C1 : Al-Khelaïfi se frotte les mains, la nouvelle formule va rapporter gros !

Grand opposant à la Superleague européenne, Nasser Al-Khelaïfi est persuadé que la nouvelle formule de la Ligue des Champions sera un grand succès. 
Destinée à offrir des recettes encore plus généreuses aux grands clubs européens grâce à une revalorisation des droits TV, cette nouvelle monture de la C1 verra le jour lors de la saison 2024-25. “Les ventes du nouveau format aux Etats-Unis, même sans la langue espagnole, ont augmenté de 150%. Au Royaume-uni et en France, elles ont beaucoup augmenté aussi. Je pense que cela montre que le nouveau format est un grand succès avant même de commencer, rien que pour les ventes de droits TV”, a souligné le président du Paris Saint-Germain lors d'une intervention par visioconférence.

Jackpot pour les clubs !

Les droits TV de l'ensemble des compétitions européennes vont rapporter environ quinze milliards d'euros à l'UEFA sur la période 2024-2027, ce qui permettra une redistribution plus généreuse aux clubs participants même si la Ligue des Champions passera de 32 à 36 clubs à partir de 2024. Un mini-championnat de huit journées viendra remplacer la traditionnelle phase de groupes à quatre équipes. “Le football doit être développé mais d'une façon qui respecte tous les clubs : petits, moyens et grands”, a poursuivi le patron du PSG qui est également président de l'Association européenne des clubs (ECA) et vice-président de l'UEFA.
Même s'il n'a pas nommé directement le FC Barcelone, le boss du Paris Saint-Germain a adressé un gros tacle au club blaugrana. “Certains clubs ont une dette de 1,8 milliard d'euros, ce n'est pas sain. Bien sûr, nous avons perdu de l'argent durant le Covid, mais nous n'avons rien à cacher. D'autres clubs ont de grosses dettes. Et c'est le risque, un danger pour le football. Certains sont restés à un poste de président pendant de nombreuses années et sont partis en laissant des dettes à leurs successeurs.”, a-t-il fustigé lors d'une conférence consacrée au développement du football.

 

Nasser Al-Khelaïfi, PSG Paris Saint-Germain