Lille, maître du Nord

Lille rebondit ! A domicile, le LOSC l'a emporté dans le derby du Nord face à Valenciennes (2-1). Bien meilleurs dans le jeu, les Dogues ont retrouvé du mordant, à l'image d'un Salomon Kalou dans tous les bons coups de son équipe. VA n'a quasiment pas existé et a dû attendre un “cadeau” lillois pour revenir dans la partie et s'offrir un finish stressant.

Lille renoue avec la victoire. Opposés à Valenciennes, les Dogues se sont imposés (2-1) à domicile au terme d'un match qu'ils auront globalement dominé. En infériorité numérique après l'exclusion idiote de Sanchez (28e), auteur de deux fautes grossières sur Balmont, VA regrettera d'avoir réagi trop tard. Les hommes de Daniel Sanchez ont mis presque une heure à rentrer véritablement dans la rencontre et ont ensuite causé des frayeurs au LOSC. Il ne fallait surtout pas arriver en retard au Grand Stade ce samedi en tout cas. Les retardataires ont sûrement dû manquer l'ouverture du score lilloise dès la 1ère minute. Très en vue tout au long de la partie, Kalou tentait une talonnade, sur un centre de Payet, que Penneteau dégageait sur Bong, buteur contre son camp au terme d'un cafouillage avec Roux (1-0, 1e).

Auteur d'une très grosse première période, Lille s'en voudra de s'être fait peur. Alors qu'ils menaient confortablement, après que Payet ait doublé la mise d'un plat du pied droit puissant sur un service de Kalou (41e), les Dogues ont ensuite reculé et permis à Valenciennes d'y croire à nouveau. Solide derrière, le LOSC “offrait”, dixit Rudi Garcia, la réduction du score à leur adversaire. En possession du ballon, Basa manquait d'agressivité et se faisait voler le cuir par Danic qui s'en allait servir sur un plateau le but à Le Tallec (2-1, 71e). Dans une fin de match débridée, les Valenciennois ne parviendront pas à battre Landreau de nouveau, malgré de belles intentions et des choix tactiques résolument offensifs de la part de Daniel Sanchez.

Au-delà de la victoire et des trois points, c'est vraiment le contenu de la rencontre qui pourra réjouir le LOSC ce samedi. Durant quasiment toute la rencontre, Lille aura tenu l'entrejeu grâce à des performances très convaincantes de Balmont, Martin et Kalou notamment. Sorti sous une bronca lors de la défaite contre le Bayern (0-1) mardi, l'international ivoirien a réalisé le match le plus abouti de sa saison. Souvent critiqué pour son manque d'efficacité, l'ancien de Chelsea a délivré une passe décisive et est directement impliqué sur l'autre but de son équipe. Mais plus que ça, Kalou a surtout mené le jeu, dribblé, combiné, tenté. Il ne manque qu'un but, qu'il aurait but inscrire d'une frappe enroulé du gauche (17e) ou sur un retourné acrobatique (74e). Malheureusement, il manquait à chaque fois le cadre.

Egalement intéressant dans le jeu, Payet ne fera pourtant pas taire ceux qui dénoncent son manque d'efficacité. Malgré son but, le Réunionais a surtout vendangé une énorme occasion peu avant la réduction du score valenciennoise. Comme souvent, l'ancien de Saint-Etienne sait faire la différence mais pêche dans le dernier geste, en l'occurrence, son crochet avait éliminé trois défenseurs avant que sa frappe ne s'envole au dessus du cadre, grand ouvert face à lui. Payet laisse un goût d'inachevé, frustrant au vu de son talent.

Lille l'a emporté, et c'est bien là l'essentiel, diront les fans du LOSC. Les Dogues repassent provisoirement dans la première moitié de tableau, à la 9e place et empêchent surtout VA d'accrocher le podium.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)