Le PSG n’a pas tremblé

Le Paris Saint-Germain s'est imposé sans soucis sur la pelouse du Dinamo Zagreb (0-2), grâce à des réalisations de Zlatan Ibrahimovic (33e) et de Jérémy Ménez (43e). Les Parisiens gardent donc la deuxième place du Groupe A, après trois journées de Ligue des champions.

C'est sans forcer son talent que le Paris Saint-Germain est venu à bout du Dinamo Zagreb (0-2), lors de cette 3e journée de Ligue des champions. A vrai dire, il n'aura fallu que 45 minutes de jeu, et des réalisations de Zlatan Ibrahimovic (33e) et Jérémy Ménez (43e), aux joueurs de Carlo Ancelotti, pour mettre définitivement fin aux espoirs croates. Au final, la différence de niveau entre les deux équipes étaient telle, qu'il est difficile d'imaginer comment les Parisiens auraient pu laisser filer les trois points, ce mercredi soir au Stade Maksimir. Le PSG reste à la deuxième place du groupe A, trois points derrière Porto, vainqueur de Kiev dans le même temps (3-2).

Si le talent individuel a fait la différence dans cette rencontre, c'est notamment grâce à la prestation de Jérémy Ménez. Passeur décisif sur le premier but d'Ibrahimovic, après un joli déboulé sur le côté gauche de l'attaque parisienne, l'ancien joueur de la Roma s'est offert sa première réalisation en ligue des champions cette année. Bien lancé par Javier Pastore, il a déposé son vis-à-vis pour placer le ballon entre les jambes de Kelava, le portier du Dinamo. Mais avant cela, l'attaquant francilien avait à de nombreuses reprises transpercé la défense croate, n'arrivant cependant pas à trouver la faille. Après avoir été critiqué pour ses performances sous le maillot bleu contre le Japon et l'Espagne, Ménez a confirmé son retour aux affaires de fort belle manière sous le maillot parisien.

Après avoir inscrit ces deux buts, les vice-champions de France se sont contentés de gérer leur avance. De toute façon, les joueurs du Dinamo n'avaient clairement pas ce soir de quoi inquiéter les Parisiens. L'addition aurait cependant dû être plus salé, mais Ibrahimovic, n'est pas parvenu à ajuster son petit lob (64e), sur une nouvelle offrande de Pastore. L'Argentin sans être exceptionnel, a d'ailleurs réalisé l'une de ses meilleures performances de la saison dans le jeu. Une bonne nouvelle, puisqu'avec la blessure de Nenê pour les six prochaines semaines, il sera souvent amené à jouer. Guillaume Hoarau, entré en jeu à dix minutes de la fin, aurait aussi dû inscrire un but. Mais cette fois, c'est l'arbitre de la rencontre qui décida pour une poussette imaginaire, de refuser le but au réunionnais (89e). Mais l'essentiel ce soir était de montrer, après la défaite de Porto, que Paris n'allait pas une fois de plus jouer en dessous de son niveau en Ligue des champions. Et ce fut le cas.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)