L’heure est très grave pour l’AS Nancy-Lorraine

Le constat est édifiant pour l’AS Nancy-Lorraine. Le club au chardon n’a pris que 5 points sur 30 depuis le coup d’envoi de la saison. Avec le Stade Brestois, l’équipe de Jean Fernandez est la seule à n’avoir toujours pas gagné une seule rencontre de Ligue 1 ! Il n’y a plus de temps à perdre pour le président Jacques Rousselot. Un marché des transferts -trop- agité ? L’été dernier, de nombreux joueurs importants ont quitté l’ASNL. On pense bien sûr à Gennaro Bracigliano (OM), Julien Féret (Rennes), Alfred N’Diaye (Bursaspor), Landry N’Guemo (Bordeaux), Benjamin Gavanon (Amiens), Youssouf Hadji (Rennes) ou encore Marama Vahirua (Monaco) qui voulaient tous changer d’air. Pour l’heure, force est de constater que leurs remplaçants (Cuvillier, Mangani, Moukandjo, Niculae, Jo-Gook…) ne sont pas encore à la hauteur des espérances placées en eux. Malgré tout cela, le président nancéien Jacques Rousselot estime que lui et ses collaborateurs ne peuvent pas être critiqués à ce sujet. “Il y aura toujours des mauvaises langues pour dire qu’on est lanterne rouge aujourd’hui à cause du départ d’untel ou d’untel mais, moi, je sais qu’on a le 11e budget du championnat et qu’on a même le 8e budget recrutement de l’intersaison. C’est toujours facile de réécrire l’histoire après coup”, a-t-il lâché d’après L’Est Républicain. La vingtième et dernière place en Ligue 1 est évidemment très inquiétante et le dirigeant de l’ASNL sait qu’une relégation à l’étage inférieur serait un véritable séisme pour les Lorrains. Mais pour l’instant, il essaie tant bien que mal de ne pas sombrer dans

Monaco : Adriano attend une révolte

Adriano (29 ans, 8 matches de Ligue 2 en 2011/2012) sait que la situation de Monaco est catastrophique en Championnat. Pour l’heure, le club de la Principauté occupe la dernière place du classement avec seulement neuf points au compteur en onze matches. “Pour Monaco, pour son histoire, on ne peut pas continuer ainsi. La situation actuelle est une catastrophe pour le club, le groupe et les joueurs sur le plan individuel. Mais il ne faut pas baisser la tête. Le travail paie. J’ai confiance et je n’ai pas peur pour le futur, même s’il est difficile de croire encore à la montée aujourd’hui”, a confié le latéral droit brésilien à l’occasion d’une interview publiée sur le site de France Football.

PSG : J-C Blanc et le pactole de la Juventus !

En quittant le Conseil d’administration de la Juventus Turin à la fin du mois de septembre, Jean-Claude Blanc aurait bénéficié d’une sacrée indemnité… pour services rendus. D’après l’agence Ansa, le nouveau directeur général du Paris Saint-Germain aurait récupéré au total plus de 3 millions d’euros (!). Apparemment, le président du club piémontais Andrea Agnelli, est vraiment généreux avec ses anciens collaborateurs… Rappelons que dans la capitale française, Jean-Claude Blanc devrait percevoir une rémunération mensuelle d’environ 100.000 euros bruts.

Rouen : un bon défi à relever pour Cantareil

La saison dernière, Alain Cantareil (28 ans) avait fait seulement trois apparitions en Ligue 1 avec l’équipe de Nice. A l’issue de cet exercice, le latéral gauche avait quitté les Aiglons afin de se relancer pendant le mercato estival. Malheureusement pour lui, le défenseur formé à l’Olympique de Marseille n’avait pas réussi à trouver un nouveau club. Selon le site officiel de Rouen (National), Alain Cantareil effectue un essai depuis une quinzaine de jours. S’il parvient à retrouver tous ses moyens sur le plan athlétique, il pourrait bien signer un contrat en faveur du club qui occupe la première place de la Troisième division française actuellement (27 points après 12 journées).

Zidane conseille au PSG de prendre Beckham !

Pour le moment, on ne sait pas si David Beckham va signer, ou non, au Paris Saint-Germain. Une chose est sûre en revanche, Zinedine Zidane pense que l’Anglais apporterait beaucoup de choses au club de la capitale. Zizou le connaît bien. Entre 2003 et 2006, l’ex-footballeur français a eu l’occasion de jouer aux côtés de David Beckham au Real Madrid. Pour Zizou, seul l’âge du joueur des Los Angeles Galaxy peut éventuellement poser des problèmes étant donné qu’il n’incarne pas du tout l’avenir. “Moi, je pense que ce serait une bonne chose, il y a juste le petit souci de son âge, parce qu’il a 36 ans aujourd’hui et on peut se poser des questions. Il faut juste voir s’il a toujours la capacité à pouvoir durer. Mais si lui a envie de relever le défi et Paris aussi, pourquoi pas ?”, a-t-il déclaré sur les ondes de la radio RTL. En revanche, Zinedine Zidane estime que le “Spice Boy” est un modèle en matière de professionnalisme et que par conséquent il ne faut pas se faire de souci pour lui sur le plan physique. “Moi qui l’ai côtoyé en tant que joueur, je peux vous dire que c’est un très grand professionnel, quelqu’un qui arrive le premier, qui repart le dernier, qui se bat pour l’équipe, qui s’est toujours bien entrainé, qui donne le maximum et ça c’est important”, a expliqué le vainqueur de la Coupe du monde 1998 et de l’Euro 2000 qui garde apparemment un très bon souvenir de sa rencontre avec

Rennes : Antonetti privilégie la Ligue 1, mais…

Après avoir perdu contre l’Udinese (2-1) et fait un match nul contre l’Atletico Madrid (1-1), l’entraîneur de Rennes Frédéric Antonetti espère que ses joueurs vont réussir à battre le Celtic Glasgow ce soir (3e journée de la Ligue Europa). “La compétition la plus importante est le Championnat, mais la Ligue Europa est une chance, surtout dans un groupe assez costaud. On veut prendre ce match-là comme un tremplin. On n’a pas l’expérience du Celtic en Europe, mais à travers ce qu’on a pu faire jusqu’à maintenant, on a pris conscience qu’on avait peut-être une carte à jouer et cela va peut-être nous donner confiance (…) Il restera encore trois matches derrière et tout sera possible mais c’est vrai qu’aujourd’hui, on a un déficit de points et il serait grand temps de gagner”, a souligné le technicien des Rouge et Noir d’après France Football.

PSG : Kombouaré se méfie de Bratislava

Le Paris Saint-Germain s’apprête à affronter le Slovan Bratislava en Ligue Europa ce soir (3e journée). L’entraîneur francilien, Antoine Kombouaré, ne prend pas de haut cette formation slovaque redoutable. “Ils ont de très bons joueurs, comme Dobrotka, Guédé, Bagayoko, le capitaine Milinkovic et aussi Sebo que je connais particulièrement bien puisque je l’avais fait venir d’Écosse à Valenciennes (…) Nous avons perdu le dernier match (2-0 contre l’Athletic Bilbao, 2e journée de la phase de poules de la C3) et ça a été une déception. On a envie de repartir de l’avant. Mais l’objectif est de se qualifier. Finir premier, ce serait un bonus. Il faut respecter les adversaires”, a mis en garde le coach du club de la capitale selon France Football.

Bayern, Ribéry : “si je n’avais pas été fort…”

Franck Ribéry (28 ans, 9 matches de Bundesliga en 2011/2012, 4 buts) est revenu sur la période pendant laquelle il était encore adolescent à l’occasion d’une entrevue relayée dans le quotidien allemand Bild. Le milieu offensif du Bayern Munich a reconnu qu’il s’est forgé son caractère pendant ces années difficiles. “J’étais très agressif à l’adolescence. Ce n’était pas un moment facile à passer. J’ai souffert à cause de cette cicatrice mais elle m’a aussi permis d’être plus fort. J’ai grandi dans un immeuble de six étages à Boulogne-sur-Mer. Si je n’avais pas été fort dans ma tête, j’étais un homme mort. C’était primordial pour moi de me faire tout seul et c’est ce qui m’a fait grandir”, a confié l’international français.

Arsenal : Wenger et le coup de massue pour l’OM

Arsène Wenger était vraiment ravi au stade Vélodrome hier soir. Contre l’Olympique de Marseille en Ligue des champions (succès 0-1, 3e journée), ses hommes ont réussi à s’imposer sur le fil grâce à un but dans les arrêts de jeu. Après cette victoire, le manager d’Arsenal a indiqué que ce succès est décisif dans la course à la qualification. “Ce sont trois points qui sont bienvenus pour nous. C’est sans doute difficile à avaler pour Marseille, car comme nous, ils sont dans une période un peu difficile. Il faut gagner notre prochain match à domicile contre l’OM, qui peut être décisif, mais il faut rester humble. On a une équipe qui a été reconstruite et doit continuer à progresser (…) On peut s’estimer heureux, ça fait partie du jeu à ce niveau, les équipes savent profiter de vos moindres moments de faiblesse. C’est une victoire importante, je pense que l’on a une très bonne chance de se qualifier”, a confié le technicien français si on se réfère à France Football.

OM : Deschamps tente de relativiser

L’Olympique de Marseille tenait le point du match nul contre Arsenal en Ligue des champions hier soir. Mais dans les arrêts de jeu, Aaron Ramsey a inscrit un but décisif… et surtout cruel pour les Phocéens (défaite 0-1, 3e journée). Après la rencontre, l’entraîneur de l’OM Didier Deschamps a tenté de relativiser malgré ce revers. “C’est une énorme déception que de perdre ce match-là, à ce moment-là. On avait déjà eu une alerte deux minutes avant, avec van Persie. Prendre un point, ça aurait été un bon résultat, même si je n’oublie pas qu’il y a eu un penalty flagrant en première période mais l’arbitre ne le voit pas (…) Le contexte est difficile, mais il ne faut pas noircir le tableau, on est toujours à 6 points, et étant donné que l’Olympiakos a battu Dortmund (3-1), tout reste possible”, a expliqué le champion du monde 1998 selon France Football.

OM – Arsenal, les notes du match

Au terme d’un match de mauvaise qualité, de la part des deux équipes, Arsenal s’est imposé au bout du suspense sur le terrain de l’OM (1-0) ce soir. Aaron Ramsey a offert trois points précieux aux Gunners à la 92e minute. Les Tops Ramsey : 6 Quelques toutes petites minutes de jeu ont suffi au Gallois pour offrir la victoire aux Gunners. Entré en jeu à la place d’Arshavin, le milieu a eu la balle de match à gérer, et n’a pas tremblé. Gervinho : 6 Au vu du match d’Arshavin, et de l’impact immédiat de Gervinho dès son entrée, on peut se demander pourquoi l’Ivoirien n’a pas débuté la rencontre. Il offre en tout cas le ballon décisif à Ramsey, et trois points aux Gunners dans le groupe. Valbuena : 5,5 Dans une pâle prestation générale, des deux équipes, Valbuena est quelque peu sorti du lot. Percutant, l’international tricolore a tenté d’apporter le danger. On en peut pas lui reprocher de ne pas s’être démené. Nkoulou : 5,5 A l’exception d’une erreur contre Walcott, bien rattrapée par Mandanda, le jeune défenseur a été le patron de la défense. De très bonnes interventions, une présence de tout instant, bref, une très belle performance. Ils ont fait le job Rémy : 5,5 Malgré sa fatigue évidente, Rémy a beaucoup tenté en première mi-temps. Il a été l’un des rares Marseillais, avec Valbuena, à apporter le danger sur les buts de Szczesny. Sur une action d’éclat, où il dribble Mertesacker et Jenkinson dans la surface, l’international français

Les Blues se régalent, le Barça et l’AC Milan assurent

Les Blues ont étrillé Genk (5-0) et sont aux portes de la qualification dans le groupe E. Le Barça et le Milan AC dominent le groupe H. Trois grosses cylindrées sont à la peine : Valence (groupe E), Dortmund (Groupe F) et dans une moindre mesure Porto (groupe G). Rappelons que les trois clubs français se sont inclinés lors de cette 3ème journée, Lyon à Madrid (4-0), Lille contre l’Inter (0-1) et Marseille contre Arsenal (0-1). Groupe E : Leverkusen – Valence : 2-1 Cette rencontre s’annonçait comme l’une des plus équilibrées de la soirée de mercredi. Le vice-champion d’Allemagne restait sur une victoire convaincante mais logique face au RC Genk, après une défaite attendue d’entrée à Chelsea. En face, Valence n’avait toujours pas gagné cette année en Ligue des Champions, développant pourtant un football offensif et de qualité. A l’issue de cette rencontre, les partenaires d’Adil Rami repartent avec une nouvelle défaite dans la besace et une situation intenable sur le plan de la qualification. Pourtant, Jonas avait ouvert le score pour les Valencians à la 25e minute. Mais Schurrle et Sam ont marqué coup sur coup après la pause (53e, 56e) avec sur le but de la victoire une passe décisive signée Michael Ballack. Leverkusen prend une belle option sur la 2ème place. Valence doit réaliser un sans faute lors des trois derniers matchs pour inverser la tendance. Chelsea – Genk : 5-0 Equilibrée, cette autre rencontre du groupe E l’était beaucoup moins. Les Belges de Genk sont à l’évidence le Petit Poucet

