Un derby qui sent la poudre à Manchester

En clôture de la 32e journée de Premier League, Manchester United reçoit Manchester City et pourrait définitivement mettre fin au peu de suspense qui reste dans le championnat anglais. D'autant plus que Sir Alex Ferguson devrait encore avoir en tête l'humiliation infligée par le voisin honni la saison dernière (6-1).

Roberto Mancini et Sir Alex Ferguson

Avec 15 points d'avance sur Manchester City, à huit journées du terme du championnat, il y a peu de chance que le titre de Premier League échappe aux Red Devils. Et ce, même si les Citizens parvenaient à battre les ouailles de Sir Alex Ferguson à Old Trafford lundi soir. Mais cette rencontre revêt une importance particulière pour les coéquipiers de Patrice Evra. Déjà, car il s'agit d'un derby, et que les fans pardonnent difficilement que ce genre de rencontre soient prises par-dessus la jambe. Mais surtout car une victoire contre les Skyblues seraient une véritable passassions de pouvoir en direct, entre le champion de la saison passée et son successeur. 

Et les Anglais adorent ce genre d'image. L'année dernière, les hommes de Roberto Mancini avaient tout simplement humilié leurs meilleurs ennemis dans le “théatre des rêves”. A l'époque, Ferguson avait qualifié ce match de “pire défaite de sa carrière”. Et l'Écossais n'est pas connu pour avoir la mémoire courte. De son côté, Mancini ne veut pas voir son équipe plus belle qu'elle ne l'est. Après avoir reconnu la supériorité de United depuis le début de la saison, le technicien italien est revenu sur ce fameux match, où tout avait réussi à son équipe. “Gagner de nouveau 6 à 1, c'est impossible. Ce sont des choses qui n'arrivent qu'une fois tous les cent ans”, a expliqué l'ancien coach de l'Inter Milan, en conférence de presse, confirmant du même coup qu'une page s'est bien tournée.

Pour cette rencontre, Mancini pourrait même être tenté de préserver quelques-uns de ses joueurs, puisque Manchester City aura une demi-finale de la Cup à disputer dimanche prochain contre Chelsea. D'autant que la qualification pour la prochaine Ligue des champions est quasiment assurée pour son équipe, qui compte quatre points d'avance sur le 4e, Tottenham, avec deux matches de moins. Mais une fois de plus, ce match sera surtout une question d'honneur et de suprématie locale.