Le capitaine Jallet n’en fait pas tout un plat

Désigné capitaine du PSG par Carlo Ancelotti, Christophe Jallet a pris une nouvelle dimension avec le club parisien. Sous contrat jusqu’en 2015, sa progression est d’autant plus belle qu’il n’a pas perdu sa place de titulaire. Alors que Paris se déplace ce mercredi soir à Zagreb en C1, il s’est notamment confié sur le brassard.

Christophe Jallet

Christophe Jallet a entamé sa quatrième saison avec le PSG, et la décision de Carlo Ancelotti de lui donner le capitanat en début de saison ne fait que confirmer que sa place est toute chaude dans le onze parisien. En quelques mois, l’ancien joueur de Lorient a franchi une à une les étapes… jusqu’à ce que le sélectionneur Didier Deschamps fasse appel à lui pour la première fois avec les Bleus. “J’ai connu pas mal de nouveautés : un rythme différent à gérer avec l’équipe de France et mon rôle de capitaine a suscité un attrait médiatique supplémentaire”, a-t-il déclaré dans des propos repris par Le Parisien. Arrivé au PSG en 2009 par la petite porte, Christophe Jallet en ressort aujourd’hui grandi avec un statut différent : celui d’un joueur qui doit gérer à sa façon un vestiaire bouleversé par de multiples arrivées lors du mercato estival.

Pourtant, le footballeur de 28 ans n’a pas franchement l’impression que la plus grande confiance que lui accorde Carlo Ancelotti a bouleversé quelque chose dans sa tête. “Je n’ai pas changé d’état d’esprit. J’essaie de faire en sorte que ça se passe le mieux possible pour chacun dans le vestiaire, avoue-t-il. Mais je ne vais pas me mettre à brailler ou à donner des conseils à tout le monde. Je ne me prends pas pour un autre.” A-t-on donc à faire à un capitaine discret ? Plutôt à un joueur qui n’entend pas monopoliser l’attention et la parole : “Si le coach doit s’adresser au groupe ou à quelqu’un en particulier, il n’a pas besoin de moi. Et sur le terrain, s’il y a un réajustement tactique à faire, c’est en général le joueur le plus proche du banc qui est concerné. C’est vrai qu’en tant que latéral, c’est souvent moi. Mais ce n’est pas obligatoire.”

Définitivement, Christophe Jallet ne veut pas considérer le rôle de capitaine plus important que cela : “Je ne me prends pas la tête avec ce statut, ça ne m’inhibe pas.” Symbole de l’humilité qu’il tente d’afficher, il ne se dit pas le mieux placé pour contester… Zlatan Ibrahimovic : “Avant un match, on peut échanger sur les appels, les passes ou les centres. Que voulez-vous que je dise à Ibra ? Il a mis dix buts en dix matchs. Je peux juste lui dire bravo !” Néanmoins, Carlo Ancelotti lui a sans doute assuré une place de titulaire à long terme avec le capitanat. “Je ne pense pas, lâche-t-il. Le coach ne fait jamais de cadeau quand il compose son équipe. Et ce brassard ne me protège pas par rapport à van der Wiel. Je n’ai aucune garantie.” Seulement celle d’être un joueur qui compte forcément pour le PSG.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)