Politiques, dirigeants parisiens, médias… L’immense vague de colère provoquée par Galtier

Christophe Galtier a ironisé sur une question portant sur l’écologie, lundi soir. L’entraîneur du PSG a évoqué la possibilité que les joueurs se déplacent en « char à voile », plutôt qu’en TGV. Le monde politique, depuis le gouvernement à la maire de Paris, a confié son incompréhension. Et les dirigeants du club parisien aussi.

Christophe Galtier, Presnel Kimpembe, PSG

Questionné sur l’utilisation des jets privés par les joueurs, Christophe Galtier a répondu sur le ton de l’humour et de l’ironie, provoquant une explosion de rire de Kylian Mbappé. Mais le sens de l’humour du technicien n’a pas fait mouche. Le technicien a généré une immense vague de colère, sur les réseaux sociaux, au point que plusieurs membres du gouvernement et la maire de Paris lui ont répondu.

Comme nous vous l'avons rapporté lundi soir, Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports, a vite regretté la légèreté du coach parisien : « M. Galtier, vous nous avez habitués à des réponses plus pertinentes et plus responsables. On en parle ?”, a-t-elle écrit sur Twitter. Anne Hidalgo a livré une réponse sur le même ton : « Non, mais ça ne va pas de répondre des trucs pareils ?? On se réveille les gars ?? Ici c’est Paris ! » Le message de l’Eurodéputée écologiste Karima Delli est plus virulent : « Ils ne font même plus semblant les égoïstes de se soucier du réchauffement climatique ou de l'avenir de nos sociétés… »

Le PSG discute avec la SNCF

Côté PSG, les mots employés par Christophe Galtier ont également énervé. RMC Sport a obtenu quelques précisions internes. Les dirigeants pensent que Christophe Galtier a voulu faire « une pirouette à cette question extra-sportive » sans mesurer la portée de ses mots. Les hauts dirigeants du club « ont été profondément agacés » par son ironie. Le club parisien a ainsi précisé que tous les déplacements étaient étudiés selon plusieurs critères : coût du déplacement, temps de trajet, accessibilité, sécurité, troubles potentiels à l’ordre public et aspect environnemental. Et le train n’est pour l’instant pas privilégié. Le PSG est tout de même en discussion avec la SNCF.

Le site de la radio précise que le rire de Kylian Mbappé a aussi beaucoup énervé les dirigeants parisiens. D’autant plus que l’attaquant a refusé des opérations marketing avec les Bleus pour des raisons d’ordre éthique, il y a quelques mois…