Barça : Dembélé plaide coupable pour les blessures

Ousmane Dembélé s’est exprimé franchement sur les blessures à répétition qui ont gâché ses premières saisons au Barça. L’attaquant a eu un déclic et s’occupe désormais sérieusement de sa condition physique.

Ousmane Dembélé, FC Barcelone

À l’occasion d’un long entretien accordé à Sport, Ousmane Dembélé s’est expliqué sur la cascade de blessures qu’il a connues durant ses premières saisons au Barça. Le joueur admet n’avoir pas toujours eu le bon comportement : « Les blessures sont survenues parce qu'à l'âge de 20 ans, je ne travaillais pas comme je le fais maintenant. Et si vous voulez être un grand joueur, vous devez travailler. Votre talent ne suffit pas. Je ne le savais pas avant, mais maintenant je vois qu'il est essentiel de travailler sur et en dehors du terrain », a-t-il expliqué.

« Je travaille le matin, j’ai des exercices après l’entraînement »

L’international français a eu un déclic, en 2020 : « J'ai eu un peu peur. Dire qu'à tout moment je pourrais être blessé. Tout a changé avec l'arrivée de Koeman, je pense que j'ai eu une blessure aux ischio-jambiers et cela a causé beaucoup de peur. » Le joueur s’est ensuite davantage intéressé à sa condition physique : « J’ai parlé aux préparateurs, avec mon staff. Ils m'ont alors dit que si je ne travaillais pas, je continuerais à me blesser et que je n'apprécierais plus le football. »

Ousmane Dembélé en fait aujourd’hui plus que ce que prévoient les entraînements collectifs : “Maintenant, j'ai un préparateur physique, qui parle avec le Barça, avec Ivan Torres, détaille le champion du monde 208. Je travaille le matin et j'ai des exercices après l'entraînement pour renforcer mes ischio-jambiers et autres… Il y a de très bons kinés au Barça. Je travaille beaucoup avec Carlos (Nogueira) et avec mon préparateur physique”, a-t-il conclu.

La saison passée, Ousmane Dembélé a pris part à 32 rencontres, toutes compétitions confondues, pour 2 buts et 13 passes décisives. L’ailier a récemment prolongé son contrat jusqu’en juin 2024.