Barça : l’alerte anglaise pour deux espoirs !

Les dirigeants du FC Barcelone ont intérêt à réagir rapidement au sujet de Marc Batra (20 ans) et de Martin Montoya (20 ans). En effet, le board de Tottenham voudrait récupérer gratuitement ces deux défenseurs à l’issue de leurs contrats respectifs qui expireront en fin de saison. Selon le média Talksport, le manager des Spurs Harry Redknapp serait prêt à passer aux choses sérieuses au sujet de ces deux grands espoirs du club catalan. Pour les convaincre de venir en Angleterre, le technicien devrait insister sur le fait qu’ils ont intérêt à quitter l’effectif de Josep Guardiola afin d’avoir plus souvent l’occasion de montrer ce qu’ils valent en équipe première. Sur le plan financier, Marc Batra et Martin Montoya pourraient bénéficier d’un salaire nettement plus conséquent en signant à Tottenham. A suivre…

Lille : Hazard essaie de rester optimiste

Après trois matches de poules disputés en Ligue des champions, force est de constater que l’équipe de Lille est en difficulté dans le Groupe B. Les Dogues qui ont perdu face à l’Inter Milan (0-1) hier soir occupent la dernière place de la poule. Malgré un parcours décevant en C1 jusqu’à présent, Eden Hazard (20 ans) est convaincu que lui et ses partenaires sont capables de redresser la barre et d’obtenir le fameux ticket pour les huitièmes de finale. “La qualification est toujours possible. On a vu qu’on pouvait réaliser quelque chose contre ces équipes. Il va falloir réaliser un exploit et s’imposer à Milan avant les deux autres matches. Au vu de la phase aller, on peut battre les trois équipes. On oublie les deux matches nuls (contre le CSKA Moscou et Trabzonspor), il faut regarder vers l’avenir”, a préconisé l’international belge dixit RMC.

Lyon : Gourcuff sent qu’il monte en puissance

Lors du match de Ligue des champions entre le Real Madrid et l’Olympique Lyonnais hier soir (défaite 4-0 des Gones, 3e journée de C1), Yoann Gourcuff (25 ans) a disputé 66 minutes de jeu avant d’être remplacé par Ederson. Dans l’ensemble, le milieu de terrain du club rhodanien juge qu’il a fait de bonnes choses sur la pelouse du stade Santiago Bernabeu même s’il n’est pas encore au top sur le plan physique. “A partir du moment où je n’avais pas de douleur, j’étais content d’être sur le terrain. Je suis à la disposition du coach depuis un peu plus d’une semaine. Ça ne fait pas beaucoup d’entraînements mais je suis super heureux d’avoir pu jouer ce soir même s’il y a une lourde défaite. J’espère que je vais pouvoir enchaîner pour essayer de retrouver de la puissance. Mais physiquement, au niveau de la répétition des efforts, c’était intéressant, je trouve”, a déclaré l’international français selon RMC.

Van Persie, une cible de choix pour le Real ?

Depuis le début de la saison, Robin van Persie est à n’en pas douter le meilleur joueur d’Arsenal. Les départs combinés de Samir Nasri et de Cesc Fabregas pendant le dernier mercato estival lui ont permis d’endosser le costume de leader chez les Gunners… et ce n’est que justice. Un buteur de classe mondiale. La saison passée déjà, Robin van Persie avait réussi à inscrire 22 buts toutes compétitions confondues. Malgré cela, certains observateurs doutaient clairement de la capacité de l’attaquant néerlandais à continuer sur sa lancée. Sans remettre son immense talent en cause, ces derniers jugeaient que l’ancienne pépite du Feyenoord Rotterdam était trop souvent victime de blessures à répétition pour s’imposer sur la durée. Pour l’heure, leur analyse tombe clairement à l’eau. En effet, Robin van Persie a fait onze apparitions toutes compétitions confondues depuis le coup d’envoi des hostilités et inscrit sept buts. Qu’on se le dise, le footballeur qui a fêté ses 28 ans le 6 août dernier est aujourd’hui un joueur mature qui a trouvé le bon équilibre sur et en dehors du terrain. Selon le média anglais Caughtoffside et le journal espagnol As, l’entraîneur du Real Madrid José Mourinho serait persuadé que Robin van Persie est entré dans une nouvelle dimension depuis plus d’un an. Le “Special One” aurait conseillé au président des Merengue, Florentino Perez, de faire une offre d’environ 35 millions d’euros au board d’Arsenal afin de recruter l’attaquant batave. Le technicien portugais sait que les Gunners ne sont pas en position de force au sujet de

Man Utd : Rooney tutoie la légende !

