Sa venue au MHSC, Belhanda… Fernandez s’exprime

Désigné en avril dernier comme le successeur de René Girard à Montpellier, Jean Fernandez est revenu ce mardi sur RMC sur sa décision de prendre les rênes du champion de France 2012. Après une expérience houleuse en Lorraine, le technicien français va tenter de se relancer au sein d’une équipe qui pourrait perdre plusieurs de ses cadres.

Jean Fernandez

Pourquoi Montpellier ? Parti en janvier dernier de Nancy à la suite de tensions palpables avec le président lorrain Jacques Rousselot, Jean Fernandez (58 ans) continue de suivre une carrière rectiligne en France, après avoir notamment pris en charge ces dernières années Sochaux, Metz, Marseille et Auxerre, avant l’ASNL. Quelques mois après avoir quitté un club relégué en Ligue 2, le coach tricolore vise un rebond au sein d’une équipe aux ambitions forcément plus élevées, malgré une saison en demi-teinte. “Je suis content de rebondir à Montpellier. C’est un club que j’apprécie beaucoup. J’ai toujours eu beaucoup d’affinités pour le club et son président Louis Nicollin. C’est un club qui me convient au niveau de l’état d’esprit. Je suis content de travailler avec des gens passionnés.

Quid du duo Bedimo-Belhanda ? Pressentis depuis plusieurs semaines, les départs de Henri Bedimo et Younes Belhanda ne font aucun doute, bien qu’aucun club n’ait trouvé un accord avec le MHSC. Mais à entendre Jean Fernandez, il est évident que ces deux joueurs ne feront plus partie de son projet en 2013-2014. “Les départs, ce sont toujours les mêmes. Il y a un bon de sortie pour Bedimo et Belhanda, avoue-t-il. Ce sont des joueurs qui sont certainement sollicités et qui vont certainement partir. Belhanda ? Je sais qu’il y a des clubs du Golfe qui l’ont contacté, mais je ne peux pas confirmer pour un éventuel transfert à Abu Dhabi.” En effet, l’international marocain se serait rendu du côté d’Al Jazira. Une transaction de huit millions d’euros serait évoquée, même si Louis Nicollin pourrait se montrer plus gourmand.

Le désir de recruter devant. Conscient des limites de son effectif dans le secteur offensif, Jean Fernandez espère profiter de ce mercato estival pour renforcer son groupe, notamment devant. “On est à la recherche d’un attaquant. Les dirigeants estiment que c’est là où le bât a un petit peu blessé lors de la saison dernière, puisque Charbonnier et Herrera n’ont pas su convaincre, a-t-il reconnu. Pour que l’équipe progresse un petit peu, il nous faut un attaquant axial. Il y a plusieurs profils, mais nous ne sommes pas dans l’urgence puisque nous avons encore deux attaquants dans l’effectif. On essaiera donc de faire le bon choix et de ne pas se tromper, parce que je pense que ce joueur-là va être important.” On pense bien sûr à Djibril Cissé, même si Louis Nicollin ne paraît plus très enthousiaste sur ce dossier.