Gradel veut prendre son envol à l’ASSE

Max-Alain Gradel évolue à Saint-Étienne depuis le mois d’août 2011. Après une année d’adaptation encourageante, l’ailier polyvalent veut casser la baraque avec les Verts. L’Ivoirien sent qu’il monte en puissance.

Max-Alain Gradel

Prendre la température du football français. Max-Alain Gradel possède la particularité d’avoir évolué pendant plusieurs années en Angleterre. En effet, l’ailier ivoirien a porté les maillots de Leicester City, Bournemouth et Leeds United avant de signer à Saint-Étienne l’année dernière. A 24 ans, le natif d’Abidjan tente de se faire un nom dans l’Hexagone. Interrogé au sujet de sa progression par le biais du journal Le Progrès, Max-Alain Gradel a reconnu qu’il a eu besoin de temps pour trouver ses marques dans la Loire. “Ça fait maintenant un an que je joue dans ce championnat. La saison dernière, il a fallu que je m’habitue à la Ligue 1 et ce ne fut pas toujours facile.” En Ligue 1, “Max” a inscrit 6 buts et délivré 3 passes décisives la saison passée.

Le footballeur qui porte le numéro 9 à Geoffroy-Guichard espère faire beaucoup mieux lors de cet exercice 2012/2013. Pour le moment, il a trouvé le chemin des filets à une reprise et effectué une passe décisive. Même si ses statistiques ne sont pas exceptionnelles, le joueur africain a assuré qu’il se sent “beaucoup mieux” étant donné qu’il “comprend plus les consignes du coach”. Vendredi dernier, la mobylette stéphanoise s’est montrée à son avantage contre Rennes (2-0, 10e journée de L1). Il croise les doigts afin d’être en mesure de reproduire cela très souvent. “C’était bien, mais j’espère que c’est le début d’une longue série, que je vais continuer à enchaîner des performances du même type.”

Gradel peut déployer ses ailes

Celui qui avoue volontiers préférer “évoluer côté gauche” sur la ligne offensive de l’ASSE a fait savoir qu’il n’est pas obsédé par son positionnement sur le terrain. “A gauche, à droite, dans l’axe, à partir du moment où vous êtes dans l’esprit de vouloir tout donner, les choses se passent bien. C’est que nous demande le coach.” Autrement dit, Max-Alain Gradel a compris “qu’une carrière de footballeur passe vite” et c’est pourquoi à chaque fois qu’il “rentre sur le terrain”, il fait tout afin de “prendre un maximum de plaisir”. En parallèle des matches qu’il dispute avec les Verts, “Max” pense bien évidemment à la prochaine Coupe d’Afrique des nations qui se déroulera en Afrique du Sud.

Il a le sentiment “d’être moins stressé” et d’avoir “l’esprit plus libre” depuis que les Éléphants ivoiriens ont validé leur ticket pour cet événement qui aura lieu en 2013. Désormais, Max-Alain Gradel peut se concentrer pleinement sur ses performances au sein de la formation ligérienne qui a clairement pour ambition d’obtenir un ticket européen en fin de saison. Soit par le biais de la Ligue 1 (5e place occupée actuellement) ou via un triomphe en Coupe de la Ligue ou en Coupe de France. Mardi soir, l’ASSE tentera de confirmer ses bonnes dispositions du moment sur la pelouse de Sochaux (8es de finale de la Coupe de la Ligue). Nul doute que le feu follet Max-Alain Gradel sera encore une fois un atout majeur pour transformer les Lionceaux en matous inoffensifs.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)