Trois conditions pour voir Dzeko à l’Inter

Même si ses performances sont loin d’être mauvaises (10 buts en 27 matches au total) depuis le début de la saison, l’attaquant Edin Dzeko est victime de la concurrence féroce qui règne à Manchester City. Les Nerazzurrri de l’Inter Milan pourraient tendre la main au Bosniaque mais pas aveuglément.

Edin Dzeko

Dénicher un chasseur de buts renommé. A l’issue de la saison, les dirigeants de l’Inter Milan vont tout faire afin de recruter un attaquant capable d’enfiler les buts comme des perles. C’est l’objectif avoué du président Massimo Moratti qui sait que l’équipe entraînée par Andrea Stramaccioni a besoin d’un atout supplémentaire sur le plan offensif afin de redevenir championne d’Italie à l’horizon 2014. Même si plusieurs noms vont circuler jusqu’à l’été prochain, force est de constater que celui d’Edin Dzeko fait le tour de la Lombardie actuellement. Selon La Gazzetta dello Sport, le buteur bosniaque serait tout en haut de la short-list des Nerazzurri. A 26 ans, le natif de Sarajevo est dans une situation assez paradoxale à Manchester City.

En effet, ses prestations sont plus que correctes lorsqu’il obtient du temps de jeu. Pourtant le manager Roberto Mancini continue de faire confiance très souvent à son duo argentin Agüero-Tevez qui fonctionne très bien. L’Italien considère, tout comme pour Mario Balotelli qui est la quatrième roue du carrosse dans la hiérarchie établie, qu’Edin Dzeko est un joker de luxe. A la différence de “Super Mario ” l’ancien artilleur du VfL Wolfsburg ne multiplie pas les écarts sur et en dehors des terrains. Lorsqu’il est interrogé par les médias, le footballeur qui a débuté sa carrière à Zeljeznicar dans son pays natal ne clame jamais haut et fort qu’il veut quitter Manchester City même si son avenir à l’Etihad Stadium s’inscrit clairement en pointillés. Comment imaginer une seule seconde qu’il accepte d’être encore une solution de remplacement chez les Citizens la saison prochaine ?

Des éléments à ne pas négliger

La tentation d’un départ devrait prendre le dessus et on pourrait retrouver Edin Dzeko à Giuseppe Meazza si l’Inter Milan fait le nécessaire pour le recruter. Toujours d’après La Gazzetta dello Sport, l’écurie italienne pourrait lancer ses filets si trois conditions sont remplies. D’une part, il faudra que la vente du milieu néerlandais Wesley Sneijder soit actée afin de faire baisser la masse salariale. Par ailleurs, il faudra aussi que l’équipe ait réussi à se qualifier pour la prochaine édition de la Ligue des champions. Cette saison, les Nerazzurri disputent la Ligue Europa (16e de finale à disputer contre les Roumains de Cluj, ndlr) et cela n’emballe pas vraiment les tifosi qui sont habitués aux grandes soirées européennes en C1.

Enfin, force est de constater que l’argent reste le nerf de la guerre. Le président Massimo Moratti cherche à dénicher des investisseurs (chinois ?) sérieux qui pourraient racheter une partie des parts du capital de l’Inter. Cela permettrait de bénéficier d’une bonne bouffée d’air frais sur le plan financier et ainsi de bonifier l’effectif. Durant le mois de janvier 2011, Manchester City avait déboursé pas moins de 27 millions d’euros afin de déloger Edin Dzeko du VfL Wolfsburg. Nul doute que les Citizens réclameront entre 20 et 25 millions d’euros avant d’accorder un bon de sortie au Bosniaque. Par ailleurs, la question du salaire du natif de Sarajevo pourrait aussi être un sacré casse-tête dans la mesure où il faudrait débourser pas moins de 6,5 millions d’euros par an afin de lui donner la garantie de toucher une rémunération suffisamment alléchante. On l’a compris, le dossier Edin Dzeko est loin, vraiment très loin d’être bouclé à l’heure actuelle pour des Nerazzurri qui ont évidemment de l’ambition à revendre.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement