La Seleçao décroche sa finale

Le Brésil voulait au moins atteindre la finale de la Coupe des Confédérations, devant son public, et c'est chose faite grâce à la victoire de ce mercredi soir en demi-finale, face à l'Uruguay (2-1). Tenue en échec pendant toute la seconde période, la Seleçao l'a emporté dans les toutes dernières minutes de la rencontre, grâce à une tête de Paulinho sur un corner de Neymar. Les Brésiliens attendent désormais l'Italie ou l'Espagne en finale. Le Brésil la tient, sa finale.

Voulant absolument briller devant son public à un an de la Coupe du monde, la Seleçao a remporté sa demi-finale de la Coupe des Confédérations face à l'Uruguay ce mercredi soir, sur le score de 2-1. Tardant à rentrer dans sa rencontre, et particulièrement gêné par le système mis en place par Oscar Tabarez, le Brésil s'est fait très peur en première période, les Uruguayens se montrant les plus dangereux. Dès la 14e minute de jeu, la Céleste obtient même un penalty mais Julio César sort le grand jeu en sortant la tentative de Diego Forlan, dont le tir était pourtant bien placé. Les Auriverde gagnent alors en confiance et vont se procurer quelques occasions avant la pause, dont une décisive. Sur un excellent ballon long de Paulinho, à destination de Neymar, le nouvel attaquant du Barça contrôle et tente de tromper Muslera dans un angle très fermé mais le portier uruguayen repousse la tentative du prodige brésilien… dans les pieds de Fred, qui n'a plus qu'à pousser le ballon dans un but quasiment vide.

Contre le cours du jeu, la Seleçao regagne les vestiaires avec l'avantage au score mais l'Uruguay va rapidement remettre les compteurs à zéro après la pause. Sur une partie de flipper dans la surface des locaux, Thiago Silva effectue un très mauvais renvoi en tentant de relancer proprement sur Marcelo au lieu d'éloigner le danger, mais Edinson Cavani rôde à proximité du latéral du Real Madrid et peut s'interposer pour tromper Julio César (1-1, 48e). Les minutes défilent sans qu'aucune des deux équipes ne parvienne à faire la différence et l'on se dirige tout droit vers la prolongation, jusqu'à ce que Paulinho, déjà décisif sur le premier but auriverde, délivre les siens. Sur un corner frappé par Neymar, le milieu de terrain défensif, courtisé par Tottenham et le Real Madrid cet été, s'élève plus haut que Caceres au second poteau et propulse le ballon au fond des filets de Muslera, qui ne pouvait pas sortir sur le coup. On est à la 86e minute et le Brésil prend définitivement l'avantage pour atteindre la finale de “son” tournoi, où il retrouvera soit l'Italie, qu'il a battue au premier tour (4-2), soit l'Espagne, la grande favorite de la compétition.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)