Fellaini, cette fois c’est la bonne pour Man United ?

Pessimiste quant à l’issue du dossier Cesc Fabregas, Manchester United aurait abandonné les négociations avec le FC Barcelone. Mais la piste menant à Marouane Fellaini semble beaucoup plus dégagée…

Marouane Fellaini


Manchester United pourrait devenir le « roi du rateau » en matière de transfert cet été. Délaissés par Thiago Alcantara qui a finalement choisi le Bayern Munich, les Red Devils ont ensuite essuyé deux refus consécutifs de la part du FC Barcelone alors qu’ils tentaient de draguer Cesc Fabregas. La piste Luka Modric aurait également traversé l’esprit des décideurs mancuniens mais le Croate a été déclaré intransférable par le Real Madrid avant même que MU ait pu bouger le petit doigt. Force est de constater que David Moyes, le manager de Manchester United, va devoir changer ses priorités et viser une cible plus facile à atteindre.

Sans doute la raison la raison pour laquelle les Red Devils se seraient tournés vers Marouane Fellaini. Le Daily Mirror nous apprend en effet d’une offre mancunienne pour le joueur d’Everton, qui ne souhaite toujours pas se séparer de sa tour de contrôle. Mais les Toffees verraient doublement « rouge » en raison des velléités de départ de Fellaini vers un club qualifié pour la Ligue des champions, ajoutées à l’existence d’une clause de départ fixée à 27 millions d’euros. Everton devrait néanmoins repousser la première proposition de MU qui serait inférieure au montant de la clause libératoire de l’international belge.

Nul doute que Manchester United a les moyens de faire voler en éclats cette clause étant donné que le champion d’Angleterre aurait proposé 35 millions d’euros pour Fabregas. Le milieu de 25 ans pourrait donc être la bonne pioche de David Moyes qui l’avait déjà fait venir à Everton en 2008 alors qu’il évoluait au Standard de Liège. Son impact physique ainsi que son volume de jeu seraient de parfaits compléments à la vision du jeu de Michael Carrick dans l’entrejeu mancunien. Manchester United sait ce qu’il lui reste à faire…