Girard prêt à rendre son tablier en juin ?

En dépit du redressement de son équipe, René Girard n’a plus l’air très chaud à l’idée d’entraîner Montpellier. Selon les informations du quotidien L’Équipe, le technicien héraultais vivrait même ses derniers mois sur le banc du champion de France en titre.

René Girard

Bientôt la fin d’un cycle dans l’Hérault ? A la tête du MHSC depuis 2009, René Girard commence apparemment à trouver le temps long avec la formation montpelliéraine. Alors que son contrat se termine en juin prochain, la question d’une prolongation de son bail commence à ressurgir auprès du board du champion de France sortant. Deux ans après la finale de Coupe de la Ligue perdue contre Marseille, et quelques mois seulement après le premier sacre national du pensionnaire de La Mosson, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France espoirs serait actuellement dans sa dernière ligne droite avec Montpellier. En effet, l’homme de 58 ans aurait toutes les chances de quitter le club héraultais au terme de cet exercice.

Pourquoi une telle position ? Selon toute vraisemblance, ce ne sont pas les résultats qui sont en cause, mais bien une divergence profonde avec le président Louis Nicollin au sujet de la politique de recrutement mise en place par le patron de La Paillade. Ainsi, le technicien français n’aurait tout simplement pas accepté le départ de Mapou Yanga-Mbiwa, transféré à Newcastle au cours de ce mois de janvier. Mais ce n’est pas tout, puisqu’en se montrant favorable aux départs des cadres du club, Louis Nicollin se serait clairement mis à dos son entraîneur, pas préparé à l’idée de perdre cet hiver ou dans les prochains mois ceux qui ont contribué au premier titre de champion et à la qualification pour la C1.

“Ils ont largement contribué au titre, mais que ça soit Mapou ou Belhanda, ce ne sont pas les artisans de notre saison actuelle, a ainsi lâché mardi le président héraultais. J’aurais été plus malheureux si des garçons comme Cabella ou Stambouli avaient demandé à partir. Belhanda et Mapou, c’était réglé dans nos têtes.” Pour le défenseur français, c’est désormais de l’histoire ancienne, et c’est aujourd’hui l’avenir du milieu de terrain marocain, comme bon nombre de ses coéquipiers, qui se pose et se posera au terme de cette saison 2012-2013. En tout cas, René Girard semble très mal vivre ce nouveau cycle voulu par sa direction, au point que son départ se profile à l’horizon. Pas de doute possible, Montpellier entre progressivement, mais sûrement, dans une nouvelle phase.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement