Le PSG s’offre l’OM

Si leur affrontement en Ligue 1 n'avait pas fait de vainqueur, il y en a bien eu un en 8e de finale de la Coupe de la Ligue. Au Parc des Princes, le Paris Saint-Germain s'est payé l'Olympique de Marseille (2-0), à la fois supérieur à son adversaire et bien aidé par une décision arbitrale litigieuse en début de match, qui a changé la physionomie de la rencontre. Mais c'est bien le club de la capitale que l'on retrouvera en quart de finale de la compétition, avec le statut de grand favori.

L'Olympique de Marseille a tenu le choc une fois, mais pas deux. Auteur d'un bon match nul (2-2) face au Paris Saint-Germain le 7 octobre dernier en Ligue 1, le club phocéen n'a pas rendu la même copie ce mercredi soir en 8e de finale de la Coupe de la Ligue, en s'inclinant (2-0) au Parc des Princes. Privé de son buteur vedette, Zlatan Ibrahimovic, comme l'OM d'André-Pierre Gignac, le club de la capitale est allé chercher sa qualification en imposant un gros rythme dès les premières minutes de la rencontre. Le premier quart d'heure est largement à l'avantage des Parisiens, mais c'est une décision arbitrale litigieuse qui va orienter la partie à la 27e minute, alors que les débats se sont légèrement équilibrés. Alors que Guillaume Hoarau, bien lancé, part au but dans la profondeur après un contrôle de la poitrine, l'attaquant parisien est accroché par le bras de Rod Fanni, et l'arbitre désigne immédiatement le point de penalty, tout en sortant le carton rouge pour le défenseur olympien. L'expulsion semble très sévère, d'autant que la faute a majoritairement lieu à l'extérieur de la surface de réparation de Steve Mandanda. Quoi qu'il en soit, le ballon est placé au point de penalty, et c'est Thiago Silva qui s'en charge s'en trembler, prenant Mandanda à contre-pied avec une frappe puissante à ras de terre (1-0, 29e).

Paris mène logiquement à la pause, même si Marseille termine la première période sur un temps fort, et accentue son avantage dès le retour des vestiaires, pour plier la rencontre. A la 50e minute, Javier Pastore lance Jérémy Ménez en profondeur d'un sublime ballon piqué au dessus de la défense, et l'international français enchaîne contrôle du pied droit et frappe puissante du gauche pour clouer Mandanda sur place (2-0). Le PSG s'offre d'autres grosses occasions, par Ménez ou encore Rabiot, mais le score en reste là, et c'est le club de la capitale qui disputera les quarts de finale de la compétition. Les enseignements sont multiples, avec une équipe de Marseille éliminée de manière “précoce” après avoir remporté les trois dernières éditions de cette Coupe de la Ligue, un PSG qui prouve qu'il est capable de remporter des gros matchs sans Zlatan Ibrahimovic, et de battre Marseille cette saison, ce qu'il n'avait pas su faire au Vélodrome il y a quelques semaines. Désormais c'est certain, le club de la capitale est le grandissime favori pour soulever le trophée au Stade de France dans quelques mois.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)