Le plan du PSG pour attirer Wenger au Parc des Princes

En difficulté cette saison en Premier League avec Arsenal, le manager français, Arsène Wenger, pourrait se voir offrir, dans les prochaines semaines, un véritable pont d’or de la part des dirigeants qataris du Paris-SG révèlent différents médias britanniques.

Arsène Wenger

Ancelotti sur la sellette ?

Au sein du club de la capitale, tout doit aller très vite. Toujours à la lutte, après 21 journées de championnat, avec l’OL et l’OM, deux équipes aux effectifs limités, pour la première place, le Paris-SG peine, parfois, à faire parler la poudre. Et le début du mois de janvier ne plaide pas vraiment en la faveur de l’entraîneur en place, Carlo Ancelotti. Ainsi, la formation emmenée par Zlatan Ibrahimovic a eu du mal à se défaire d’Arras en 32e de finale de Coupe de France (4-3) et a calé, au Parc des Princes, contre l’AC Ajaccio, candidat au maintien (0-0). Qu’adviendrait-il en cas de faux pas des Rouges et Bleus, ce dimanche (21 heures), sur le terrain des Girondins de Bordeaux ? Ancelotti, soutenu pour l’heure pas sa direction, pourrait être menacé, lui qui a un contrat qui ne court que jusqu’à la fin de la saison. Et en haut lieu, son successeur serait déjà tout désigné !

Et revoilà Wenger !

Approché avant l’arrivée de Carlo Ancelotti sur le banc parisien à l’hiver 2011, le technicien alsacien, Arsène Wenger, serait redevenu la priorité des responsables qataris du PSG. En effet, ces derniers, qui misent sur la situation délicate du Français avec les Gunners (6e de Premier League), auraient une offre à soumettre à l’ex-coach de l’AS Monaco. Ainsi, le quotidien britannique The Sunday Mirror assure que les dirigeants parisiens auraient proposé un contrat de 3 ans à Arsène Wenger, assorti d’un confortable salaire annuel de 12 millions d’euros. Lié jusqu’en juin 2014 aux Gunners, Wenger percevrait pas moins de 35 millions d’euros sur 3 saisons. Cette information a également été relayée par The Daily Mirror. Et à l’instar d’Ancelotti à Bordeaux, une partie de l’avenir de Wenger pourrait bien se décider ce dimanche, sur la pelouse de Chelsea, à l’occasion d’un derby qui pourrait mettre les Gunners à 6 longueurs de Tottenham, 4e membre du Big Four et à… 21 points du leader, Manchester United.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement