Manchester City se défait d’Arsenal

Manchester City n'a pas laissé les voisins de United s'envoler lors de cette 22e journée de Premier League. En s'imposant à l'Emirates Stadium contre Arsenal (0-2), les Citizens reviennent à 7 points des Red Devils. Milner (21e) et Dzeko (32e) sont les buteurs de la rencontre. En revanche, Arsenal reste 6e, à six points de la première place qualificative pour la Ligue des champions. Arsène Wenger pourra regretter le carton rouge logique reçu par Laurent Koscielny après 10 minutes de jeu.

Il n'y a pas eu de match sur la pelouse de l'Emirates Stadium entre Arsenal et Manchester City. La faute en incombe en grande partie à Laurent Koscielny, auteur d'une faute peu intelligente sur Edin Dzeko en position de dernier défenseur après seulement dix minutes de jeu. L'arbitre de la rencontre Mike Dean n'a pas hésité à sortir le carton rouge pour le défenseur français, qui a donc laissé ses partenaires à dix durant plus de 80 minutes de jeu. Si l'international bosnien n'est pas parvenu à ouvrir la marque sur le penalty consécutif à cette faute, l'issue de la rencontre n'en devenait pas moins prévisible. Privés de ballon par les Citizens, les Gunners ont encaissé deux buts de Milner (21e) et Dzeko (32e) en première période, et n'ont jamais su revenir au score.

Ce succès permet aux Skyblues de revenir à sept points de United, tombeur plus tôt dans la journée de Liverpool. Mais surtout, les joueurs de Roberto Mancini ont mis fin à la malédiction de l'Emirates Stadium. Avant l'ouverture du score de Milner sur un coup franc rapidement joué par Carlos Tevez, Manchester city n'avait pas marqué sur la pelouse d'Arsenal depuis près de 9 heures. A noter par ailleurs la passivité des défenseurs londoniens sur cette occasion, qui semblent plus préoccupés par la contestation de la décision arbitrale, que par leur replacement.

Le retour de Diaby n'a pas suffi


La suite de la rencontre n'est qu'une démonstration de la supériorité des visiteurs sur leurs hôtesd'un jour. Et c'est finalement Dzeko, qui se rattrapait de son échec sur penalty, qui poussait le ballon dans le but vide, après une belle parade de Wojciech Szczesny sur une reprise de Tevez. En deuxième période, les Gunners faisaient cependant preuve d'un peu plus d'agressivité, mais ni l'entrée d'Olivier Giroud, ni l'expulsion de Vincent Kompany à un quart d'heure de la fin, ne permit à Arsenal de revenir dans cette rencontre.

Difficile pour Abou Diaby, de retour après plus de trois mois d'absence, de se faire remarquer dans ces conditions. L'ancien Auxerrois s'est surtout échiné à bien se replacer pour boucher les lignes de passes des milieux de terrain de City. Remplacé à l'heure de jeu par Ramsey, le fait qu'il ne se soit pas blessé est déjà une petite victoire pour tout le staff des Gunners. Cette rencontre aura au moins eu le mérite de le remettre dans le bain, car la semaine prochaine, c'est sur la pelouse de Chelsea qu'Arsenal se déplace. Et Arsène Wenger aura besoin de toutes ses forces vives dans cette confrontation qui s'annonce déjà importantissime dans la course à la qualification pour la Ligue des champions.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement