L’Espagne donne rendez-vous à l’Italie

L'Espagne a signé une troisième victoire en autant de rencontres dans cette Coupe des confédérations en dominant le Nigeria (3-0). Alba s'est offert un doublé (3e et 88e), Fernando Torres y allant également de son but (61e). La Roja retrouvera l'Italie en demi-finales.

Comme le Brésil dans l'autre groupe, l'Espagne aura réalisé un sans-faute dans cette phase de poules de la Coupe des confédérations. Après l'Uruguay (2-1) et Tahiti (10-0), le Nigeria est tombé sur des champions d'Europe et du monde intraitables (3-0). Dans l'obligation de l'emporter pour se qualifier pour le dernier carré de la compétition, les Super Eagles n'auront pas su profiter au maximum des difficultés de la défense ibérique, qui aura tremblé à plusieurs reprises. Mais avec huit Barcelonais au coup d'envoi, dont Victor Valdés, troisième gardien utilisé dans cette Coupe des confédération, la Roja a fait la différence à des moments clés.

C'est tout d'abord Alba qui ouvrait la marque dès la 3e minute de jeu après un joli slalom et un contre favorable dans la défense nigériane (3e). Et alors que son équipe reprenait peu à peu son emprise sur le jeu en profitant d'une nette baisse de régime adverse, Fernando Torres, tout juste entré, plaçait une tête plongeante imparable à la réception d'un centre de Pedro pour son premier ballon (61e, 2-0). Puis, dans une fin de match à sens unique, Alba s'offrait un rush solitaire et décisif sur un contre, éliminant le gardien pour inscrire un doublé (3-0, 88e).

L'Espagne a rendez-vous avec l'Italie

Entre les deux premiers buts, le Nigeria a souvent plié sans jamais rompre. Et ce grâce à Vincent Enyeama. Si René Girard, le nouvel entraîneur du LOSC, était devant sa télé, il a dû apprécier la prestation du gardien de but, de retour dans le Nord cet été après un prêt en Israël. Iniesta (1ère) et surtout Soldado (30e et 39e) se sont heurtés au dernier rempart des Super Eagles, également sauvé par son poteau sur une tentative de Fabregas (39e). S'appuyant sur la vitesse de ses joueurs offensifs, le Nigeria s'est procuré plusieurs opportunités mais a pêché dans le dernier geste, à l'image de Mba (11e), Mikel (20e) ou Akpala (28e).

Ideye (50e) et Goumbo (75e) se sont procurés deux énormes occasions dans un deuxième acte où les champions d'Afrique, cuits physiquement, auront beaucoup plus souffert, comme résignés devant la domination espagnole. Le Nigeria quitte le Brésil avec une petite victoire, contre Tahiti (6-1). L'Espagne de son côté retrouvera l'Italie en demi-finales, pour un remake de la finale du dernier Euro.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)