Mexès envisage un retour en Ligue 1

Fraichement débarqué du côté du Milan AC, Philippe Mexès poursuit toujours sa rééducation suite à une rupture du ligament croisé antérieur du genou. L’international français en a ainsi profité pour faire le point sur son arrivée en Lombardie et sur son avenir. Après sept saisons passées au sein de l’effectif de la Roma, Philippe Mexès a souhaité se lancer un nouveau défi en s’engageant avec le Milan AC. Malgré sa blessure qui l’a éloigné des terrains durant plusieurs mois, le défenseur central reste confiant pour le futur et espère retrouver les pelouses rapidement. En attendant son heure, l’ancien auxerrois continue sa rééducation loin de ses nouveaux partenaires. Interrogé par le magazine Surface Magazine, le natif de Toulouse a souhaité revenir sur les conditions qui l’ont poussé à rejoindre le club lombard alors que le Real Madrid était également sur sa trace. ” Le Real s’est manifesté après Milan, mais j’avais déjà pris ma décision. Je me voyais plus dans le collectif Milanais que Madrilène. Au Real, il faut y aller quand tu as le statut d’un Cristiano Ronaldo, un joueur qui a déjà tout prouvé internationalement. Être une star, voire un “people”. Moi je ne me sentais pas trop dans cet état d’esprit “, a-t-il confié. ” La France me manque “ En attendant de savoir si son choix était payant, Mexès n’a pas hésité à évoquer son futur plan de carrière. Et chose assez surprenante, le Tricolore ne cache pas son envie de retrouver la Ligue 1 dans les prochaines années. Une idée qui

Créteil : Lafon, nouvel apport défensif

Soucieux d’étoffer son collectif pour la suite de la saison, Créteil a annoncé ce mercredi l’arrivée d’un troisième renfort, en la personne de Mathieu Lafon. Appelé à jouer les premiers rôles en National avec une AS Cannes aujourd’hui reléguée en CFA, Mathieu Lafon a officiellement intégré l’effectif de Jean-Luc Vasseur pour les deux prochaines saisons. Le milieu défensif qui a connu une ascension fulgurante avec Evian (trois montées en quatre ans) rejoint ainsi deux de ses ex-coéquipiers cannois : Grégory Tomas et Vincent Di Bartolomeo recrutés après l’entame du championnat.

Udinese : Benatia sera revanchard

Arrivé en Italie sur la pointe des pieds, Mehdi Benatia semble petit à petit faire son trou du côté de l’Udinese au point d’être élu meilleur défenseur d’Italie par la chaîne Sky. Parti de France sans jouer en Ligue 1, l’international marocain retrouve ce jeudi une veille connaissance, le Stade Rennais. Cette rencontre lui permettra ainsi de prendre une revanche sur le passé et ainsi montrer au public français l’étendue de son talent. ” J’ai toujours un petit goût amer quand je pense à l’OM et au championnat de France. J’ai zéro match en L1 alors que je suis passé par Lorient (2007-08) et Marseille (2005-06). Aucun entraîneur ne m’a donné ma chance “, a confié le joueur sur le site de la FIFA.

PSG : Leonardo sur la piste d’un Brésilien

Le Brésilien Leonardo ne chôme pas. En voyage au Brésil, le directeur sportif du Paris Saint-Germain aurait déniché la perle rare en la personne de Leandro Damiao qu’il souhaiterait faire venir lors du prochain mercato. Leonardo poursuit son travail de sape. Parti en voyage d’affaire au Brésil, le dirigeant parisien a déniché une nouvelle pépite. Le directeur sportif aurait pour ambition de faire venir un jeune attaquant de 22 ans selon TuttoMercato. Leandro Damiao da Silva dos Santos, plus connu sous le diminutif de Leandro Damiao serait en effet sa cible privilégiée. Le joueur de Porto Alegre reste malgré tout sur les tablettes de plusieurs formations de Serie A.

L’attraction Manchester City

C’est à n’en pas douter l’un des chocs de cette première journée des phases de groupes de la Ligue des champions. Manchester City, fort d’un recrutement éblouissant cet été, reçoit à l’Etihad Stadium, ce mercredi à 20h45, un autre outsider qui renaît de ses augustes cendres, le SSC Napoli. Renouer avec son glorieux passé, voilà ce qui attend Manchester City et Naples cette saison en Ligue des champions. Terminant tous deux à la troisième place de leur championnat respectif, la Premier League et la Serie A, ces deux formations se retrouvent dans le groupe A, le plus chaud du plateau, avec pour compagnons de route ni plus ni moins que les Allemands du Bayern Munich et les Espagnols de Villarreal. “Le groupe dans lequel nous sommes est très relevé. Nous avons une chance de terminer premier, comme nous en avons une de terminer à la quatrième place”, déclarait d’ailleurs au moment du tirage le technicien transalpin des Citizens Roberto Mancini. Et malgré un recrutement une nouvelle fois dantesque avec les signatures de Gaël Clichy, Samir Nasri ou Sergio Agüero – auteur d’un triplé ce week-end – et une début de saison tout bonnement formidable avec quatre victoires en autant de rencontres, Manchester City “ne fait pas peur” à l’une des stars de l’équipe transalpine, Marek Hamsik, qui ajoute dans le Corriere dello Sport : “Nous sommes le Napoli, ce sera une grande fête et on serait très heureux d’être en mesure de gagner même si ce sera difficile. Nous jouons contre une équipe qui a

Tottenham : deux portes de sortie pour Gomes ?

Heurelho Gomes (30 ans, aucun match de Premier League en 2011/2012) sait que, sauf hécatombe, son destin ne se trouve plus à Tottenham. Le gardien de but va sagement attendre le mercato estival pour changer de club. D’après le Daily Mail, le portier brésilien pourrait rejoindre une de ses anciennes équipes, le PSV Eindhoven (passage entre 2004 et 2008 aux Pays-Bas), ou encore les Corinthians. A ce stade de sa carrière, Heurelho Gomes pourrait privilégier un come-back dans son pays natal après sept années d’exil en Europe.

Man Utd : Kuszczak ne décolère pas

Tomasz Kuszczak (29 ans, aucun match de Premier League en 2011/2012) en veut vraiment au staff dirigé par Sir Alex Ferguson. En effet, le gardien de but se retrouve coincé chez les Red Devils alors qu’il n’est qu’une doublure de luxe derrière David De Gea et Anders Lindegaard. Pendant le mercato, le dernier rempart pensait franchement pouvoir bénéficier d’un bon de sortie… mais le board de Manchester United n’a jamais accepté de le laisser partir. “Je suis en colère et déçu de la façon dont on me traite ici. J’ai eu quelques offres intéressantes. Le problème, c’est que le club voulait me céder contre 4,6 millions d’euros”, a regretté l’international polonais dans le journal The Sun.

FIFA : Blatter ne passera pas le flambeau à Platini

Contrairement à ce qu’on avait appris via le média ESPNsoccernet, le président de la FIFA Sepp Blatter n’a pas du tout l’intention de quitter son poste dans les semaines à venir et de laisser les clefs à Michel Platini qui dirige l’UEFA. En effet le patron de l’instance qui gère le football mondial a indiqué qu’il veut honorer son mandat jusqu’en juin 2015. “La rumeur qui stipule que j’ai l’intention d’arrêter mon mandat de quatre ans avant la fin est tout simplement ridicule”, a-t-il confié selon le Daily Mail. Michel Platini devra donc attendre quatre années de plus avant de tenter sa chance au poste de président de la FIFA. Rappelons que l’homme d’affaires suisse est âgé de 75 ans et qu’il est aux commandes depuis le 8 juin 1998.

Man Utd : Ferguson et la comparaison Rooney – Pelé

Le manager de Manchester United, Sir Alex Ferguson, a comparé Wayne Rooney (25 ans, 4 matches de Premier League en 2011/2012, 8 buts) à Pelé. Pour lui, l’attaquant des Red Devils a vraiment beaucoup de points communs avec le plus grand joueur brésilien de l’histoire du football. “Regardez Pelé. C’était un attaquant très agressif qui pouvait prendre ses responsabilités. Rooney le peut aussi. Il existe des similitudes au niveau de la force, la rapidité et la détermination (…) Wayne est un joueur typiquement britannique. Il a un grand courage, veut jouer tout le temps et il a une endurance incroyable”, a analysé le technicien mancunien d’après Sky Sports.

Man City : Balotelli, la quatrième roue du carrosse

Mario Balotelli (21 ans, 1 match de Premier League en 2011/2012) risque de cirer souvent le banc à Manchester City cette saison. En effet le manager des Citizens, Roberto Mancini, estime que l’attaquant italien est simplement une doublure à l’heure actuelle. “Je me considère comme étant très chanceux de pouvoir m’appuyer sur quatre attaquants surtout dans une situation où l’équipe doit jouer un match tous les trois jours. Pour l’instant, Mario va devoir s’adapter à la situation car il ne disputera pas les rencontres à venir. Dzeko et Agüero sont des grands joueurs. En plus de cela, Tevez n’a rien à craindre. Il est toujours performant et il n’a plus rien à prouver”, a expliqué le coach des Citizens selon Sky Sports. Ce soir, Manchester City fera son entrée en piste en Ligue des champions via la réception de Naples.

Man Utd : Giggs est vraiment orphelin de Scholes

Ryan Giggs (37 ans, 3 matches de Premier League en 2011/2012) regrette vraiment que son vieux compagnon de route Paul Scholes ait décidé de mettre un terme à sa carrière à l’issue de la saison passée. Le milieu de terrain gallois de Manchester United a encore vanté les mérites de son ancien coéquipier. “Est-ce qu’on aura un autre Paul Scholes ? Non jamais. Pas même dans un million d’années. C’est impossible mais le club doit continuer son chemin. Nous devons évoluer, c’est ainsi que vit Manchester United (…) Je lui ai souvent dit qu’il contrôlait la plupart des matches même s’il était parfois moins brillant. A l’entraînement, on ne pouvait pas être au même niveau que lui. C’était un régal de le voir jouer”, a raconté Ryan Giggs par le biais de la chaîne de télévision officielle du club mancunien.

OM : Mbia est sûr que Gignac va rebondir

Même si André-Pierre Gignac n’est plus que l’ombre de lui-même depuis déjà plusieurs mois, son coéquipier à l’OM Stéphane Mbia (25 ans, 2 matches de L1 en 2011/2012) reste convaincu que l’attaquant peut retrouver son niveau d’antan. “C’est une situation difficile pour le joueur. Je suis content parce qu’il est très bien entouré. C’est un joueur de caractère. Je connais DD depuis son passage à Lorient. Quand je jouais à Rennes, je l’ai côtoyé. C’est un bosseur, il ne lâche pas. Contre Rennes (défaite 0-1), il a fait une très bonne rentrée. C’est le coach qui fait ses choix et il faut les respecter”, a-t-il déclaré pendant un entretien retranscrit par RMC.

Agüero veut détrôner Messi à Manchester City !