Wayne Rooney est seulement âgé de 25 ans et pourtant l’attaquant de Manchester United est déjà le meilleur buteur anglais en Ligue des champions. Hier soir contre l’équipe d’Otelul Galati (succès 0-2), le joueur des Red Devils a trouvé le chemin des filets à deux reprises. Grâce à ces réalisations, l’ancien joueur d’Everton en est à 26 pions en C1. Il devance désormais son ex-partenaire Paul Scholes (24 buts) et assez nettement Frank Lampard (20 buts pour Chelsea) et Steven Gerrard (19 buts pour Liverpool). L’international anglais est clairement en train de marquer l’histoire du football et il a encore largement le temps d’améliorer son total de buts jusqu’à la fin de sa carrière.

Grêmio : Brandão contraint de revenir en France !

Brandão (31 ans) est actuellement prêté par l’Olympique de Marseille au Grêmio Porto Alegre. Mais l’attaquant brésilien a fait, dixit RMC, son come-back en France pour répondre à une accusation de viol. En mars dernier, une jeune femme avait porté plainte contre le buteur auriverde. Elle accuse le footballeur de l’avoir violée après une soirée passée au sein d’une discothèque d’Aix-en-Provence. Aujourd’hui, Brandão devrait participer à une confrontation avec Rachel A. devant le juge Bergeron qui officie au Tribunal de grande instance de la ville de Marseille. En plus de cela, il devrait subir plusieurs expertises psychologiques et psychiatriques conformément à ce qui est prévu au cours d’une procédure criminelle de cette nature.

Arsenal : Wenger ne sous-estime pas l’OM

Avant le match de Ligue des champions entre l’Olympique de Marseille et son équipe d’Arsenal (3e journée), le manager des Gunners Arsène Wenger a souligné que les hommes de Didier Deschamps sont redoutables. “La façon dont Marseille a joué contre Dortmund (succès 3-0), qui est une bonne équipe, m’a impressionné. Je crains l’assise défensive et les contre-attaques de l’OM. Leur ratio nombre de buts par rapport au nombre de tirs est bon, ce qui montre leur efficacité. Ils ont de la vitesse avec André Ayew et Loïc Rémy, de la vivacité avec Mathieu Valbuena et un bon passeur avec Lucho. Ils ont pas mal d’atouts pour nous mettre en difficulté”, a mis en garde le technicien français pendant une interview publiée par France Football. Par ailleurs, Arsène Wenger a souligné que le classement actuellement du club provençal ne doit pas faire croire à ses troupes que cette rencontre de C1 au stade Vélodrome sera facile à gagner. “Vous savez comme moi que Marseille n’est pas à sa vraie place en championnat (15e place), et ils vont remonter. Ils traversent une période difficile car la confiance, ça part très vite et ça met du temps à revenir. Didier Deschamps a un mental fort et une bonne équipe, il va sortir l’équipe de cette mauvaise passe”, a prédit l’homme fort du club londonien.

Blatter et Platini ont les oreilles qui chauffent !

A la fin du mois de juin, Jack Warner avait décidé de démissionner de son poste de vice-président de la FIFA. En raison d’une sombre histoire de corruption, ce dernier avait choisi de claquer la porte de l’instance qui régit le football européen. Des dessous de table décisifs. Deux mois plus tôt, l’ancien responsable de la candidature anglaise pour le Mondial 2018, Lord David Triesman, avait mis le feu à la FIFA si l’on peut dire. En effet, l’homme d’affaires britannique avait accusé plusieurs membres de la Fédération internationale de football d’avoir eu des comportements incorrects et non éthiques. Ce dernier avait notamment révélé que Jack Warner aurait réclamé une somme d’environ 2,8 millions d’euros, dans l’optique de construire des écoles à Trinidad, en échange de son vote pour l’attribution des Coupes du monde 2018 et 2022. Après une enquête, l’homme qui dirigeait aussi la Concacaf (Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes) avait été suspendu. En guise de réponse, il avait prédit “un tsunami” gigantesque et surtout accusé le président de la FIFA, Sepp Blatter, de lui avoir versé une somme d’environ 700.000 euros. Finalement, Jack Warner avait accepté de démissionner ce qui lui avait permis de ne pas être inquiété sur le plan juridique dans cette histoire. Problème : l’actuel Ministre du travail de Trinité-et-Tobago n’a pas dit son dernier mot ! Par le biais d’un entretien relayé par dans les colonnes du journal Trininad Guardian, il a fait savoir qu’il va bientôt dénoncer certaines pratiques. Blatter… et Platini dans le

Real Madrid : les bonnes sensations de Benzema

Karim Benzema (23 ans) a inscrit un but lors de la large victoire du Real Madrid contre l’Olympique Lyonnais en Ligue des champions hier soir (4-0, 3e journée de la phase de poules). Dans l’ensemble, l’attaquant des Merengue est satisfait de ce succès probant face à son club formateur. “Je suis content. J’ai bien récupéré physiquement et je suis bien entré dans le match. On se connaît plus dans l’équipe et on prend notre temps dans le jeu. Quand on presse les équipes, c’est difficile pour elles. On a montré qu’on avait faim ce soir. Les Lyonnais sont bien entrés dans le match mais ils ne se sont pas trop lâchés”, a indiqué l’international français d’après France Football.

Inter Milan : Ranieri a déjà tourné la page !

A peine le match de Ligue des champions gagné par son équipe de l’Inter Milan sur la pelouse de Lille hier soir (0-1, 3e journée de la C1), l’entraîneur des Nerazzurri Claudio Ranieri est passé à autre chose. Le coach du club lombard souhaite que ses joueurs se concentrent pleinement sur le prochain match de Serie A contre le Chievo Vérone dimanche prochain (8e journée) car la situation comptable est alarmante dans le Calcio (17e place, 4 points sur 18). “L’équipe a très bien réagi. Tout a bien tourné pour nous, pour une fois. Malgré la mauvaise passe que traverse l’équipe en ce moment, nous avons su redresser la barre à Lille (…) Notre problème est notre manque de réussite en championnat. Nous allons nous appuyer sur ce succès pour rebondir. Désormais, nous devons rechercher la continuité”, a préconisé l’Italien selon France Football.

Lille : Garcia refuse de baisser la tête

A défaut de réussir à transpercer la défense de l’Inter Milan, les joueurs de Lille ont perdu contre les Nerazzurri (0-1, 3e journée de la Ligue des champions). Avec deux points au compteur, les Dogues occupent la dernière place du Groupe B après avoir disputé trois matches sur six. “Mathématiquement, on s’est mis en difficulté. Quand on ne peut pas gagner un match, il faut au moins savoir ne pas le perdre. Je suis déçu pour les joueurs, parce qu’on méritait de marquer en seconde période. Les Italiens ont eu un réalisme important ce soir mais c’est aussi la marque de l’expérience. Rien n’est perdu, mais ce qui est sûr, c’est qu’il faudra rattraper à l’extérieur les points perdus chez nous. On ira à l’Inter pour faire l’exploit et au moins pour ne pas les laisser s’échapper. Il reste neuf points à distribuer. On n’aura rien à perdre sur les prochains matches”, a analysé le coach du club nordiste si on se réfère à France Football.

Real Madrid : Mourinho s’attendait à un match plus dur

L’entraîneur du Real Madrid, José Mourinho, est satisfait de la prestation globale de ses joueurs qui ont étrillé l’Olympique Lyonnais (4-0, 3e journée de la Ligue des champions) au stade Santiago Bernabeu hier soir. “J’essaie toujours d’imaginer le match avant qu’il ne débute. Parfois, l’adversaire me surprend et le match se transforme en un match différent de ce que j’attendais. Ce n’était pas le cas aujourd’hui. Contre Lyon, j’attendais peu d’espaces entre le milieu et la défense et la défense et le gardien de l’OL (…) Nous avons décidé cette tactique. Les joueurs l’ont bien compris même s’ils veulent tous jouer comme titulaire. L’important, c’est le collectif et non le côté individuel. Nous n’aimons pas les débats”, a expliqué le “Special One” dixit France Football.

Lyon : une vraie gifle pour Rémi Garde

L’Olympique Lyonnais a volé en éclats sur la pelouse du Real Madrid hier soir (4-0, 3e journée de la Ligue des champions). L’entraîneur des Gones, Rémi Garde, est vraiment marqué après cette défaite très lourde. “Nous avons beaucoup souffert ce soir. J’avais imaginé le match un peu comme cela, comme je le craignais avec une équipe du Real qui monopolisait le ballon, nous obligeant à défendre très bas. Ce qui m’a surpris de la part du Real c’est l’intensité qu’il a mis dans la récupération du ballon. Il faudra être fort et solidaire pour surmonter cette déception. Quand on prend quatre buts, c’est un sérieux revers”, a reconnu le technicien rhodanien d’après France Football.

LOSC-Inter : Les notes des Lillois

Malgré l’activité de Hazard et Cole, le groupe lillois a globalement été chloroformé par l’Inter (0-1), mardi à Villeneuve d’Ascq. Enyeama : 5 Remplaçant au pied levé de Landreau dans les buts, le gardien nigérian Vincent Enyema a tenu sa place. Nullement impressionné par l’enjeu, il a pu s’appuyer sur son expérience de la C1 acquise la saison passée en tant que portier de l’Hapoël Tel Aviv, dans le groupe de Lyon. Difficile néanmoins de donner plus que la moyenne à Enyeama puisqu’il a encaissé un but. Même s’il ne pouvait pas grand chose sur la reprise de volée parfaite de Pazzini. Basa : 4 Difficile de reprocher quoi que ce soit au défenseur central lillois… sinon d’avoir été transparent durant 90 minutes. C’est finalement dans le temps additionnel, lorsqu’il est venu placer une tête qui aurait pu être décisive, se blessant au passage, que Basa c’est un peu fait remarquer. Insuffisant à ce niveau. Beria : 3 Si le latéral gauche lillois frappait à la porte de la sélection française depuis quelques mois, force est de constater qu’il n’a pas marqué des points lors de ce match. Loin d’être irréprochable en défense, perdant quelques ballons précieux, le latéral s’est montré très insuffisant en attaque. Guère on avait vu Beria à un niveau aussi bas. Chedjou : 5 Le solide défenseur a réalisé une excellente entame de match, multipliant les interventions décisives face aux attaquants et milieux de terrain intéristes. Hélas, la fougue de Chedjou a été de mauvais conseil. Son carton jaune récolté en

Ligue des champions : 3e journée, groupes A à D

Le point complet sur la troisième journée de poules de la C1, groupes A à D. Groupe A : Naples ‘ Bayern Munich : 1-1 C’était sans aucun doute l’affiche de la soirée. Invaincu depuis la 1ère journée du championnat d’Allemagne, que ce soit en championnat ou sur le plan européen, le Bayern Munich passait un sérieux test avec ce déplacement à Naples. Dans une forme éclatante, à l’image de Franck Ribéry, énorme ce week-end en championnat, le leader de la Bundesliga devait une fois encore se passer des services d’Arjen Robben, sur le flan pour plusieurs semaines. Une habitude. En tête du groupe après ses deux premiers succès, le Bayern recevait son dauphin, également invaincu en Ligue des Champions. Naples restait néanmoins sur une défaite inquiétante à la maison contre Parme (1-2) samedi en championnat d’Italie. Pas vraiment la meilleure des façons de préparer ce choc qui promettait d’être explosif dans l’ambiance bouillante du San Paolo, l’écrin napolitain. Kroos a ouvert le score dès la 2ème minute pour les Bavarois. Un but contre son camp de Badstuber a remis les deux formations à égalité avant la mi-temps. Le point du nul suffit au Bayern pour conserver la tête du groupe. Manchester City ‘ Villarreal : 2-1 City n’avait plus le droit à l’erreur. Avec un seul point pris lors des deux premières journées dans cette compétition, le bilan comptable n’y était absolument pas pour les Citizens sur la scène européenne. A nouveau leader du championnat anglais depuis ce week-end, Manchester attendait Villarreal de pied

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)