Sa venue, son projet, le mercato… Ancelotti, première

C’est dans le cadre majestueux du stade Santiago Bernabeu que Carlo Ancelotti a confié ce mercredi ses premières impressions comme nouvel homme fort du Real Madrid. Au lendemain de la signature de son contrat de trois saisons, le technicien italien s’est notamment exprimé sur ses ambitions avec le club merengue et sur le mercato estival qui s’annonce agité dans les deux sens.

Carlo Ancelotti

Le Real, ça fait quoi ? Après avoir entraîné des écuries aussi importantes que la Juventus Turin, l’AC Milan, Chelsea et le Paris Saint-Germain, Carlo Ancelotti tente sa première expérience en Espagne avec le Real Madrid, et ce pour les trois prochaines années. “Je ressens beaucoup d’émotion. Je suis très heureux d’être ici, dans le club le plus prestigieux au monde, s’est-il contenté de dire. Je le connais très bien et je suis très heureux. J’espère que ce sera une saison de joie pour le Real Madrid.

Des challenges à la pelle. Reconquérir la Liga et remporter enfin la dixième Ligue des champions de l’histoire du club, après l’échec cette saison de José Mourinho, l’Italien aura du pain sur la planche dans quelques mois : “Nous voulons jouer un jeu offensif et spectaculaire, comme cette équipe en a l’habitude. Mon objectif est clair, le club a besoin de gagner. Nous allons travailler pour avoir un jeu offensif qui régale les aficionados du Real. J’ai le soutien de tous.” Quant à la fameuse C1, il a bien conscience de l’attente des supporters : “Tout le monde sait ce que cela représente. C’est notre grand objectif, mais ce n’est pas un problème pour moi. C’est une énorme motivation.

Rassembler le vestiaire merengue. Cette saison, on le sait, José Mourinho a beaucoup fait parler de lui pour sa gestion calamiteuse du groupe. On pense bien sûr à ses relations tendues avec plusieurs cadres de l’équipe, parmi lesquels Iker Casillas, barré par Diego Lopez malgré son vécu. Faire venir Carlo Ancelotti, c’est avant une bonne façon pour le président Florentino Perez de retrouver de la stabilité avec un entraîneur pas habitué aux polémiques. “C’est la première fois que l’on m’appelle le pacificateur, a réagi l’intéressé. J’ai toujours eu une bonne relation avec mes joueurs. Mourinho a un caractère différent du mien. C’est un grand entraîneur, je le respecte beaucoup.

Quid du recrutement ? En conférence de presse, Carlo Ancelotti n’a évidemment pas pu échapper aux questions sur le mercato estival, notamment sur la venue possible de Isco, le prodige espagnol de Malaga. “Il peut jouer dans n’importe quelle équipe“, concède “Carletto” à son sujet. Plus globalement, il a laissé la porte ouverte à d’éventuelles arrivées au club dans les prochaines semaines. Sans trop en rajouter quand même. “L’équipe est bonne, il y a des jeunes de qualité. Ils ont de l’ambition et de l’enthousiasme. Je veux travailler avec. Il peut y avoir quelques changements, mais cette équipe n’a pas besoin de grand-chose.

Quel avenir pour Kaká et Casillas ? Autre sujet évoqué par les journalistes, l’avenir de deux joueurs susceptibles de s’en aller. Il y a d’abord l’épineuse situation du milieu de terrain brésilien Kaká. Le moins que l’on puisse, c’est qu’Ancelotti n’a pas vraiment démenti un départ prochain du footballeur. “Je le connais très bien. J’espère l’entraîner, et après on verra. C’est un joueur du Real Madrid aujourd’hui et je vais travailler avec lui dans le but qu’il s’améliore au Real.” Interrogé aussi sur l’avenir d’Iker Casillas, boudé par le Happy One, l’ancien coach parisien a défendu le portier espagnol : “C’est fantastique, il a tout gagné et c’est le capitaine. Dans le football, la règle c’est que pour jouer, tu dois le mériter.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)