La Juventus a-t-elle déjà “tué” le suspense ?

La Juventus Turin écrase tout sur son passage cette saison encore et compte bien poursuivre sa route au travers de l’Inter Milan, qui se présente au Juventus Stadium lors de la 11e journée de Serie A. En cas de victoire des Bianconeri, sept points sépareraient le leader de son actuel dauphin. Autant dire un gouffre. Après onze journées, les Piémontais auraient déjà une main sur le Scudetto.

Andrea Pirlo

Et si la Juventus Turin était sacrée championne d’Italie ce week-end ? Nous ne sommes qu’à la onzième journée, à l’orée du mois de novembre, me direz-vous. Et pourtant, ce onzième volet de la saga Serie A pourrait être grandement décisif dans la course pour le Scudetto. Les Turinois ont l’air d’apprécier le leur sur la tunique bianconera et comptent bien le garder encore une saison. Car après avoir corrigé l’Udinese (4-1), la Roma (4-1) et punit le Napoli (2-0), le club piémontais s’attaque à un autre ogre transalpin, l’Inter Milan. Forts de leur huit victoires consécutives, toutes compétitions confondues, les Nerazzuri se rendront au Juventus Stadium pour ramener les trois points.

“Ils représentent ce que l’Italie a offert de mieux en matière de football depuis deux ans. Mais je ne signerai pas pour un nul. Nous sommes l’Inter et nous ne sommes jamais rentrés sur un terrain sans penser à gagner. Nous n’avons pas peur”, assurait Andrea Stramaccioni à La Gazzetta dello Sport. Les Interistes devront pourtant se méfier. Il n’y pas si longtemps, le 20 octobre dernier, le Napoli concédait sa première défaite de la saison chez les Juventini. Afin d’assurer leur suprématie, les Turinois n’ont aucune pitié.

Un écart énorme ?

En cas de victoire ce samedi, la Juventus Turin possèderait sept points d’avance sur l’Inter Milan et six sur le Napoli (si les Azzurri l’emportent à San Paolo contre le Torino). Autant dire que si les Bianconeri gagnent, il sera presque impossible d’aller les chercher. Alors bien-sûr le football est une science capricieuse et les hommes d’Antonio Conte peuvent encore mathématiquement être relégués mais ne perdons pas de vue qu’ils démolissent tout sur leur passage. Dernière défaite en Serie A en date, on ne cesse de le rappeler, en mai 2011, contre Parme.

Depuis, la Juve n’a plus connu le moindre revers. Avec sept points d’avance, la messe serait presque déjà dite. A moins d’un énorme coup de mou. Mais étant donné la puissance de cette équipe, et également la réussite qui l’accompagne, Catane s’en souvient encore, il est effectivement peu probable que la formation piémontaise s’écroule de son trône pour l’instant. Pour l’Inter Milan, la donne est simple. Il faudra gagner pour détruire tout ce raisonnement. Un nul ne ferait que retarder l’échéance.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)