Les Flops du week-end à la loupe !

Comme après chaque week-end, Topmercato revient pour vous sur les clubs et les joueurs qui sont passés au travers. Ce lundi, nous avons décidé de parler de l'OM, des expulsés lors du derby ASSE-OL, de Tottenham trop tendre, de l'infortuné Rio Ferdinand, du naufrage de La Corogne et de l'expulsion de Marcel Schmelzer qui a coûté très cher à Dortmund.

Elie Baup
Flops du week-end

Ligue 1 : L'OM rechute, le derby des expulsés

L'OM n'arrive plus à gagner au Stade Vélodrome ! Les Phocéens se sont fait corriger par Lorient dimanche (0-3) et, à vrai dire, cette nouvelle défaite à domicile – après celle humiliante contre l'OL (1-4) – tombe vraiment très mal… Jeudi dernier, l'entraîneur marseillais Élie Baup avait choisi de préserver ses troupes contre l'AEL Limassol (défaite 3-0) en Ligue Europa. Étant donné que son équipe était déjà éliminée au moment du coup d'envoi face aux Chypriotes, l'homme à la casquette avait choisi de procéder à de nombreux changements, histoire de laisser au repos les cadres avant le duel face aux Merlus. Au final, l'OM a sombré encore une fois devant ses supporters qui vont avoir énormément de mal à digérer ce couac alors que se profile un déplacement difficile à Bastia mercredi. Une réaction est impérative en Corse…

Lors du derby franchement ennuyant entre l'ASSE et l'OL (0-1), deux joueurs se sont fait expulser : Mouhamadou Dabo et Alejandro Alonso. Le défenseur rhodanien a reçu un carton rouge amplement mérité après avoir infligé un coup de tête au niveau de la poitrine à Max Gradel. Pour sa part, le milieu argentin a réussi le triste exploit d'entrer à la 76e minute et d'être expulsé moins de dix minutes plus tard après avoir eu deux cartons jaunes. On a du mal à comprendre comment ces footballeurs ont pu franchir la ligne blanche en commettant des gestes stupides et inutiles en prenant le risque de pénaliser leurs équipes respectives. Même si la tension était palpable sur la pelouse de Geoffroy Guichard, il n'y a pas eu beaucoup de vilains gestes et donc leurs comportements individuels sont vraiment déplorables.

Premier League : Des Spurs trop tendres, Ferdinand en sang

Après l'ouverture du score signée Clint Dempsey à la 76e minute sur la pelouse de Goodison Park, on pensait franchement que Tottenham avait pris un ascendant définitif sur Everton. C'était sans compter sur la fragilité défensive du club londonien qui n'arrive toujours pas à être régulier tout au long d'une rencontre. A la 90e minute de jeu, le milieu de terrain Steven Pienaar a égalisé et on pensait, à ce moment-là, que les Spurs allaient fermer la boutique pour ramener un point précieux. Mais au lieu de cela, les coéquipiers du gardien de but Hugo Lloris ont perdu pied et une minute plus tard, Nikica Jelavic est venu crucifier une seconde fois le portier français. Le manager André Villas-Boas doit être dépité à chaque fois que son escouade peut franchir un cap au classement, elle passe au travers. Tant pis pour Tottenham qui doit se contenter d'une 5e place en attendant la suite des évènements.

Rio Ferdinand se souviendra longtemps du derby du week-end dernier entre Manchester City et United (2-3). Alors que la rencontre était vraiment passionnante, le défenseur central a reçu une pièce de monnaie en plein visage et il a saigné abondamment au niveau de l'arcade sourcilière. Comme si cela ne suffisait pas, le footballeur anglais a également failli devoir disputer un round de boxe (!) face à un fan des Citizens qui est entré sur la pelouse de l'Etihad Stadium pour s'en prendre à lui. Depuis plusieurs années, les Anglais répètent souvent que la sécurité est assurée dans leurs stades. En voyant toutes ces images, on se dit que nos amis british sont loin d'être des modèles dans ce domaine…

Liga : Le “Super Depor” a rendu l'âme

Depuis le début de la saison, l'équipe du Deportivo La Corogne se bat afin d'assurer son maintien en Liga. Le club galicien, qui est remonté dans l'élite à l'issue de l'exercice précédent, risque fort de retourner très rapidement dans l'antichambre du football espagnol ! En effet, les Blanquiazules n'ont plus de munitions afin de sauver leur peau en mai. Dimanche, ils ont été giflés par les Rojiblancos de l'Atletico Madrid qui étaient déchaînés à l'image de Radamel Falcao (6-0). L'attaquant colombien a inscrit, à lui tout seul, un quintuplé étincelant. L'entraîneur José Luis Oltra va devoir trouver les bons mots afin de remobiliser ses troupes qui ont pris l'eau au Stade Vicente Calderon. Il faudra un petit miracle pour sortir la tête de l'eau…

Bundesliga : Schmelzer a commis l'irréparable

Le Borussia Dortmund s'est incliné sur sa pelouse du Westfalenstadion contre le VfL Wolfsburg samedi (2-3). A vrai dire, les Borussen peuvent en vouloir à Marcel Schmelzer. Le latéral gauche de l'écurie de la Ruhr a été expulsé au bout de 35 minutes de jeu et à partir de ce moment-là, la machine s'est enrayée, après l'ouverture du score de Marco Reus ce qui a permis à Diego (36e) et Naldo (41e) de scorer. En dépit de cela, les joueurs de Dortmund ont réussir à revenir dans la partie par l'intermédiaire de Jakub Blaszczykowski (61e). Mais au final, l'attaquant de Wolfsburg Bas Dost est venu crucifier des Borussen (73e) au bord de la crise de nerfs. Désormais le double champion d'Allemagne en titre compte 14 points de retard sur le Bayern qui occupe le fauteuil de leader en Bundesliga.

Voir les tops