Arsenal bat Marseille en fin de match

L’OM s’est incliné sur son terrain contre Arsenal ce mercredi (1-0), en encaissant un but à la 92e minute de jeu. Au terme d’un match de mauvaise qualité de la part des deux équipes, les joueurs de Didier Deschamps méritaient tout de même mieux, et peuvent se consoler avec la défaite du Borussia Dortmund chez l’Olympiakos. Que la défaite est cruelle. Après avoir tenu le point du match nul pendant toute la rencontre, l’Olympique de Marseille a dû s’incliner au bout des arrêts de jeu ce soir à la maison face à Arsenal (1-0), d’une manière bien cruelle. Les Marseillais ne méritaient pas ça, même si le match a été très mauvais. Dès la première mi-temps, le spectacle est absent. La défense des Gunners est à la rue, notamment grâce à un très bon pressing des attaquants marseillais, mais ces derniers ne trouvent pas la faille. André Ayew, blessé peu avant le coup d’envoi mais tout de même aligné par Didier Deschamps, n’est pas au mieux, alors que Mathieu Valbuena et Rémy tentent beaucoup mais sans réussite. Derrière, le jeune Nicolas Nkoulou est très serein, et permet à la défense phocéenne de ne pas se mettre énormément en danger. On ne voit quasiment pas Arshavin et Van Persie en 1ère période, à peine plus Walcott sur son côté, toujours aussi rapide mais à l’échec sur chacun de ses centres. De part et d’autre, les occasions intéressantes se comptent sur les doigts d’une main, contrairement aux corners, qui eux se sont multipliés. Preuve que les équipes

Real Madrid, Zidane : “Benzema a grandi”

Buteur et passeur décisif avec le Real Madrid face à son ancien club Lyon (4-0) en Ligue des champions, Karim Benzema a fait un retour fracassant. Ce qu’a particulièrement apprécié Zinedine Zidane, interrogé par la radio RTL: “Après s’être blessé pendant pratiquement quinze jours, il arrive à revenir et marquer. Il a grandi. Vu son âge vu ce qu’il fait, les prestations qu’il donne, je pense qu’il est naturellement leader sur le terrain. Après ce qui va être important c’est qu’il va falloir aussi qu’il le soit peut être en dehors du terrain. C’est peut-être ce dont a besoin cette équipe (de France). Karim peut avoir ce rôle dans les années à venir.“

Ligue 1 : une “taxe Pastore” sur les transferts ?

En pleine période d’austérité, tous les moyens sont bons pour récupérer quelques bénéfices. Et le football, qui brasse beaucoup d’argent et encore un peu plus avec l’arrivée des Qataris au Paris Saint-Germain notamment, ne pourrait ne pas déroger à la règle. En effet, trois députés de l’Union pour un mouvement populaire (UMP), à savoir Fabienne Labrette-Ménager, Chantal Brunel et Louis Giscard D’Estaing, souhaiterait taxer à titre exceptionnel les gros transferts réalisés en France, et ce à hauteur de 3%. “ C’est venu de l’effet médiatique des transferts du PSG cet été. En circonscription, j’ai reçu beaucoup d’appels de gens me disant : ‘On doit faire beaucoup d’efforts alors que dans le foot, il y a beaucoup d’argent. Ne peut-on pas faire quelque chose ?’”, a ainsi affirmé Fabienne Labrette-Ménager, député de la Sarthe. Une proposition qui ne plait pas du tout au président de l’Union des clubs professionnels de football (UCPF) Jean-Pierre Louvel, qui la qualifié de “réaction de comptoir de café“, ajoutant: “C’est une mesure démagogique qui ne prend pas en compte la situation du football français qui, à l’heure actuelle, est négative, Avec cette taxe, ça ne rapportera que 5 millions à l’Etat, je ne pense pas que ce sera de nature à changer les problèmes.“

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)