PSG, Varane, Zidane… Mourinho joue les voyantes !

L’entraîneur du Real Madrid, José Mourinho, a accordé une longue interview à nos confrères de RMC. Sa vie à Madrid, le Paris-SG ou encore le Portugal, le Special One s’est livré, sans s’engager. Extraits.

José Mourinho

Sa vie privée privilégiée. “J’aime le football, mais j’aime plus ma famille que le football. Pour moi, le plus important, c’est de vivre une expérience fantastique au niveau familial. La construction d’une famille, de vivre dans différents pays et de donner à mon garçon et à ma famille la possibilité de connaître des pays différents et des cultures différentes, c’est incroyable. Ma famille, je leur dis tous les jours merci, parce qu’ils sont les responsables de mon expérience à l’extérieur. Ils sont ouverts au changement. Pour moi, entraîneur, c’est facile. Tu as un club, des joueurs, des objectifs, que ce soit en Espagne, en Israël ou n’importe où.”

Mourinho se verrait bien sélectionneur du Portugal. “Le Portugal, c’est la maison. Après mon expérience avec Porto (de 2002 à 2004, ndlr), j’ai voulu avoir une carrière différente. C’était le moment de partir, en 2004. J’y retournerai un jour. Pas pour un club. Pour la sélection, ou pour rentrer à la maison, pour terminer. J’aimerais être sélectionneur un jour. Les gens au Portugal attendent cela, je pense. Et je veux vivre cette expérience, entraîner pour mon pays et vivre une Coupe du monde ou une Coupe d’Europe. J’ai failli le faire avec l’Angleterre, en 2007 ou 2008, mais pour moi, la sélection, c’est le Portugal. Je ne peux pas dire jamais, mais je pense que ce sera avec le Portugal.”

Sur Rapahël Varane. “Quand il arrive à ici, ce n’est pas un garçon, c’est un homme. Que ce soit dans sa façon de penser, sa façon de travailler, sa relation avec les autres joueurs, accepter qu’il est un grand joueur mais aussi un joueur en formation. A ce moment-là, je lui dis : ‘Je ne peux pas promettre que tu vas jouer 30 ou 40 matches. La promesse, c’est que tu es une vraie option pour moi, et que d’ici deux-trois ans, tu seras un grand grand défenseur.’ Pour moi, il est fantastique. Il est ouvert à la critique, ouvert au travail. Il peut rester travailler après l’entrainement pour travailler, c’est un grand professionnel.”

Sur le futur de Zidane dans le foot. “C’est un homme de football, un homme très intelligent. S’il peut faire le transfert de son intelligence de jeu en tant que joueur jusque sur le banc, ça marchera. Zizou c’est Zizou, en France bien sûr, mais aussi pour toutes les personnes qui aiment le football. J’aimerais le voir sur un banc de touche. Pour être un entraîneur, quand tu as été un grand joueur, il faut être un grand entraîneur. Tu ne peux pas avoir une grande carrière de joueur et être un entraîneur moyen. Zizou a les moyens pour l’être. Pour son bonheur, je pense qu’il faudrait qu’il soit un grand entraîneur.”

Sur un possible avenir au PSG. “Le projet du PSG est un projet fantastique. Carlo (Ancelotti) est un grand entraîneur en Europe avec un CV très bon. Dans les grandes villes d’Europe, tu as Londres, tu as Madrid, tu as Milan, et tu as Paris. Paris a besoin d’être une grande ville de football, a besoin d’un grand club, qui est champion, qui joue en Ligue des champions et qui la gagne un jour. C’est maintenant une ambition que le PSG et la ville de Paris peuvent avoir.”

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement