Paris n’a pas surclassé Arras

Largement favori de son 32e de finale de Coupe de France face à Arras, le Paris Saint-Germain n'a absolument pas écrasé son adversaire. Bien au contraire, le club de la capitale s'est imposé sur la plus petite des marges (4-3), et s'est fait quelques frayeurs. Les amateurs du Nord sont loin d'avoir démérité, et garderons quelques très beaux souvenirs des trois buts inscrits face à Paris.

Le charme de la Coupe de France, c'est ça. Même si Arras s'est incliné ce dimanche face au Paris Saint-Germain, en 32e de finale de la compétition, le club amateur du Nord aura donné du fil à retordre au club de la capitale (4-3). Tout annonçait pourtant une promenade de santé pour les joueurs de Carlo Ancelotti. Une composition d'équipe impressionnante, même en l'absence de Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva et Thiago Motta, et surtout un début de match à sens unique, avec deux buts parisiens en moins de dix minutes de jeu. Dès la 6e, Javier Pastore trouve Ezequiel Lavezzi dans la profondeur, pour le petit piqué du gauche de l'ancien joueur de Naples et l'ouverture du score. A peine trois minutes plus tard (9e), Maxwell déborde côté gauche et remet à Blaise Matuidi en retrait dans la surface, pour la reprise directe de l'intérieur du gauche, 2-0. Mais les Nordistes ne comptent pas se laisser ridiculiser, et réduisent l'écart à la 26e minute, profitant d'une erreur de dégagement de Pastore.

Le Paris Saint-Germain reprend deux buts d'avance juste avant la pause (40e), grâce à Zoumana Camara resté aux avant-postes après un corner, et qui reprend un ballon repoussé par le portier d'Arras après une frappe de Mathieu Bodmer. Au retour des vestiaires, les amateurs font une nouvelle fois preuve de caractère pour tromper Nicolas Douchez, Desperes reprenant au deuxième poteau un centre venu de la gauche (52e), mais le chassé-croisé se poursuit avec le doublé d'Ezequiel Lavezzi à la 68e. Arras ne lâche rien et parvient une nouvelle fois à revenir à une longueur du PSG, en marquant le plus beau de ses trois buts : une frappe lointaine somptueuse de Bernard à la 83e. 4-3 pour Paris, cette fois le score ne bouge plus et ce sont les leaders de la Ligue 1 qui disputeront les 16e de finale de la Coupe de France. Pas de quoi se vanter toutefois pour le meilleur effectif du pays, qui n'aura pas vraiment dominé son sujet face à une équipe amateur, et se qualifie sans briller.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement