ASSE : Marchal et l’émergence du jeune Zouma

Sylvain Marchal (31 ans, 5 matches de Ligue 1 en 2011/2012, 1 but) apprécie énormément le fait de jouer aux côtés du jeune Kurt Zouma (16 ans, 4 rencontres disputées en Championnat) dans l’arrière garde centrale de l’AS Saint-Étienne. “C’est un jeune avec plein de talent, qui est à l’écoute en plus. C’est agréable de jouer avec Kurt ! A nous de bien nous coordonner, aussi par rapport aux latéraux. Le tout est de connaître les qualités et les défauts de l’autre et de se caler en fonction. Je me souviens de mes débuts et c’est pour cela que j’ai envie de mettre Kurt dans les meilleures dispositions, aussi bien pour lui…que pour nous. Même si c’est forcément lui qui détient les clefs de son match”, a déclaré l’ancien joueur du FC Lorient selon le site officiel des Verts.

Lyon : deux joueurs vendus en janvier ?

Même si les départs de Jérémy Toulalan (Malaga) et de Miralem Pjanic (AS Rome) ont permis de récupérer environ 21,5 millions d’euros, les dirigeants de l’Olympique Lyonnais pourraient laisser partir deux autres joueurs dès le prochain mercato hivernal. En effet, les pertes financières du club s’élèvent à 28 millions d’euros pour l’exercice 2010-2011 et par conséquent les Gones vont encore essayer de renflouer les caisses rapidement. “On devait vendre quatre joueurs cet été. On n’en a vendu que deux. Aujourd’hui, il faut compenser ce qui n’a pas été fait par la cession de deux nouveaux joueurs. Il est possible que l’on ait des possibilités de vente que l’on a pas souhaitées, mais que l’on pourra accepter”, a expliqué le président de l’OL Jean-Michel Aulas pendant une entrevue reprise par France Football.

Cabaye, “le big derby” et l’objectif des Magpies

Depuis l’été dernier, Yohan Cabaye joue en Premier League pour le compte de Newcastle United (8 matches de Championnat disputés). Le milieu de terrain a accepté de parler du derby de Manchester entre les Red Devils et les Citizens qui se déroulera demain (9e journée). Le match des gros bras. Le milieu de terrain de Newcastle United pense que ces deux équipes sont aujourd’hui du même niveau ou presque. L’ex-joueur de Lille espère juste que le spectacle proposé à Old Trafford sera passionnant. “C’est le match de la saison. Depuis le début, ils sont assez proches, ils dégagent tous les deux une certaine puissance. A mon avis, ça va être serré. Il faudra un exploit individuel du même type que celui de Rooney l’an dernier. Tout ce que j’espère, c’est qu’il y aura des buts et pas un 1-0. Je mettrais une petite pièce sur United parce qu’ils sont à domicile, mais par rapport à l’an dernier, l’écart s’est encore resserré”, a-t-il confié selon L’Equipe. Le métronome des Magpies estime que le futur “Roi d’Angleterre” sera probablement Manchester United… ou City. “Aujourd’hui, c’est encore difficile de dire lequel des deux est le meilleur, il faudra voir après le Boxing Day, mais je trouve que City s’est très bien renforcé. A mon avis, le futur champion d’Angleterre est dans les deux, même s’il ne faut pas non plus oublier Chelsea”, a prévenu le natif de Tourcoing. Bien entendu, Yohan Cabaye regardera ce match attentivement car les 19 et 26 novembre prochains, Newcastle United affrontera les Citizens

Sochaux, Perquis : “mettre le pied quand il faut”

Damien Perquis (27 ans, 8 matches de Ligue 1 en 2011/2012) estime que lui et ses coéquipiers doivent vraiment trouver une bonne assise sur le plan défensif afin d’être plus réguliers au niveau des résultats. “Avec le gardien, les quatre défenseurs sont en première ligne, mais tout le monde doit avoir cette volonté de défendre. Ça implique d’aimer défendre, de tacler, de courir pour le copain, de mettre le pied quand il faut le mettre… C’est ça, l’état d’esprit dont je parle. On s’est dit que ce serait dans la continuité (de la saison passée), alors que non, c’est plus dur. C’est dans la tête, pas dans les pieds”, a expliqué le défenseur central franco-polonais par le biais de L’Equipe.

ASSE : Ruffier tout proche de l’équipe de France ?

Maintenant que l’équipe de France a obtenu son ticket pour l’Euro 2012, le staff des Bleus va sans doute tester de nouveaux joueurs lors des matches amicaux contre les États-Unis (11 novembre) et la Belgique (15 novembre). Selon France Football, l’entraîneur des gardiens de but des Bleus devrait assister à la rencontre entre l’AS Saint-Étienne et le Valenciennes FC ce soir comptant pour la 11e journée de Ligue 1. Franck Raviot devrait observer de très près les performances du portier forézien Stéphane Ruffier (25 ans, 1 sélection) qui a réussi à déloger Jérémie Janot chez les Verts.

Le PSG victime du transfert de Javier Pastore ?

Au début du mois d’août, les dirigeants du Paris Saint-Germain avaient réussi à obtenir le transfert de Javier Pastore contre une indemnité de transfert d’environ 42 millions d’euros. Depuis le milieu offensif n’arrive pas à se dépêtrer d’un agent nommé Marcelo Simonian. Une plainte qui a tout enclenché. Qu’on se le dise, le président de Palerme Maurizio Zamparini ne fait pas partie des hommes qui se font mener par le bout du nez. Le dirigeant du club sicilien est ravi d’avoir vendu l’international argentin à un prix aussi colossal au PSG, mais il ne veut pas se faire plumer par Marcelo Simonian. En clair, ce dernier lui réclame environ… 21 millions d’euros car il détiendrait 50% des droits du joueur sud-américain. De son côté, Maurizio Zamparini estime lui devoir seulement 3 millions et il a donc porté plainte pour tentative d’extorsion de fonds. La justice italienne se penche logiquement de près sur le transfert de Javier Pastore en France. Même si les décideurs du PSG n’ont rien à se reprocher, ils commenceraient à s’inquiéter pour “El Flaco” car ce dernier pourrait être perturbé par cette histoire de gros sous. Fort heureusement, les avocats du club de la capitale ont fait ce qu’il faut sur le plan juridique afin de ne pas être inquiétés d’après le site du quotidien Le Parisien. Les décideurs de Palerme ont cédé l’intégralité des droits de Javier Pastore au moment de la vente et donc un départ éventuel du joueur âgé de 22 ans n’est pas du tout à l’ordre du

Evian TG : Casoni et son duo Govou – Leroy

L’entraîneur d’Evian TG, Bernard Casoni, est ravi de pouvoir s’appuyer sur des joueurs expérimentés comme Jérôme Leroy (36 ans, 9 matches de L1 en 2011/2012, 1 but) ou encore Sidney Govou (32 ans, 7 rencontres de Championnat cette saison). Le technicien du club savoyard juge que l’ancien milieu de terrain du Stade Rennais est en train de monter en puissance au fil des matches. “Jérôme est un perfectionniste. Ça le bouffe quand il rate quelque chose. C’est un super professionnel. Il a dû se faire à notre jeu. Une fois que son adaptation sera complètement terminée, il sera encore au top”, a assuré Bernard Casoni selon France Football. Au sujet de Sidney Govou, le technicien d’Evian TG a fait remarquer que l’ancien attaquant du Panathinaïkos ou encore de l’Olympique Lyonnais fait le maximum afin de s’imposer sur la durée. “On ne revient pas au top du jour au lendemain (…) Il a un super état d’esprit et s’est parfaitement intégré au groupe. On ne lui met aucune pression, ça viendra, quand ça viendra. Mais il fait tout pour que ça se passe bien.”

OM, N’Koulou : “on est dos au mur”

Nicolas N’Koulou (21 ans, 6 matches de Ligue 1 en 2011/2012) sait que lui et ses partenaires de l’Olympique de Marseille n’auront pas le droit à l’erreur contre l’AC Ajaccio ce soir (11e journée du Championnat). Malgré cela, le défenseur central phocéen essaie de rester calme afin de ne pas se laisser ronger par le doute. “Ce n’est pas le moment de rajouter une pression supplémentaire. On est dos au mur, on est des grands garçons et on est tous conscient de la situation. La situation est un peu difficile, les supporters sont mécontents, on les comprend. Mais pour nous, le plus important est de regagner leur confiance en gagnant. J’ai la conviction que ça va mieux se passer”, a expliqué l’ancien joueur de l’AS Monaco d’après France Football.

Lloris attend une réaction après le naufrage de Madrid

Mardi dernier, l’équipe de l’Olympique Lyonnais a été pulvérisée par le Real Madrid en Ligue des champions au stade Santiago Bernabeu (4-0, 3e journée). Hugo Lloris n’est pas prêt d’oublier cette soirée cauchemardesque en Espagne. Le réveil a été douloureux. Le gardien de but des Gones a conscience que lui et ses coéquipiers sont complètement passés au travers contre les Merengue. “Les lendemains sont toujours difficiles dans ces circonstances. Nous avons pris une belle claque. Nous n’avons pas du tout joué et cela a rendu la tâche plus facile au Real, même si c’est une équipe de très grande qualité. Dans ce genre de contexte, on évite de repenser à ce match car cela ne sert à rien”, a déclaré le dernier rempart rhodanien selon France Football. L’international français espère sincèrement que l’équipe de l’OL va vite remettre le bleu de chauffe car un déplacement difficile sur la pelouse de Lille se profile déjà à l’horizon demain soir (11e journée de L1). “L’essentiel est de bien préparer le match à venir, important pour la suite. Il faut se remobiliser, se reconcentrer et laisser cette grande déception de côté. Nous retrouvons une autre compétition. Nous avons très envie de rejouer à nouveau car le match à Madrid laisse un goût amer”, a-t-il regretté. Le gardien âgé de 24 ans estime qu’un effort sur le plan mental doit être fait en vue des échéances à venir. “S’il y a une leçon à retenir, c’est que l’on est obligé de faire les efforts sur tous les matches et

Lille : Garcia connaît la “force du Lyon”

Demain soir, l’équipe de Lille tentera de battre Lyon dans le cadre de la 11e journée du championnat de France. L’entraîneur des Dogues, Rudi Garcia, s’attend vraiment à affronter une belle formation rhodanienne. “Même si c’est une équipe qui reste performante en contres, qui est bien organisée, qui défend plutôt bien et qui sort très vite. Elle a des joueurs rapides. Elle dégage un esprit collectif et une solidarité qui fait aussi sa force, au-delà du talent de ses joueurs. Ils ont su garder leurs meilleurs joueurs. C’est une équipe qui est à sa place parce qu’elle fait de bons matches et de bons résultats. On sent que cette équipe-là a une âme”, a souligné le technicien nordiste si on se réfère à France Football.

ASSE : Néry veut un nouveau contrat, mais…

Loris Néry (20 ans, 6 matches de Ligue 1 en 2011/2012) n’est pas du tout pressé de quitter son club formateur, autrement dit l’AS Saint-Étienne. Mais le latéral polyvalent a besoin d’avoir des garanties contractuelles. Pour le moment, l’engagement du défenseur ligérien expirera en juin 2013. Selon L’Equipe, l’international Espoirs serait d’accord pour rempiler à condition que son salaire mensuel (environ 4.500 euros par mois) soit revu à la hausse. “Je suis sous contrat jusqu’au 30 juin 2013, et je laisse mes agents négocier avec les dirigeants de l’ASSE”, a confié Loris Néry. Apparemment, ses conseillers auraient déjà repoussé une offre transmise par les dirigeants stéphanois.

Argentine : Maradona prend la défense de Messi

En Espagne, Lionel Messi (24 ans, 65 sélections, 18 buts) est adulé par les supporters du FC Barcelone à juste titre. Mais dans son pays natal, l’Argentine, l’attaquant génial ne bénéficie pas du même traitement car il a du mal à être aussi brillant avec le maillot de l’Albiceleste. Pendant une entrevue relayée sur la chaîne Fox Sports, l’ancien sélectionneur argentin Diego Maradona a défendu fermement le prodige. “Laissez Léo tranquille. S’il n’a pas le même rendement en sélection, attendons ou alors alignons d’autres joueurs à ses côtés. Sinon ce gamin va se lasser de ceux qui donnent leur avis alors qu’ils n’ont jamais joué au football. Messi est un être humain normal et je ne doute pas un seul instant qu’un jour il nous donnera beaucoup de satisfactions”, a prédit “El Pibe de Oro” qui entraîne actuellement Al-Wasl.

La grogne monte à Marseille

La grogne monte dans les travées du Vélodrome. Mécontents des résultats de ces deux derniers mois, les fans marseillais ont décidé, à l’unanimité, de faire la grève des encouragements lors de la réception du promu Ajaccio samedi, à 19 heures, pour le compte de la 11e journée de L1. Premiers visés, les joueurs, mais aussi Didier Deschamps. Repasser à la bouillabaisse quand on a été habitué au caviar pendant trois saisons, c’est le triste constat que sont en train de faire les supporters de l’OM, si exigeants avec leur club. Auteur d’un début d’exercice calamiteux avec un fond de jeu inexistant et des résultats tout aussi médiocres, le champion de France 2010 végète dangereusement dans la seconde moitié de tableau avec neuf petits points pris au bout de dix journées. En C1, c’est un peu mieux avec notamment deux succès contre l’Olympiakos (0-1) et le Borussia Dortmund (3-0) mais ces résultats sont un véritable trompe-l”il sur le niveau actuel de la formation entraînée par Didier Deschamps. La grève des encouragements contre Ajaccio Une bérézina que ne supportent plus les supporters, et notamment ceux des virages nord et sud. Après le coup de gueule des Winners qui demandaient ni plus ni moins que le départ de Deschamps après le match contre les Gunners ‘ “Des dirigeants jusqu’aux joueurs en passant bien entendu par un Deschamps au sommet de son art avec ses changements incompréhensibles! Il n’y a plus de joker. Deschamps c’est fini” -, tous les groupes de supporters, les Amis de l’Olympique de Marseille, C.C.S.,

ASSE : Janot soutiendra… Bayrou en 2012 !

Jérémie Janot (34 ans, aucun match de Ligue 1 en 2011/2012) n’envisage pas, pour le moment, de ranger définitivement les gants au vestiaire. Mais le gardien de but de l’AS Saint-Étienne a envie de s’impliquer à fond dans un autre domaine que le football : la politique ! Lors d’un entretien relayé sur le site du journal Le Progrès, le portier stéphanois a indiqué qu’il soutient le candidat MoDem François Bayrou en vue des élections présidentielles de l’année prochaine. En plus de cela, Jérémie Janot a promis de s’impliquer sur le plan local avec en point de mire les futures élections aux côtés de Gilles Artigues.

OM : quand les minots se paient le Barça…

Les U19 de l’OM se sont payés le luxe de battre leurs homologues du Barça (4-2) lors de la Coupe d’Europe des centres de formation, jeudi. Les jeunes pousses de l’Olympique de Marseille étaient pourtant menées de deux buts sur leur pelouse par les Catalans. Sans Chris Gadi et Bilal Omrani, les meilleurs représentants de leur génération, qui côtoient les “grands” cette année, les Minots de Jean-Luc Cassini ont redressé la barre par la suite pour marquer 4 buts ! Avec cette victoire, ils restent en course pour la qualification. De quoi inspirer leurs aînés qui reçoivent Ajaccio ce samedi…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)