L’ASSE met fin à la série rennaise

Grâce à des buts de Pierre-Aymerick Aubameyang (22e) et de Renaud Cohade (49e), l'AS Saint-Etienne s'est imposé contre le Stade Rennais, dans son antre de Geffroy-Guichard (2-0). Alors que toutes les autres rencontres de la 10e journée reste à jouer, les Verts pointent à la 6e place de Ligue 1, et les Bretons à la 10e.

L'AS Saint-Etienne a frappé un grand coup en s'imposant contre Rennes (2-0), en ouverture de la 10e journée de Ligue 1. Appliqués dans la construction du jeu, les Stéphanois ont mis à mal la défense rennaise, notamment grâce à son trio d'attaquant Gradel-Aubameyang-Brandao. Les Bretons pourront avoir quelques regrets, notamment après avoir manqué plusieurs occasions en début de match. Mais au Stade Geoffroy-Guichard, ce sont biens les plus forts qui se sont imposés ce vendredi soir. Les Verts prennent provisoirement la 6e place, alors que Rennes pourrait descendre à la 15e en cas de résultats défavorables.

La partie a débuté sur un rythme soutenue, les deux équipes se rendant coup pour coup. Les pertes de balle sont peu nombreuses, et les mouvements offensifs bien structurés. Pierre-Aymerick Aubameyang ouvre les hostilités, mais sa frappe croisée trouve les gants d'un Benoît Costil bien placé (18e). Rennes répond dans la foulée par l'intermédiaire de Julien Férét. Le milieu offensif breton reprend de volée un ballon perdu par la défense stéphanoise, mais Stéphane Ruffier, vigilant, claque la gonfle en corner (20e). La deuxième occasion pour Aubameyang sera la bonne. Bien servi par Gradel, le Gabonnais se défait du marquage de Théophile-Catherine et place une frappe imparable pour le portier rennais (1-0, 22e). L'attaquant en profitera pour rendre un hommage appuyé à son ancien partenaire Jérémy Janot, en se parant d'un masque de Spiderman pour fêter son but.

Ruffier dégoute les attaquants rennais


L'ouverture du score n'échaude pas pour autant les ardeurs rennaises. Pitroipa profite d'un bon service d'Erding sur le côté gauche de la défense stéphanoise pour placer une frappe du gauche (25e). Mais une fois de plus, Ruffier veille au grain et permet aux siens de rentrer aux vestiaires avec un but d'avance. A l'entame du deuxième acte, la domination des locaux se fait de plus en plus pressante. Et il ne faudra que quatre petites minutes à Renaud Cohade pour inscrire le but du break d'une superbe frappe des vingt mètres qui rase la pelouse (2-0, 49e). Le milieu de l'ASSE a profité en amont du très bon travail de Brandao, qui comme à son habitude, n'a cessé de presser la défense adverse. Assommés, les joueurs de Frédéric Antonetti ne reviendront jamais dans la partie. Stéphane Ruffier mettra définitivement fin aux espoirs des Rouge et Noir en s'imposant face à Erding à quinze minutes du terme (74e).

Hamouma, entré en jeu quelques minutes plus tôt à la place de Brandao (70e), se créera même la dernière grosse occasion de la rencontre, en envoyant une frappe enroulée sur la barre transversale (84e). Le match se terminera dans la confusion, suite à l'expulsion de Mevlut Erding pour un vilain geste sur Jean Pascal Mignot (90+4). Une attitude qui reflète probablement la frustration des visiteurs, qui avec un peu plus de réussite, auraient sûrement pu donner une autre tournure à ce match.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)