Nice ne se relâche pas

Vainqueurs de Rennes au Stade de la route de Lorient (0-3), les Niçois confirment à trois journées de la fin du championnat qu'il faudra compter sur eux dans la course à la Ligue des champions. Auteur d'un doublé (52e, 71e), Dario Cvitanich est l'homme du match. Eric Bauthéac a marqué le troisième et dernier but de la rencontre (84e). A noter que Mavinga (54e) et Pejcinovic (90e) se sont fait exclure.

Nice met la pression sur l'Olympique Lyonnais, après sa victoire sur la pelouse de stade Rennais (0-2). Grâce à ce succès, les hommes de Claude Puel sont revenus à la hauteur des Gones et ne doivent leur quatrième place qu'à une moins bonne différence de buts que l'OL. Mais alors que les deux équipes se retrouveront lors de la 37e journée, le coach des Aiglons ne serait sûrement pas contre jouer un mauvais tour à son ancien club, en venant lui chiper cette troisième place qualificative pour les barrages de la Ligue des champions. Mais malgré l'ampleur du score, les trois points n'ont pas été faciles à prendre Stade de la Route de Lorient. Car durant les 45 premières minutes, ce sont bien les Bretons qui ont fait le jeu et qui se sont procurés les meilleures occasions de but. Le Stade Rennais n'a plus rien à jouer et semble enfin jouer libéré.

Mais ce sont les Niçois, par l'intermédiaire de l'inévitable Dario Cvitanich, qui vont prendre l'avantage. Auteur de son 16e but en Ligue 1 cette saison (0-1, 52e), “Super Dario” sera au c'ur du deuxième fait de jeu important de cette rencontre. Quelques minutes après le but, l'Argentin est au duel avec Mavinga, qui le pousse volontairement dans le dos. M. Bastien, l'arbitre de la rencontre, n'hésite pas et donne un carton rouge à l'international Espoirs français (56e). Menés au score et réduit à 10, les Rouge et Noir vont pourtant tenter de revenir à la marque. Sur une frappe en pivot dans la surface de réparation Jonathan Pitroipa est à deux doigts de trouver la lucarne gauche de David Ospina (64e). Mais quand rien ne va'

Car à peine cinq minutes plus tard, Alou Diarra fait une main dans la surface de réparation, très logiquement signalée par l'homme en noir. Cvitanich ne se fait pas prier pour le transformer et porter son compteur à 17 réalisations (0-2, 71e). Le SRFC sombre totalement et va même encaisser un nouveau but de Bauthéac en fin de rencontre (0-3, 84e). Seule petite ombre au tableau pour les Azuréens, Pejcinovic va être exclu en toute fin de rencontre pour avoir annihilé une action de but (90e). Dommage, car cela aurait été un après-midi parfait. Plus que la course à l'Europe, l'OGC Nice participe bien à la course à la Ligue des champions.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)