Après cinq années passées à l’Atletico Madrid, Sergio Agüero a choisi de quitter l’Espagne. Direction Manchester City, le club anglais qui a clairement changé de statut depuis quelques mois. Le début d’une belle histoire. En à peine 4 matches de Premier League, Sergio Agüero a réussi à se mettre les fans de Manchester City dans la poche avec déjà 6 buts à son actif ! L’ancienne star des Rojiblancos va-t-elle réussir à remplacer dans le coeur des Mancuniens son compatriote Carlos Tevez ? C’est bien possible… Des quartiers de Buenos Aires à une ville anglaise encore marquée par les différents âges de la période industrielle (grandeur/déclin), Sergio Agüero a affronté tous les obstacles sans jamais se plaindre. “Quand je regarde la télévision et que je vois des gens qui se battent pour vivre, ça m’aide à me rappeler les efforts que j’ai dû faire pour en arriver là. J’ai eu de la chance d’avoir ma famille et mes amis à mes côtés. J’ai dû sacrifier beaucoup de choses mais ça a payé. Lorsque Diego (Maradona) me dit qu’il n’a pas eu les jouets qu’a aujourd’hui Benjamin (son fils), je lui réponds que c’était pareil pour moi mais que lui peut en profiter.” Le fait de rejoindre une écurie qui a longtemps flirté avec le néant avant l’arrivée du milliardaire issu des Émirats arabes unis Sulaiman Al-Fahim il y a trois ans ne l’inquiète guère. Pour lui l’objectif est de confirmer la bonne saison passée (3e place en Premier League synonyme de qualification en Ligue des champions, FA

OM : Amalfitano et le match capital à Lyon

Le milieu de terrain de l’OM, Morgan Amalfitano (26 ans, 1 match de Ligue des champions en 2011/2012), est enchanté après la victoire acquise en Ligue des champions contre l’Olympiakos hier soir (0-1). Mais l’ancien joueur du Lorient refuse de se reposer sur les lauriers…grecs. En effet, le footballeur phocéen sait que dimanche prochain, l’OM défiera l’OL en championnat (6e journée). “Ce succès va nous donner de la confiance. Chacun de nous a fait des efforts supplémentaires. Cela n’était pas évident, mais j’espère que ça aura des conséquences positives pour la suite. Dans l’état d’esprit, il faudra en donner autant à Lyon. C’est comme ça que l’on peut avancer et j’espère que nous irons dans le Rhône avec moins de doutes. D’autant que ce sera un autre match de Ligue des champions”, a confié Morgan Amalfitano selon La Provence.

Eto’o, le Lion indomptable n’a aucun regret !

Samuel Eto’o a pris une décision controversée, qui a déçu bon nombre d’observateurs et certains de ses fans, en choisissant de quitter l’Inter Milan pour jouer à Makhachkala en Russie alors qu’il est seulement âgé de 30 ans… mais l’attaquant se moque de tout cela. Plus rien à prouver en Europe. L’international camerounais a triomphé en Espagne (Real Majorque et FC Barcelone) et en Italie (Inter Milan) ce qui lui permet d’avoir un palmarès exceptionnel. “Après tout ce que j’ai fait, tout ce que j’ai gagné grâce à mes coéquipiers et mes entraîneurs, que voulais-je pour la suite de ma carrière ? Il me restait le championnat anglais ou une expérience comme celle-là”, a-t-il expliqué selon L’Equipe. Le buteur africain n’avait donc aucune raison de repousser les avances du club russe d’autant plus qu’il profite d’un salaire annuel qui fait tourner les têtes (20,5 millions d’euros). “Évidemment, si c’était le même contrat qu’à l’Inter, je ne serais pas venu. Mais c’est bien beau de donner son opinion quand on n’est pas concerné… Et je ne regrette vraiment pas, les installations sont incroyables, les gens formidables avec moi. Avec ce contrat (jusqu’en 2014), j’ai montré aussi aux enfants d’Afrique que tout est possible, que si on veut devenir quelqu’un il faut s’en donner les moyens”, a-t-il souligné. Même si certains se posent des questions au sujet du challenge qu’il relève en Russie, Samuel Eto’o garde toujours son âme de compétiteur. Pour lui, l’objectif est de guider Makhachkala vers les sommets. “Je ne suis pas là pour

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)