuis le match de Toulouse, et on l’a confirmé contre Montpellier, a-t-il indiqué dans des déclarations relatées par Ouest-France. Un but pour moi et trois points pour l’équipe, tout le monde est content, car cela nous fait remonter au classement.” Pas question donc de parler de Makoun-dépendance, même s’il avoue que quelque chose a changé depuis quelques semaines : “Après le match contre Lorient, on a eu une réunion entre nous et l’entraîneur. Dans le vestiaire, on a beaucoup parlé, chacun a donné son point de vue, et on a décidé d’aller sur d’autres bases, car on était en difficulté quand on avait la balle. On a donc choisi de moins se mettre en difficulté, en jouant les deuxièmes ballons dans le camp adverse. Et on voit que ça marche.” N’empêche, les supporters de la Route de Lorient respirent un peu mieux depuis qu’il a repris les clés du milieu de terrain.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)