L’Espagne élimine l’Italie

La finale entre le Brésil et l'Espagne aura bien lieu, lors de cette Coupe des confédérations 2013. La Furia Roja a cependant dû attendre la séance de tirs au but pour se défaire d'une équipe d'Italie très intéressante (0-0, 7 tab 6). Leonardo Bonucci a manqué sa tentative pour la Nazionale.

L'Italie n'est pas passée loin de l'exploit. Comme lors de l'Euro 2008, la Nazionale a chuté contre les Espagnols aux tirs au but (0-0, 6 tab 7). Leonardo Bonnucci est le héros malheureux de cette rencontre, puisque c'est le défenseur de la Juventus qui a manqué sa tentative, alors que Jesus Navas n'a pas tremblé au moment de crucifier Buffon. Mais la Squadra Azzurra repartira forcément avec des certitudes de cette Coupe des confédérations. Dont notamment celle de pouvoir rivaliser avec les champions du monde et d'Europe en titre.

Cesare Prandelli a décidé pour l'occasion d'aligner son équipe en 3-5-2, avec Maggio et Giaccherini pour animer les côtés. Et le début de match donne raison au technicien italien, puisque si la Furia Roja a la possession de balle, ce sont bien les coéquipiers d'Andrea Pirlo qui se créent les meilleurs occasions. Par deux fois, Maggio, seul face au but, trouve Iker Casillas sur sa route (17e, 36e). Le joueur de Naples aurait même pu délivrer une passe décisive pour Marchisio, mais le milieu de terrain de la Juve n'est pas parvenu a cadrer sa tête plongeante au six mètres (20e). Côté espagnol, seul Fernando Torres s'est créé une véritable occasion de but sur un superbe enchaînement. Mais l'attaquant de Chelsea croise trop sa frappe (37e).

Une finale Brésil-Espagne

Ce match riche en occasions de but lors des 45 premières minutes va clairement baisser en intensité lors du deuxième acte. Les joueurs des deux équipes semblent souffrir de la chaleur et ce ne sont pas les changements opérés par les deux sélectionneurs qui vont permettre de faire la différence. Pique n'est cependant pas loin d'ouvrir la marque sur une contre-attaque rondement menée, mais la frappe du défenseur barcelonais s'envole dans les nuages (85e). Un dernier coup franc de Xavi, dans le temps additionnel du match, n'est pas loin de trouver la tête de Ramos, mais le Madrilène voit le ballon lui passer juste au dessus de la tête (90+3).

Les première minutes de la prolongation auraient pu voir l'Italie prendre l'avantage au score, mais la bonne frappe de Giaccherini trouve le poteau gauche (93e) d'un Iker Casillas impeccable durant toute la rencontre. Piqué s'illustre dans le jeu aérien, mais n'arrive jamais à cadrer ses frappes. A noter que le coaching pour le moins bizarre de Vicente Del Bosque, qui a décidé de faire entrer Javi Martinez en pointe à la place de Torres. Mais c'est Xavi qui a failli donner la victoire aux champions du monde d'une frappe de l'extérieur de la surface, que Buffon a maladroitement dévié sur son poteau (115e). Mais ce n'était que partie remise, et la finale que tout le monde attendait entre le Brésil et l'Espagne aura bien lieu.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)